[roman] Library Wars - Toshokan Sensô

Envie de discuter de romans ou de light novel ? C'est ici !

[roman] Library Wars - Toshokan Sensô

Messagepar Maraya » Sam 9 Oct 2010 22:22

Library wars

À une époque où la loi d’Amélioration des Médias a instauré une chasse aux livres, les bibliothèques se sont dotées d’un corps militaire afin de les défendre. Depuis que, lectrice, elle fut sauvée d’une rafle par un des membres de cette unité d’élite, Iku Kasahara rêve d’en faire partie à son tour. Mais l’entraînement, mené d’une main de fer par son instructeur, s’avère impitoyable !

Library Wars est une incroyable œuvre de politique-fiction qui emprunte autant à Appleseed qu’à Fahrenheit 451. Le premier volume de ce roman à succès offre une vision complémentaire et affinée du monde, et des protagonistes qui vient parfaitement soutenir la découverte du manga. Ceci dit, manga et roman peuvent se lire indépendamment les uns des autres. Le roman Library Wars a été vendu à près de 1.5 millions d’exemplaires au Japon, et a été distingué du “2008 Seiun Award for a long fiction”, équivalent asiatique du Prix Hugo !

Source : Glénat

Mon avis

Parce que j'avais beaucoup aimé la série animée et le manga, je me suis procurée le roman dès sa sortie en France. Après quelques pages, la première réflexion qui m'est venue à l'esprit fut : « Wouah ! Le manga est une reprise vraiment très fidèle du roman ! » Ayant un souvenir relativement précis du manga, je ne pouvais m'empêcher au fil de ma lecture, de faire défiler dans ma tête les pages de l'adaptation illustrée.

Avec du recul, c'est peut-être un peu ce qui m'a dérangé d'ailleurs. Le fait d'avoir préalablement lu le manga a sans doute un peu biaisé ma vision du livre, comme vous le verrez par la suite. Mieux vaudrait-il sans doute découvrir le manga après le roman, la parution du second étant de toute façon bien antérieure à celle du premier.

Mais pour quelqu'un qui ne connaît pas le manga, c'est une oeuvre tout à fait plaisante à lire. On suit très bien l'histoire, les personnages ont tous une personnalité bien marquée et surtout le contexte politique tient vraiment la route. C'est un des points positifs du roman par rapport au manga, à mon avis. Grâce aux nombreuses explications de l'auteur (beaucoup plus détaillées que dans le manga), on arrive à très bien cerner l'enjeu qui se cache derrière la création du Corps des bibliothécaires et sa confrontation quotidienne avec le Comité d'Amélioration. Vraiment très intéressant ! Ces explications apportent un plus non négligeable à l'histoire, la rendant plus réelle et profonde.

Le style littéraire de l'auteur (voire du traducteur ^^) peut surprendre de prime abord mais l'on finit par s'y faire. Ceci étant, je trouve que certains termes du langage soutenu ne sont pas toujours les bienvenus pour la simple et bonne raison qu'ils brisent un peu la fraîcheur et la spontanéité qui se dégage de l'oeuvre. Les passages en italique s'avèrent, quant à eux, nécessaires et permettent notamment au lecteur de faire le tri entre les paroles virulentes d'Iku et ses pensées tout aussi énergiques.

Pour ce qui est de l'intrigue amoureuse, qui est quand l'un des éléments majeurs de l'oeuvre, je suis par contre un peu déçue. Certes, les rapports sont identiques à ceux du manga et on a même droit de temps en temps aux pensées intimes de Dôjo, mais ce qui me manque personnellement, ce sont les rapprochements plus explicites du manga entre les deux protagonistes. Il y avait plus de tendresse dans le manga selon moi, ce qui était vraiment très appréciable. Dans le roman, les rapports, bien que laissant naturellement supposer le début d'une idylle, sont plus froids. Et du coup, l'attente est moins supportable. Maintenir un certain suspense quant au dénouement de leur relation c'est bien, c'est ce qui fait qu'on devient accroc mais je pense qu'il faut parfois distiller un peu de douceur, pour maintenir parfaitement l'intérêt du lecteur et lui donner un avant goût de ce qui va suivre. Enfin, c'est en tout cas mon avis.

En d'autres termes, je suis donc contente qu'il y ait eu le manga. Mais je n'oublie pas que celui-ci n'aurait pas vu le jour sans le roman, alors je ne dénigre pas pour autant ce dernier ;)

Ceci étant cet aspect du roman va peut-être s'améliorer avec la parution du second volume.

Dernier point à souligner : le roman va plus loin que les deux premiers tomes du manga, ce qui pourrait constituer une raison tout à fait valable pour les plus impatients d'entre vous d'acheter ce premier volume. Il est fort probable que l'on connaisse la fin du roman avant celle manga. C'est pourquoi, en ce qui me concerne, j'achèterai certainement les volumes suivants. Je serai par la suite de toute façon ravie de redécouvrir l'histoire à travers le manga ^_^

Une lecture fraîche et agréable, mêlant action et romance, avec pour toile de fond un conflit politique en rapport avec la censure littéraire, qui saura très certainement séduire un certain public, à condition que celui-ci ne soit pas, comme moi, obsédé par l'adaptation qui en a été faite par la suite lol.

Image

Titre : Library Wars - Toshokan Senso
Genre : Action, Romance
Nombre de volumes : 3 / 4 (terminé)
Date de parution : 2006
Auteur: Hiro Harikawa
Éditeur français : Glénat
Adapté en anime : Toshokan Sensou
Adapté en manga : Library Wars - Love and war




Maraya
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 237
Âge: 39
Inscription: Lun 6 Sep 2010 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 13
Challenges: 0

Retourner vers Littérature

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun shôjo-addict enregistré et 0 invités

cron