832 views 5 comments

Les magical girls indispensables à avoir dans ta bibliothèque

by on29 janvier 2013
 

Nous débutons notre sélection des meilleurs shôjo par un classique du genre : le magical girl. Qu’est ce qu’une magical girl ? C’est une héroïne possédant des pouvoirs magiques et qui les utilisent dans son quotidien pour protéger les autres. Par extension, ce terme désigne les mangas dont sont issues ces héroïnes. Nous avons choisi 5 mangas emblématiques dans cette catégorie. Pour compléter notre liste, n’hésite pas à donner ton propre top dans les commentaires.

Sailor Moon

Sailor Moon - Pretty Guardian

Se présentant elle-même comme une fille un peu pleurnicharde et étourdie, Usagi est loin de l’image d’héroïne de la mystérieuse Sailor V, célèbre combattante contre le crime à Tokyo. Mais le destin vient frapper à sa porte ou plutôt, il va la faire trébucher sur une chatte arborant un croissant de lune sur le front. Luna, la bien nommée, est capable de parler. Elle offre une broche à la jeune collégienne car Usagi a été élue pour devenir Sailor Moon, guerrière de l’Amour et de la Justice. Sa mission : combattre le Mal et protéger la Terre en retrouvant le Cristal d’Argent aux fabuleux pouvoirs. Il lui faudra aussi rechercher une princesse d’un royaume perdu pour la protéger et découvrir ses alliées, d’autres guerrières, elles-aussi destinées à défendre notre système solaire.

Editeur VF : Pika
Nombre de tomes : 4 / 14 (Terminé)
Pour en savoir plus : Sailor Moon

Lorsqu’en 1991, Naoko Takeuchi crée le manga Codename Saloir V, elle établit les bases de ce qui sera ensuite Sailor Moon : une adolescente, guidée par un chat parlant, qui aura le devoir de combattre le Mal. Pour cela, elle se transformera en jolie guerrière vêtue du costume d’écolière japonaise, le fameux sailor fuku. Peu après cette première version, une adaptation animée est envisagée. Takeuchi remanie alors sa Magical Girl en y intégrant des codes propres aux séries Sentai (série du type Bioman ou de leur version américanisée les Power Rangers). Avec Sailor Moon, la Magical Girl devient une combattante en jupette et lutte en groupe pour protéger notre Terre face à une menace externe. De plus, chaque héroïne est associée à une couleur, un élément et une planète.

Le propos de Takeuchi : créer une histoire avec des filles actives, devenant fortes au fur et à mesure des batailles et capables de protéger l’homme qu’elles aiment. La mangaka puisera dans des sujets comme l’astronomie, la minéralogie ou la mythologie grecque pour créer l’univers de sa série phare. Un univers où la romance laisse plus sa place à l’action et à l’importance de l’amitié, des thèmes que l’on retrouve souvent dans les shônen.

Card captor Sakura

Manga card captor sakura

Sakura est une jeune fille âgée de 12 ans. Un jour, en rentrant de l’école, elle entend d’étranges bruits venant de la bibliothèque de son père. Par curiosité, elle décide de s’y rendre et aperçoit un livre lumineux. En le feuilletant, elle laisse s’échapper des dizaines de cartes magiques.

Une petite peluche ailée nommé Kero fait son apparition. C’est le gardien du livre de Clow et il charge Sakura de retrouver toutes ses cartes avant qu’elles ne provoquent de gros dégâts dans les environs.

Editeur VF : Pika
Nombre de tomes : 12/12 (terminé)
Pour en savoir plus : Card Captor Sakura

Ce shôjo a connu un grand succès après la diffusion de son anime, Sakura, chasseuse de cartes. Depuis, les années se sont écoulées et pourtant Card captor Sakura n’a pas perdu de son charme. Il faut dire que le dessin très soigné et détaillé des Clamp fait toujours son petit effet.

Au delà du chara design, elles ont fait un travail remarquable aussi bien sur l’intrigue que sur leurs personnages. Ils ont chacun leur propre personnalité et font avancer d’une manière ou d’une autre notre héroïne. Bien que Sakura soit naïve sur les bords, le lecteur ne peut que s’attacher à elle. Elle montre tout son courage et sa détermination en essayant d’attraper les cartes de Clow.

