[manga] Nabari

Qu'est ce qu'un shônen ? C'est un manga dont le public est composé de jeunes garçons.

[manga] Nabari

Messagepar misami_hirota » Mer 9 Juin 2010 22:38

Nabari, les ninjas du temps moderne


Totalement indifférent à tout ce qui l’entoure, Miharu Rokujô est un collégien sans histoire. Mais un jour, les Kairoshû, ninjas issus du très ancien clan Iga, tentent de l’enlever. Sauvé de justesse par des membres de son école qui se révèlent être eux même des combattants hors pair, le jeune garçon apprend que son corps renferme les écrits du “Shinrabanshô”, la plus puissante technique jamais mise au point par les ninjas du monde secret de Nabari.

Devenu du jour au lendemain le garçon le plus convoité et potentiellement le plus puissant du monde, parviendra-t-il à retrouver la vie tranquille dont il rêvait ?
Source: manganews

Mon avis

*cris de fan hystérique* Nabariiiii *o*

Qui dit ninja dit Naruto, un gamin à la combinaison orange ringarde. En lisant le synopsis, on ne peut pas s'empêcher de penser donc au fameux manga Naruto: il y a des ninjas et le personnage principal renferme "quelque chose" dans son corps. Les plus mauvaises langues traiteront Nabari de plagiat, mais à vrai dire, la comparaison s'arrête là, à part quelques références à l'Histoire des ninjas japonais. Je ne suis pas du tout fan du genre shounen, mais Nabari a réussi l'exploit d'être mon shounen préféré, loin devant tous les autres.

Tout d'abord, Miharu est un héros totalement différent des autres héros de shounens, par son apparence et par son caractère. Là où on propose en général les héros plein de muscles, Miharu est particulièrement mignon, une qualité qu'il n'hésite pas à s'en servir pour duper les gens. Là où les héros de shounens sont énergiques et soifs de puissance, Miharu est un collégien blasé et inconscient qui promène un regard quasiment vide sur tout ce qui l'entoure. Et s'il accepte de suivre le village de Banten qui l'a sauvé, c'est juste pour "retrouver ma vie de blasé". Sa nonchalance et son petit côté diabolique font de lui un héros extrêmement attachant qu'on ne peut pas ne pas aimer.

Nabari nous entraine dans un univers réaliste, très proche du nôtre, où le monde des humains et le monde des ninja, appelé le monde de Nabari, cohabitent ensembles comme le côté face et le côté pile d'une pièce. Le Shinrabansho est une technique surpuissante qui permet à son utilisateur de contrôler tous les éléments, même le temps et l'espace, donc de contrôler le monde, mais son utilisateur va peu à peu être amené à la folie. Les clans Fuuma et Banten veulent donc sceller la technique tandis que le clan Kairoshu veut l'utiliser pour améliorer le monde, quitte à sacrifier l'utilisateur. Ici, personne n'est bon, personne n'est mauvais, chacun se bat pour son idéal. Pas de grand méchant diabolique qui met les bâtons dans les roues des gentils, c'est juste une question de divergence de point de vue et de priorité, d'où les personnages incroyablement humains et crédibles.

Si au début, on croit dur comme le fer que Miharu rejoindra les Banten, puisque Miharu lui-même ne souhaite pas utiliser le Shinrabansho, tout va être chamboulé par un membre de Kairoshu, Yoite. C'est un jeune garçon sombre et froid qui utilise la technique interdite de Kira, pompant sa puissance dans sa propre vie. Il va menacer Miharu afin que celui-ci exauce son voeu en utilisant le Shinrabansho. Une amitié interdépendante s'installera peu à peu entre Miharu et Yoite qui se comprennent et se reconnaissent dans leur solitude respective. Ils forment un duo particulièrement touchant : à son contact, les barrières de Miharu se fissurent, il devient plus émotif et s'investit pleinement dans la quête des rouleaux pour apprendre à contrôler la technique qui est en lui, car Yoite est la raison pour laquelle Miharu se bat et réciproquement, Yoite s'ouvre progressivement à lui.

