[manga] Mlle Ôishi, 28 ans, célibataire

Qu'est ce qu'un josei ? C'est un manga dont le public est composé de jeunes femmes. Destinées à des adultes, les histoires de josei sont plus matures, plus réalistes et moins souvent axées sur les romances lycéennes.

[manga] Mlle Ôishi, 28 ans, célibataire

Messagepar Carolus » Dim 22 Aoû 2010 18:35

Mlle Ôishi, 28 ans, célibataire

Kon Oishi a un emploi tranquille mais agréable. Elle fréquente un homme récemment divorcé qui travaille dans la même entreprise qu’elle. Il souhaite l’épouser et lui demande de démissionner parce qu’il désire qu’elle reste à la maison. Elle s’exécutera à contre-coeur et changera finalement d’avis. Kon est passionnée de couture et tricot. Par le biais d’une amie qui partage son hobby, elle décroche un emploi dans une mercerie. Peu de temps après, Henmi son fiancé est licencié. C’est alors que s’amorce une lente descente aux enfers pour notre héroïne. Elle va découvrir la face cachée de son compagnon. Il est couvert de dettes, profite de la générosité de la famille de Kon et se laisse entretenir. De plus, il passe plus de temps avec ses enfants qu’avec elle. Malgré ce quotidien éprouvant elle s’accroche et fait beaucoup de concessions pour son couple jusqu’au jour où elle n’arrive plus à le supporter.

Source : Carolus

Mon avis

Ca faisait longtemps que cette série me tentait. Quand je suis allée à la Japan Expo, je l'ai achetée et je n'ai pas eu à le regretter. Cette série est vraiment un petit bijou.

Comme le titre le laisse supposer, Mlle Ôishi célibataire nous relate l'histoire d'une jeune femme ordinaire, approchant de la trentaine mais toujours pas mariée. Alors qu'on pourrait croire que le ton sera léger et amusant, il n'en est rien. Ce manga est réaliste voire dramatique par moments. Nous suivons notre héroïne à travers les aléas de sa vie sentimentale, professionnelle et amicale. Nous la voyons évoluer, se construire. Nous souffrons avec elle de sa solitude. Nous l'encourageons dans ces efforts pour trouver un compagnon. Mlle Ôishi expose avec beaucoup de justesse les contradictions et les doutes des femmes d'aujourd'hui.

Mlle Ôishi n'a pas vraiment d'ambition professionnelle. Elle souhaite se marier et mener une vie d'épouse et de mère. Pourtant, elle s'accroche à son travail. Elle est assez représentative des femmes japonaises qui souhaitent de plus en plus travailler. Au fil des pages, elle se battra pour construire sa carrière.

A coté de son travail, Kon a de nombreux amis qui la soutiennent. Néanmoins, elle recherche toujours un compagnon. Nous la voyons s'investir dans des relations douloureuses ou superficielles. Elle n'est pas vraiment difficile parce qu'elle a tellement besoin d'une présence masculine qu'elle se contente pratiquement du premier venu. Je me suis souvent posée la question : aime-t-elle réellement cet homme, ou reste-t-elle avec lui pour ne pas être seule ? J'ai trouvé ce style de narration imprécis assez intéressant parce qu'il nous laisse trouver nos propres réponses à ces questions. Nous nous identifions d'autant mieux à l'héroïne que nous essayons de comprendre ses réactions. Nous nous demandons : « Et si c'était moi qui était à sa place, qu'est ce que je ressentirais ? »

Mlle Ôishi ne nous présente pas seulement la vie de l'héroïne mais aussi celle de personnages secondaires tout aussi intéressants. Eux-aussi ont leurs doutes, leurs problèmes. Ces histoires annexes viennent enrichir le récit pour notre plus grand plaisir.

Image
Cliquez pour agrandir


Coté graphisme, le trait est clair et soigné. Certains personnages sont très beaux alors que d'autres sont moins soignés. Le dessin est mature et typique des josei.

Et toi, que penses-tu de ce manga ?

Image

Mlle Ôishi, 28 ans, célibataire : Mlle Ôishi, 28 ans, célibataire
Auteur : MINAMI Q-ta
Éditeur VF : Casterman - Sakka
Genre : Tranches-de-vie, Romance
Paru en VO en : 2003
Pays d’origine : Japon
Nombre de volumes : 4/4 (Terminé)
Dossier : Mlle Ôishi, une femme comme les autres



Cette fiche est placée sous licence Creative Commons aux conditions suivantes : paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions à l'identique.
Image
Carolus
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5985
Âge: 39
Inscription: Ven 12 Sep 2008 01:00
Localisation: Au pays de la pluie
Sexe: F
Nombre de fiches: 229
Challenges: 5