Tokyo mew mew

Manga Tokyo Mew Mew

La Terre est en danger ! Une race extraterrestre se sert des animaux pour les transformer en armes vivantes. Leur but est de balayer toute forme de vie en accélérant les processus de pollution. En apprenant cette mauvaise nouvelle, Ryo et Keichiro ont décidé de créer comme une sorte de vaccin en utilisant des gènes d’animaux de la liste rouge (en voie de disparition). Toutefois, au moment de leur premier test, un incident se produit. À cause des secousses d’un tremblement de terre, les gènes qu’ils manipulaient pour leur expérience se sont échappés … et se sont introduits dans le corps de cinq jeunes filles. Très vite, elles découvrent qu’elles ont des pouvoirs et qu’elles devront s’en servir pour sauver la Terre.

Editeur VF : Pika
Nombre de tomes : 7 / 7 (Terminé)
Pour en savoir plus : Tokyo Mew Mew

Les magical girl reviennent en force avec ce shôjo !

En effet, il n’est plus question de sauver le monde seule mais à plusieurs. Notre héroïne porte donc moins de poids sur ses épaules et peut le partager avec d’autres personnes. Toutefois, pour Ichigo, ce secret reste tout de même lourd. Elle a de plus en plus de mal à cacher sa véritable nature à Aoyama, le garçon dont elle est amoureuse.

En fait, Tokyo mew mew se décompose en deux gros actes. Le premier nous narre surtout les premiers combats de notre équipe de justicières, rien de bien original. Par contre, la seconde partie est bien plus captivante puisqu’on nous y fait des révélations sur plusieurs protagonistes. L’histoire prend ainsi un autre tournant.

Chocola et Vanilla

Manga Chocola et Vanilla

Chocola et Vanilla sont deux sorcières. Elles quittent leur monde magique pour se rendre sur Terre dans un seul but : rivaliser afin de savoir laquelle des deux mérite d’être reine. Elles doivent récolter les cœurs d’un maximum de garçons afin de gagner suffisamment de cordis pour améliorer leur baguette. Même si elles s’affrontent, elles s’épaulent et restent amies, du moins jusqu’à ce que Chocola tombe sous le charme du beau Pierre… A partir de là tout bascule, des vérités surgissent et elles se voient obligées de faire des choix décisifs pour leur futur. Leur plus grande difficulté va être de respecter une promesse qu’elles se sont faites au début de leur aventure : « Quelle que soit la reine, on restera toujours amies. »

Editeur VF : Kurokawa
Nombre de tomes : 8 / 8 (Terminé)
Pour en savoir plus : Chocola et Vanilla

Ce shôjo est particulier car il n’est pas vraiment centré sur une histoire d’amour comme on a l’habitude d’en voir. La partie romance est surtout présente à travers l’objectif des deux héroïnes de plaire aux garçons pour récolter leurs cœurs, même s’il leur arrive de tomber amoureuse ou d’en avoir l’impression. L’amour dont il est principalement question ici est un amour amical : ce sentiment qui lie Chocola et Vanilla. Dès le début il devient évident que cette amitié va être mise à rude épreuve et évoluer. La question qui se pose alors est « de quelle façon ? ». En cela, Moyoco Anno a garanti un suspense jusqu’à la fin. A tel point que cette fin peut surprendre plus d’une personne.

Shugo chara

Manga Shugo Chara

Hinamori Amu est une jeune fille timide qui cache ce qu’elle est et pense réellement derrière une fausse personnalité. Tout cela change avec l’arrivée de trois œufs. Une fois éclos ils donnent naissance à des Shugo Chara, des petits êtres qui représentent ce qu’une personne souhaite devenir. Il est très rare d’en avoir trois. Son cas exceptionnel va l’amener à faire connaissance avec les gardiens de l’école Seiyo mais aussi d’un jeune homme mystérieux, Ikuto, qui dit travailler pour Easter. Elle va alors découvrir qu’ils ont pour point commun la recherche de l’embryon, un œuf capable d’exaucer les vœux.