Image
Clique pour agrandir


A part l'intrigue principale, la quête du Shinrabansho, plusieurs mystères s'amoncellent autour des personnages. Dix ans auparavant, la Shinrabansho a fait son apparition. Une lutte entre les ninjas s'ensuit inévitablement mais personne ne se souvient de se qui s'est passé. Kumohira, le professeur de Miharu et chef temporairement des Banten semble être la clé de ce souvenir perdu, de plus il semble avoir un lien avec Miharu. L'indifférence de Miharu fait parti d'une promesse qu'il a fait avec quelqu'un, mais il ne s'en souvient pas non plus. Aizawa, un camarade de Miharu, le personnage le plus normal de l'histoire au début, semble cacher un secret: ses blessures se guérissent vite et ses propos sont parfois très froids. Mais le personnage le plus énigmatique est sans doute Yoite. On se pose beaucoup de questions sur son passé, ses réactions étranges, son voeu, les raisons pour lesquelles il a appris la technique mortelle... Les réponses sont données judicieusement au compte-goutte, on a toujours envie de continuer la lecture après chaque tome.

L'ambiance de Nabari est en général très sombre et mélancolique. L'humour omniprésent au début disparait au fur et à mesure que le drame se prépare. Les petites touches d'humour font toujours mouche dans la série car on ne s'y attend pas, que ce soit de la part de Miharu qui joue la comédie avec son joli minois ou qui fait n'importe quoi avec un visage impassible, Kumohira qui a la phobie des transports, etc. Les SD et les chibi sont très mignons et bien placés.

Et enfin, pour mon plus grand bonheur, les scènes d'actions sont peu présentes, la série se concentre principalement sur la riche psychologie des personnages et leur décisions. Néanmoins, elles sont bien réussies et assez violentes. Le rythme s'avère plutôt lent pour un shônen pour mieux explorer les personnages. L'auteur étant une femme, le graphisme du manga reste très shojo mais il colle parfaitement à l'ambiance onirique de l'histoire. Les personnages sont filiformes, les dessins sont magnifiques, très fins et mettent en valeur les contrastes noir et blanc.

Nabari est un mélange surprenant de shôjo, de shônen et de seinen: shôjo pour le dessin et l'ambiance, shônen pour l'action et seinen pour le réalisme des personnages et de l'univers. Une série inclassable, riche en émotions et en rebondissements. Incontournable.

Image

Titre: Nabari
Auteur: KIMATANI Yuuki
Éditeur VF : Kazé Manga
Genre: Action, Fantastique, Suspense, Drame
Paru en VO en : 2004
Pays d’origine : Japon
Nombre de volumes : 14/14 (Terminé)
Voir plus d'images : [images] Nabari
Extrait sur manga-news : Nabari



☆ La grandissime présidente des ABGA ☆
Image
Image
Image
misami_hirota
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1889
Âge: 25
Inscription: Sam 4 Oct 2008 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 75
Challenges: 5

Re: [manga] Nabari

Messagepar Invité » Mer 9 Juin 2010 22:49

Youpi, t'as fait la fiche! je l'attendais tellement!! Que dire, c'est mon petit CDC shônen. Je n'ai pas encore fini de tout lire (tome 5), mais l'ambiance est très bien décrite dans ton avis, et j'adore cela. Le personnage de Yoite est vraiment intrigant, mais c'est si passionnant en même temps. Il cache pleins de choses on dirait, on ne sait pas comment le cerner, parce que j'ai presque envie dire qu'on ne le peut pas vraiment: personnage insaisissable pour moi. Quant à Miharu, que dire, il est excellent, quand il est en mode "petit diablotin", c'est très caustique. XD Son indifférence à tout, c'est vraiment quelque chose, des fois, ça en est presque étrange.