Re: [manga] Mlle Ôishi, 28 ans, célibataire

Messagepar a-yin » Dim 22 Aoû 2010 19:28

J'ai souvent entendu parler de cette série en bien, mais je n'ai jamais osé tenter l'aventure. La faute sûrement à une période où j'ai lu plusieurs manga de ce type, ce qui m'a fait dire "stop". Et puis, j'avoue que de Q-Ta Minami, j'avais lu Adieu Midori pas mal mais pas de quoi en faire un plat non plus. Je tenterai sûrement la lecture de cette série si je n'ai pas la flemme de me déplacer, elle traînait dans un coin de ma tête mais ton topic me l'a rappelé. Récemment, une nana de notre âge n'aimant pas du tout les shôjo romantiques lycéens m'a dit être fan de Mlle Oishi. En plus, ça me fait penser que l'héroïne a le même âge que moi :mouchoir:
Même si tu te prends des tartes, je ne suis pas une garce!
a-yin
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 68
Âge: 37
Inscription: Mer 21 Avr 2010 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 4
Challenges: 0

Re: [manga] Mlle Ôishi, 28 ans, célibataire

Messagepar Carolus » Dim 22 Aoû 2010 20:04

En plus, ça me fait penser que l'héroïne a le même âge que moi
mdr Je pense que le fait que l'héroïne ait le même âge que moi a contribué à ce que j'apprécie. Je me suis vraiment identifiée à elle.

Il y a juste un défaut que j'ai oublié de signaler dans ma fiche. J'ai trouvé le tome 4 moins bon que les autres. Il allait trop vite. Je manquais d'informations pour continuer à m'identifier à Kon autant que dans les autres volumes. Du coup, ça m'a laissé un petit goût d'inachevé.
Image
Carolus
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5985
Âge: 39
Inscription: Ven 12 Sep 2008 01:00
Localisation: Au pays de la pluie
Sexe: F
Nombre de fiches: 229
Challenges: 5

Re: [manga] Mlle Ôishi, 28 ans, célibataire

Messagepar Invité » Lun 23 Aoû 2010 10:27

J'ai commandé les 4 tomes vendredi, tu m'as convaincue^^
Invité
Avatar de l’utilisateur
 

Re: [manga] Mlle Ôishi, 28 ans, célibataire

Messagepar Invité » Sam 25 Sep 2010 16:44

Je m'excuse pour le doublon. J'ai enfin fini ce manga et j'ai vraiment beaucoup aimé.

Tout d'abord, le tome 1 est vraiment intéressant, on voit Oîshi tenter de se dépêtrer du marasme amoureux où elle est avec Hemmi. J'ai vraiment cru qu'elle allait lui laisser tout passer et j'ai aimé qu'elle se réveille (j'avais trop envie de le claquer Hemmi :lol!: ). On voit que le personnage commence à prendre son indépendance quand elle décide de déménager. On suit ses doutes constants mais aussi son envie d'évoluer. D'ailleurs, je suppose que la coupe de cheveux y est pour beaucoup. J'aime aussi beaucoup la relation qu'elle noue avec Tetsu. Il me faisait très souvent rire essayant sans y parvenir de la draguer.
Par la suite, les autres tomes s'intéressent à sa nouvelle relation avec Kaji que je trouvais assez touchante. Au début, c'est vrai que Kaji avait un côté très libre, mais en même temps, je le comprenais. Il était super mimi et attentionné avec elle. Mais j'aimais bien aussi sa façon d'aller vers les autres comme avec le frère de Kon, Yukari.
 
J'ai été vraiment triste quand j'ai appris qu'il était mort, je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir une petite larme

Cet accident est d'autant plus terrible que durant un certain moment, j'ai eu l'impression que Kon intériorisait tout, comme si elle était dans un état second et quand on la voit enfin craquer, on ressent presque un soulagement parce que je commençais à avoir peur pour elle honnêtement. L'image de Kaji reste en plus assez présente. Le tome 4 par contre, je ne sais pas pourquoi, mais j'ai trouvé qu'il manquait quelque chose, puis parfois, on allait super vite, et on manquait d'éléments. Mais la conclusion est plutôt touchante et étrangement quand je voyais Kon accoucher, ben, j'étais un peu patraque :lol!:

Sinon, un autre point qui est bien, c'est qu'on prend quand même le temps de s'intéresser aux autres personnages. par exemple, Tetsu avec sa copine dingue, j'étais sidérée :bleu11: Et j'ai beaucoup aimé la fin du tome 4 quand il parle de sa déesse^^
Yukari, disons qu'on voit plus ses problèmes relationnels. Quand on le voit énorme dans le tome 3, on comprend aussi qu'il était vraiment en pleine dépression, j'ai eu peine à le reconnaitre. L'histoire avec Chibi, je l'ai vue de manière symbolique, et ce qui compte, c'est que le personnage soit sorti de sa spirale.

