836 views 0 comments

Les genres de shôjo : diversité et originalité

by on10 octobre 2011
 

Dans cet article, nous allons te présenter à travers divers exemples plusieurs genres de shôjo. Tu vas sans doute te rendre compte que le shôjo est un genre de manga beaucoup plus diversifié que tu ne le pensais de prime abord.

Le shôjo : qu’est ce que c’est ?

Un shôjo c’est un manga destiné à un public d’adolescentes. Il possède donc des caractéristiques qui l’adaptent à sa cible. Souvent, pour les non connaisseurs, shôjo signifie histoires lycéennes romantiques et dessins mignons mais un shôjo, se limite-t-il seulement à ça ?

Les dessins de type shôjo

Un shôjo se reconnaît facilement à son dessin. Les personnages sont beaux. Nous pensons bien évidemment au « bisho » : le beau garçon aux allures efféminées qui fait craquer les demoiselles. Les personnages ont de grands yeux très expressifs et l’accent est porté sur leur visage plus que sur leur corps. Dans un shônen où l’action est primordiale ce sont les postures du corps qui sont le plus souvent représentées. Dans un shôjo, ce sont les sentiments qui priment. Pour les représenter, la mangaka doit donc faire de gros plans sur le visage et les yeux.

Kazehaya - manga Sawako

Kazehaya – manga Sawako

Outre ces éléments distinctifs dans la façon de dessiner les personnages, le shôjo se reconnaît aussi dans sa mise en page. Les tramages sont nombreux et caractéristiques. Là où le shônen usera plutôt de lignes pour symboliser la vitesse et la puissance, le shôjo utilisera des tramages sous forme de nuages, de bulles, de fleurs et autres motifs mignons. Même le découpage des cases est différent. Dans les mangas destinés aux jeunes filles, les cases se chevauchent. Parfois même il n’y a pas de cases. La page se compose uniquement d’un gros plan sur un personnage avec un tramage adéquate. Des bulles destinées à développer les pensées intimes d’un personnage se superposent à un dialogue. L’ensemble est, de fait, assez déstructuré.

Les romances lycéennes

Lorsqu’on parle de shôjo, on pense spontanément aux romances lycéennes. Elles sont en effet très nombreuses. Pour ne vous citer que quelques exemples, des titres comme Lovely Complex, C’était nous, Sawako, Comme elles ou Maid sama appartiennent à ce genre de manga.

Nous y retrouvons fréquemment des événements qui ponctuent la vie scolaire et qui servent de cadre aux amours des personnages. Certains tomes sont alors consacrés à la fête culturelle ou le tournoi de sport, ce qui permet de placer nos héros dans un contexte différent de la routine des cours. Nous assistons souvent au traditionnel échange de chocolat, et cadeaux pour la Saint Valentin et son pendant : le White day. Noël et le jour de l’an sont aussi des occasions pour nos protagonistes de se retrouver en dehors de l’école. Pour terminer, un mangaka de shôjo ne peut pas omettre le traditionnel voyage scolaire et les rapprochements qu’il implique.

Magazine de prépublication cookie

Magazine de prépublication cookie

En parallèle de ces moments qui ponctuent la vie des lycéens et donc leurs amours, il existe une idée pratiquement toujours utilisée dans les romances lycéennes. Il s’agit du très classique triangle amoureux ! Que ce soit le retour d’un ex, un ami d’enfance un peu trop entreprenant ou un rival sorti de nul part tous présentent un obstacle à la relation naissante entre les deux héros.

Mais en vrai, c’est quoi un shôjo ?

La définition du shôjo ne saurait être aussi simple. Il existe des shônen de type romantique tels que Suzuka ou School rumble. Ces mangas aussi se déroulent dans un lycée alors pourquoi ne sont-ils pas classés dans les shôjos ? Au Japon, ce qui détermine le genre d’un manga ce n’est pas son thème mais le magazine de prépublication dans lequel il est publié. En effet, avant d’être édités en volume relié, les mangas paraissent sous forme de chapitre dans des magazines hebdomadaires, mensuels, trimestriels, etc. Ainsi, les séries publiées dans le magazine Cookie ou Lala seront forcément des shôjos, peu importe leur thème. Dans cet article nous allons donc vous présenter quelques exemples de sujets que l’on peut rencontrer dans les shôjos.

Par Carolus

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response