Je ne sais pas encore comment caractériser Aizawa honnêtement, mais il recèle de mystères, c'est sûr. J'attends de finir de lire pour voir^^

Il y a un vrai côté psychologique, enfin, tu l'as bien dit aussi :) Tout le monde semble posséder son lot de mystères au final^^

Et comme toi, j'ai noté que l'humour devenait moins présent, toujours là, mais par touche, mais ça n'enlève rien au charme de ce manga.

Vraiment un très bon manga.^^
Invité
Avatar de l’utilisateur
 

Re: [manga] Nabari

Messagepar Carolus » Jeu 10 Juin 2010 10:26

Je suis nettement moins enthousiaste que vous pour ce manga. J'aime bien mais c'est loin d'être mon shônen préféré.

Pour ma part j'ai commencé par l'anime. Je l'ai vu avant qu'il soit licencié. J'avais beaucoup aimé. Par contre, en lisant le manga je n'ai pas eu le même engouement. L'histoire manque d'action et par conséquent de rythme. J'ai lu jusqu'au tome 5 ou 6 bien que je possède tous les tomes. Pour cette partie de l'histoire, l'anime est extrêmement fidèle au manga. Il n'y a donc pas de surprises. L'anime a été créé alors que le manga était en cours. Je m'attends donc à ce que l'histoire s'écarte de celle de l'original (c'est certain puisque la fin de l'anime est une vraie fin, elle n'augure pas de saison 2 mais elle laisse trop de questions en suspens). C'est d'ailleurs pour cela que je me force à le lire. Seulement si seule la fin diffère je ne manquerai pas d'être déçue parce que les révélations faites dans l'anime sont loin d'être à la hauteur de mes attentes.
Image
Carolus
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5985
Âge: 39
Inscription: Ven 12 Sep 2008 01:00
Localisation: Au pays de la pluie
Sexe: F
Nombre de fiches: 229
Challenges: 5

Re: [manga] Nabari

Messagepar misami_hirota » Jeu 10 Juin 2010 20:13

Yaay Heyden :calin:
Si tu continues la lecture, le personnage de Yoite prendra tout son ampleur et on arrive finalement à le comprendre ^^

Caro: Contrairement à toi j'ai lu le manga d'abord puis j'ai essayé de voir l'anime mais j'ai pas du tout accroché. J'aime l'absence de rythme du manga, ça colle tellement bien au graphisme et à l'ambiance.
Je crois que l'anime commence à différer au manga vers le milieu, juste après la révélation sur Aizawa et le chat. C'est beaucoup plus triste dans le manga.
D'ailleurs le manga n'est pas encore fini ^^' Je dirais qu'il se divise en 2 parties, une "avant" jusqu'au tome 10 qui vient de sortir et une "après". L'anime recouvre seulement la partie "avant" avec beaucoup de modifications.
☆ La grandissime présidente des ABGA ☆
Image
Image
Image
misami_hirota
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1889
Âge: 25
Inscription: Sam 4 Oct 2008 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 75
Challenges: 5

Re: [manga] Nabari

Messagepar Carolus » Jeu 10 Juin 2010 20:39

Ah ben si ça change juste après la révélation sur Aizawa j'y suis presque. J'en suis au passage dans l'école. Je trouve ce passage bien chiant c'est pour ça que j'ai pas encore lu la suite.
C'est beaucoup plus triste dans le manga.
C'est déjà bien triste dans l'anime.
Image
Carolus
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5985
Âge: 39
Inscription: Ven 12 Sep 2008 01:00
Localisation: Au pays de la pluie
Sexe: F
Nombre de fiches: 229
Challenges: 5

Re: [manga] Nabari

Messagepar misami_hirota » Ven 25 Juin 2010 21:49

Tome 10:

ouinnnn :pleure: Comme on se doutait d'après les évènements des derniers tomes sortis, le ton devient de plus en plus tragique. Le tome 10 est centré sur la relation entre Yoite et les autres personnages, surtout Miharu et Yukimi. Yukimi devient le premier personnage qui ne soit pas beau dans la liste de mes personnages préférés: son affection inconditionnelle pour Yoite, sa droiture, son indifférence feinte remplie de gentillesse le rendent particulièrement humain à mes yeux. Et enfin, la tragédie commencée depuis le début de l'histoire se termine inexorablement; une fin en apogée, magnifiquement et douloureusement bouleversant. Jamais un shounen n'a réussi à me troubler et me faire pleurer de la sorte...Le tome 10 de Nabari ne fait que confirmer la place particulière qu'a cette série dans mon coeur.