Bref, j'ai vraiment apprécié cette lecture :)
Invité
Avatar de l’utilisateur
 

Re: [manga] Mlle Ôishi, 28 ans, célibataire

Messagepar Carolus » Sam 25 Sep 2010 16:55

Je suis contente que ça t'est plu !

Je trouve aussi que le tome 4 est trop rapide. J'ai eu du mal à comprendre Kon dans ce volume alors que dans les précédents je n'avais aucun mal. Ca manque de précisions sur ses sentiments je trouve.
Image
Carolus
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5985
Âge: 39
Inscription: Ven 12 Sep 2008 01:00
Localisation: Au pays de la pluie
Sexe: F
Nombre de fiches: 229
Challenges: 5

Re: Mlle Ôishi, 28 ans, célibataire

Messagepar a-yin » Lun 22 Oct 2012 00:40

Caro !!!!! J'ai enfin lu cette série en entier :) !!!!

Alors j'ai adoré le ton très juste et réaliste de cette histoire. Kon Oîshi, 28 ans au début de l'histoire, est une jeune femme assez ordinaire qui ne sait pas réellement ce qu'elle veut dans la vie. Lorsque son supérieur hiérarchique et petit ami Henmi lui propose de se marier ET de démissionner, elle dit oui même si le goût est amère: elle aimait bien bosser dans cette boîte. Heureusement, ce n'est pas pour autant que la jeune femme va complètement cesser de travailler: une amie va lui donner l'opportunité d'exercer en tant que vendeuse dans une mercerie, Kon aimant beaucoup la couture depuis bien longtemps. Et c'est ainsi qu'on suit notre héroïne qui tisse des liens d'amitié avec Tetsu, le coiffeur d'en face, en découvrant aussi que la vie avec ce cher Henmi n'est pas aussi rose qu'elle ne le pensait. En effet, ce dernier s'avère complètement irresponsable et sans aucune volonté. Mais tout ceci lui permettra d'évoluer et de s'accomplir en tant qu'adulte.

Quatre années de la vie de Kon Oîshi, et donc des relations amoureuses qui l'aident à s'épanouir. Il y a Henmi, donc, l'homme âgé qui parlait sans cesse de mariage, mais bon, comme avec McCain, c'est celui qui en dit le plus qui... Bref. Mais il y a aussi Kaji, un homme très libre, autant par ses relations très distantes que par sa sexualité très... ouverte. Cette relation est donc très différente: là où Kon s'installe très rapidement avec Henmi, elle peine à passer du temps avec Kaji qu'elle aime malgré tout. De plus, Kaji traîne aussi très souvent avec Yukari, le petit frère de Kon, qui a lui aussi des sentiments pour Kaji. Un évènement dans la vie de Kon va tout changer pour elle, l'aidant à beaucoup mûrir. En même temps, son avenir professionnel se précise de plus en plus.

Je trouve aussi dommage que le dernier volume soit si expéditif, l'histoire d'amour étant assez étrange. En fait, Kon se trouve dans une situation assez étrange du "du moment que ça se passe pas trop mal", elle arrête de rêver et se résigne je dirais. Elle se contente de ce qu'elle a en quelque sorte. Je ne l'imaginais pas avec un mec comme Tomio, gentil mais pas très beau, et plutôt bonne poire avec les femmes.

Ce que j'aime bien, donc, dans cette série de Q-Ta Minami, c'est le ton adulte et particulièrement juste. Kon Oîshi est une jeune femme qu'on pourrait rencontrer en fait. Elle est bien dans sa tête, mais ne sait pas encore ce qu'elle veut à 28 ans. Elle voudrait se marier et fonder une vie de famille, mais il faudrait trouver le mec. Elle vit des histoires d'amour pas très roses aussi. En même temps, cette série ne parle pas que de ses histoires de coeur. Elle a un véritable entourage: des amis (masculin et féminin), des collègues, une famille. J'aime beaucoup le personnage de son frère, Yukari. Dans le volume 1, on le voit héberger Kon et j'aime la relation frère-soeur, et leurs discussions, ils se confient un peu mais ont beaucoup de pudeur l'un pour l'autre. Je trouve que c'est particulièrement bien décrit. Les parents sont présents aussi, j'ai bien aimé ça. La relation d'amitié entre Kon et Tetsu est aussi très belle, très simple en fait. Ils se voient tous les jours, se racontent des petits tracas de la vie, s'aident quand ils le peuvent. Tetsu est un personnage plus sympathique que je ne le pensais :). En fait, souvent, dans les jôsei, l'héroïne est seule et prisonnière d'une relation amoureuse, ou désespérée. Ici, ce n'est pas le cas. C'est un quotidien très réaliste.