Editeur VF : Pika
Nombre de tomes : 12/12 (Terminé)
Pour en savoir plus : Shugo Chara

Ce qui créé l’originalité de cette série est une combinaison parfaite entre le scénario et les personnages. La recherche de l’embryon amène beaucoup d’interrogations sur les souhaits des personnages impliqués, sur leurs motivations. Pour Amu cela s’accompagne de remises en question de la jeune fille qu’elle est et de celle qu’elle veut être. Elle se rapproche petit à petit de son ennemi, Ikuto. Toutes ces évolutions au fils des tomes nous permettent de la voir s’épanouir et se construire tout en influençant les autres personnages.

Pour ce qui est de l’intrigue, la question majeure est de savoir ce qu’est vraiment cet embryon. Le duo Peach-Pit a réussi à faire un récit vraiment captivant tout en nous faisant profiter d’un dessin remarquable, et en revisitant l’idée des magical girls.

Samedi, tu pourras découvrir notre hit des meilleurs shôjo thématiques (sport, cuisine, art, etc.)

  • 29 janvier : magical girls
  • 2 février : shôjo thématiques
  • 5 février : shôjo d’horreur
  • 9 février : one shot
  • 12 février : shôjo romantiques
  • 16 février : shôjo humoristiques
  • 19 février : tranches de vie
  • 23 février : shôjo vintage
  • 26 février : shônen ai
  • 2 mars : shôjo d’aventure
  • 5 mars : shôjo fantastiques
  • 9 mars : matures shôjo
  • 12 mars : shôjo dramatiques
  • 16 mars : yaoi

Si tu as envie de voir un titre ajouté à cette sélection, envoie nous un résumé personnel ainsi qu’un court avis sur la série via le formulaire de contact.

comments
 
Leave a reply »

 
  • Volcane
    15 septembre 2014 at 06:02

    Je n’ai jamais lu de mangas et je n’en ai jamais vraiment regardé non plus si ce n’est Jeanne et Serge, Lady Oscar et quelques Magical Girls, et encore pas en entier. De plus je n’ai que 14 ans. Est-ce une bonne idée de commencer par des yaoi et des shônen ai ? Si possible pourriez-vous m’en conseiller des softs et pas trop longs pour commencer ? Ce serait bête d’être dégoûtée ou barbée dès la première fois…

    Répondre

    • misami-hirota
      15 septembre 2014 at 17:54

      La plupart de mes amies et moi nous avons commencé le yaoi un peu par hasard quand on était du même âge que toi ^^ Ce serait idéal de commencer par le shônen-ai et les yaoi plus légers en effet. Voici quelques mangas que je te conseille, n’hésite pas à revenir me dire s’ils t’ont plu et m’en demander d’autres ^^
      Seven Days est LE manga idéal pour découvrir le shônen-ai. Il est court (en 2 tomes), propose une histoire d’amour qui fait fondre le plus glacial des cœurs et des personnages adorables!
      His favorite est un shônen-ai léger qui se concentre autant sur la comédie et sur la romance. C’est très facile à lire!
      Conveni-kun, un oneshot yaoi trop trop mignon. Quand tu le lis, tu as juste envie de prendre les deux personnages principaux dans tes bras *-*
      Juste au coin de la rue est l’un de mes yaoi préférés. Je l’ai relu un nombre incalculable de fois. C’est réaliste, touchant, délicat, avec un pointe de drame. C’est la perfection.
      Tous les mangas d’Isaku Natsume sont courts et se lisent à la vitesse d’éclair!

      Répondre

  • Sylvie10
    29 avril 2013 at 14:28

    En ce qui concerne Shugo Chara , Tokyo mew mew et Chocolat & Vanilla , moi je les ai regardés en anime U_U

    Répondre

  • manga08
    14 février 2013 at 18:16

    Comme magical girl il y a aussi kamichama karin chu ,pretear ,full moon,kamikaze kaitou jeanne.

    Répondre

    • 14 février 2013 at 18:51

      Merci pour ton commentaire. Ce n’est pas une liste exhaustive. Nous avons choisi les meilleurs mangas (et ceux que nous connaissions évidemment). Fullmoon a d’ailleurs été choisi dans une autre catégorie donc nous ne l’avons pas remis ici.

      Répondre

Leave a Response