Page 1 sur 1

Dear, Only You Don’t Know !

MessagePosté: Sam 17 Mai 2014 13:03
par LiaaaEle
Dear, Only You Don’t Know !

Il y a certaines choses que les femmes cherchent à cacher à tout prix.
Ici, dans ce Webtoon, six jeunes femmes se dévoilent avec leur plus intime secret…
Source : LiaaaEle

Mon avis


Ce manhwa est particulier dans sa forme, puisqu’il s’agit d’un Webtoon, c’est-à-dire une bande dessinée digitale seulement lisible sur un support numérique ou sur internet.
Les pages sont toutes colorées et on privilégie plus l’image que le dialogue.

Concernant le contenu, ce josei a aussi un particularisme qui est de raconter plusieurs histoires de personnages liés les uns aux autres.
Ici, c’est de six femmes qu’il s’agit. Chacune a un secret qu’il ne souhaite pas révéler à son entourage (surtout aux yeux d’un garçon en particulier…).
J’ai trouvé intéressant de s’intéresser personnellement au complexe de chacune. La vie d’une femme n’est pas toujours simple. Beaucoup de non-dits et de mensonges sont faits. C’est comme un moyen de survie pour celles-ci que de revêtir une « carapace » contre les préjugés de la société dans laquelle elles vivent (ici, la Corée).

Je voudrais ensuite parler brièvement de chaque personnage et son histoire.
La première jeune femme, Cho, est mariée à un homme auquel elle tient énormément. Cependant, elle doit lui cacher le fait qu’elle est la fille d’un yakuza. Ainsi, pour concilier amour et business, elle porte deux visages : celui de la femme au foyer et celui d’un yakuza. Pour cela, elle semble diriger un hôtel pour animaux (garde d’animaux), mais derrière tout cela, elle pratique ses activités mafieuses.
La seconde jeune femme, Ari Doh, s’est faite virée de son ancien travail. Elle décide de postuler à l’hôtel pour animaux de Cho et y est employée. Là-bas, elle doit travailler avec un collègue fou amoureux des animaux. Afin de ne pas être gênée dans son travail, elle cache ses vrais sentiments à son égard.
La troisième jeune femme, Na Young, s’occupe de manager un groupe de musiciens. Elle est amoureuse de l’un d’entre eux. Cependant, elle refuse de sortir avec lui. La raison est que derrière son maquillage, se cache un visage hideux.
La quatrième jeune femme, Mi, travaille dans un bar. Un nouvel employé fait son apparition et se trouve être un jeune homme qu’elle connaissait par le passé. Il lui avait fait une promesse. Elle cherche à lui cacher son passé, c’est-à-dire le fait qu’elle a eu un lien avec lui auparavant.
La cinquième, SooJin Mi, est une collégienne. Elle rencontre un homme qui la sauve de voyous. Tombant sous son charme, elle lui cache son âge pour se rapprocher de lui.
La sixième, Chae Rim Shin, est aussi une collégienne. Elle est amoureuse du prince de son lycée. Pour faire bonne figure, elle cache son hobby d’otaku.

Un brin d’humour virant parfois légèrement au pathétique fait que ses histoires sont agréables à lire.

Au niveau déroulement des évènements, la manière de procéder est bien pensée. Au début, chaque femme a un chapitre pour introduire son histoire. Ensuite, se succèdent dans l’ordre, un chapitre sur chaque personnage. Parfois, il y a aussi plusieurs chapitres à la suite sur le même perso. Comme les chapitres sont courts, il est difficile de se perdre. Tout est clair dans son ensemble, même si certains points d’ombre peuvent apparaitre. En effet, les choses avancent lentement, ce qui fait que certaines ne sont comprises que quelques chapitres plus tard. Par exemple, les noms sont difficilement identifiable pour certains persos car souvent remplacés par des surnoms ou appellations spécifiques.

En tout cas, l’intérêt de ce manhwa est d’attirer l’attention sur les préoccupations de certaines femmes, de manière assez fluide. Je me suis attachée très facilement à chacune des héroïnes. Elles ont chacune une personnalité, une histoire et un secret différent, ce qui les rend intéressantes. Les personnages masculins qui les entourent ont aussi tout leur intérêt, puisqu’ils sont ceux qui les obligent à mentir et cacher des choses. Concernant les autres personnages secondaires, ils sont essentiels car ont des relations avec ces femmes. De ce fait, ils s’influencent tous mutuellement.

Voilà, je pense donc que cette tranche de vie à la Webtoon, n’est pas inintéressante. Cela se lit bien et rapidement, parfait pour passer le temps tout en réfléchissant un peu.


Et toi, que penses-tu de ce manhwa un peu particulier ? A-t-il attiré ton attention ?

Image

Titre : Dear, Only You Don’t Know !
Auteur : Yuria
Type : Josei
Genre : Comédie, Romance, Tranche de vie, Drame, Webtoon
Éditeur VO : Naver
Paru en VO en : 2012
Pays d’origine : Corée
Nombre de volumes : 100/… chapitres (En cours)




Cette fiche est placée sous licence Creative Commons aux conditions suivantes : paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions à l'identique.

Re: Dear, Only You Don’t Know !

MessagePosté: Dim 18 Mai 2014 19:08
par Nico Robin
Merci pour cette très jolie fiche. ^^ J'avoue que j'ai un peu de mal avec les webtoons et le format. Mais d'après ce que je vois, le dessin a l'air soigné et les planches semblent plutôt agréables. Et il est vrai que le dialogue laisse sa place à l'image, donc pour moi, il faut que l'impact soit suffisant.

Le côté personnalité sociale, mensonges et petits secrets me paraît intéressant en tout cas. Si le développement des personnages est suffisamment bien fait, cela peut me plaire. ;)

Re: Dear, Only You Don’t Know !

MessagePosté: Dim 18 Mai 2014 22:36
par LiaaaEle
De rien, ça fait presque un an que je voulais la faire ! Du coup, je suis contente d'enfin avoir pu la poster. ^_^

C'est vrai que le format et le style de ce manhwa est plutôt particulier. Au début, ce qui m'a intéressé, c'est le dessin, qui comme tu le dis, est soigné et plutôt agréable à regarder. Du coup, je me suis vite mise à apprécier la lecture.

Après, c'est le thème qui m'a intéressé, celui des mensonges et secrets de tous les jours pour se construire une vie sociale. Il est plutôt intéressant, je peux te l'assurer.

Pour ma part, j'ai été marqué par les chapitres d'introduction pour présenter les héroïnes et leur secret. La narration est fluide, et même si l'image domine, avec quelques mots, il est facile de comprendre ce que ressentent les persos (donc, oui, je pense que ça a assez d'impact, pour te répondre).
Je me suis ensuite vite attachée aux héroïnes, même si maintenant je commences à avoir des préférences pour certaines, car elles sont pour l'instant les plus développées à mon goût. Il s'agit de Na Young, Mi et SooJin Mi, selon moi.

Du coup, sans dire que ce josei est révolutionnaire, il sait avoir son propre charme, autant par son particularisme de base au niveau forme qu'au niveau du fond. Sans trop me prendre la tête, je lis le manhwa facilement et de façon agréable, tout en réfléchissant un peu.

Bref, je sais pas si ça peut te plaire ! Mais, je pense que ça vaut la peine d'y jeter un petit coup d'oeil, en tout cas. ^^