Les différents mecs de Kon ne sont pas non plus complètement salauds. Ils sont tous différents. Henmi a beaucoup de faiblesses, mais jamais on ne voit Kon s'énerver sur lui comme une hystérique. Le personnage est finalement très fort et indépendant. On voit que Kon sera quand même traumatisée dans le dernier volume, se mettant avec quelqu'un pour ne pas être seule. En fait, la fin est un peu amère, et jamais totalement heureuse. J'aime bien le parcours amoureux de Tetsu aussi. Le dessin est simple, pas très beau mais convenant beaucoup au type de récit. A vrai dire, ce Mlle Oîshi est très convaincant, je n'avais pas trop envie de tenter, ayant lu Adieu Midori de l'auteure que je ne trouvais pas vraiment mémorable. Il y a une véritable force dans ce récit, c'est tellement intime, bien narré, bien foutu... A tenter :) !!!
Même si tu te prends des tartes, je ne suis pas une garce!
a-yin
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 68
Âge: 37
Inscription: Mer 21 Avr 2010 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 4
Challenges: 0

Re: Mlle Ôishi, 28 ans, célibataire

Messagepar korr » Sam 12 Oct 2013 11:52

Alors déjà, soyons clair ! Ce manga, je ne l'aurais jamais acheté. Ce n'est pas du tout ma tasse de thé.

Et la question qu'on se pose est donc logiquement : comment se fait-il que j'en ai lu un morceau ?

Il s'avère que j'ai un frangin. D'habitude, il évite les shojo comme la peste. Je ne lui en tiens pas rigueur car on n'est pas censé avoir les mêmes goûts dans une fratrie. Néanmoins, il lui arrive de traîner près d'eux à certaines périodes de l'année.

Voilà comment un matin de noël, j'ai déballé un pavé intitulé Melle Oishi, 28 ans célibataire. A ce moment, je peux dire qu'il y a eu l'un des rares échanges positifs entre mon frère et moi sur le shôjo. Je l'ai regardé et j'ai de suite compris pourquoi il avait eu l'idée saugrenue de me l'offrir. Sans le titre très précis de ce josei, il ne serait jamais tombé entre mes mains. Car oui, au cas où ce ne serait pas évident, j'ai bien reçu ce manga en cadeau l'année de mes 28 ans.

Mon frère était assez fier de de son coup, je dois dire. Pour lui, c'était un peu comme s'il avait déniché le shôjo qui reflétait ma vie - du moins avec son titre. Parce que le contenu pas vraiment... Faut dire aussi que rien qu'en voyant la couverture, j'ai compris qu'entre ce manga et moi, il y aurait un gouffre gigantesque ! Intersidéral même !

De suite, ça sentait la tranche de vie. Et souvent, ce genre d'histoire me refroidit rapidement... particulièrement si l'héroïne se rapproche de la trentaine. Permettez-moi vous dire que je rigole plus avec la lycéenne et sa "cruchittude" qu'avec la "vieille" et sa vie sentimentale.

Dès le premier chapitre, j'ai eu envie de balancer le volume contre le mur tellement le comportement de Kon Oishi face aux exigences du boulet m'ont passablement crispé.
Bon, attention, je ne dis pas que le titre Melle Oishi est mauvais. Il a d'excellentes qualités. Seulement, son histoire, ses personnage (et un peu son style graphique aussi) ne me correspondent pas du tout. Du coup, je n'ai pas été sensible à grand chose. Le seul truc sympa fut de voir que Kon se détache très vite du boulet (boulet man est quand même le roi des boulets dans ce volume).

Normalement, mon frère aurait dû m'offrir le tome 2 l'année d'après (pour continuer la blague) mais en 1 an, on passe vite à autre chose. Et je n'ai fait aucune allusion sur la suite pour lui rappeler sa promesse. Voilà pourquoi, je ne lirai probablement jamais la fin de cette histoire. En même temps rien qu'en voyant le titre du tome 4, je me dis que je ne perds pas grand chose. :siffle:
|:. Le Fanart c'est rude .:|
Image
Shipper Suprême♥Chantilly♥Fraises♥Clouds♥Olicity♥Asian Music
korr
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 871
Âge: 41
Inscription: Mar 19 Juil 2011 01:00
Localisation: dans sa cave aquatique
Sexe: F
Nombre de fiches: 1
Challenges: 1

Re: Mlle Ôishi, 28 ans, célibataire

Messagepar Carolus » Dim 13 Oct 2013 15:53

korr : le tome 4 est vraiment en deça du reste de la série. C'est assez cliché. Vu que tu n'aimes pas ce style de manga, il y a donc de grandes chances pour que ça te désespère. XD
Image
Carolus
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5985
Âge: 39
Inscription: Ven 12 Sep 2008 01:00
Localisation: Au pays de la pluie
Sexe: F
Nombre de fiches: 229
Challenges: 5


Retourner vers Josei

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun shôjo-addict enregistré et 0 invités

cron