D'après manganews, l'auteur a annoncé que le tome 14 qui sortira en Japon en septembre serait le dernier...
☆ La grandissime présidente des ABGA ☆
Image
Image
Image
misami_hirota
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1889
Âge: 25
Inscription: Sam 4 Oct 2008 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 75
Challenges: 5

Re: [manga] Nabari

Messagepar Carolus » Lun 5 Juil 2010 21:45

J'ai suivi le conseil de Misami et j'ai continué la série. J'ai bien fait parce qu'elle avait raison. La série gagne en puissance dans les tomes 7 à 10. L'ambiance devient de plus en plus tragique jusqu'à son apogée dans le tome 10. L'émotion est vraiment au rendez vous et j'ai retrouvé ce que j'avais apprécié dans l'anime. Les personnages ont des personnalités très fouillées et réalistes. Ils sont plein de contradiction et de relief.
Image
Carolus
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5985
Âge: 39
Inscription: Ven 12 Sep 2008 01:00
Localisation: Au pays de la pluie
Sexe: F
Nombre de fiches: 229
Challenges: 5

Re: [manga] Nabari

Messagepar Carolus » Ven 29 Oct 2010 14:18

Tome 11
 [spoiler:lz26g8am]Après l'utilisation du shinrabanshô, nous découvrons le monde sans Yoite. L'accent est mis sur la sensation de vide qu'éprouve tous les personnages. Le rythme est lent mais il colle parfaitement avec l'ambiance mélancolique du tome. Les personnages savent que le shinrabanshô a été utilisé. Ils savent tous qu'ils ont perdu quelque chose ou plutôt les souvenirs d'une personne. Ils en sont conscients et le vide laissé par Yoite les ronge.
Par ailleurs, le monde de Nabari continue d'évoluer et les kairoshu changent de stratégie. Il y a toujours un risque pour que Miharu utilise de nouveau le shinrabanshô. Tout cela est prometteur pour la suite.[/spoiler:lz26g8am]
Image
Carolus
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5985
Âge: 39
Inscription: Ven 12 Sep 2008 01:00
Localisation: Au pays de la pluie
Sexe: F
Nombre de fiches: 229
Challenges: 5

Re: [manga] Nabari

Messagepar misami_hirota » Ven 14 Jan 2011 17:35

Tome 12:

Les choses deviennent subitement très compliqués. Aizawa et celle qui l'accompagne prend une place capitale dans l'histoire. Plusieurs camps se sont formés, chacun ayant un idéal différent. C'est assez triste de les voir se battre ainsi. Deux nouveaux personnages sont pour l'instant pas assez développés.
☆ La grandissime présidente des ABGA ☆
Image
Image
Image
misami_hirota
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1889
Âge: 25
Inscription: Sam 4 Oct 2008 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 75
Challenges: 5

Re: [manga] Nabari

Messagepar Carolus » Dim 11 Déc 2011 00:43

J'ai terminé de lire le dernier tome il y a quelques jours. Cette fin est vraiment belle. J'ai aimé le retournement de situation à la dernière minute. J'ai approuvé la décision de Miharu ainsi que celle de la fée. C'est beau, touchant, j'ai été à la limite de verser une petite larme. C'est un très bon manga ! Je suis triste de quitter les personnages.
Image
Carolus
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5985
Âge: 39
Inscription: Ven 12 Sep 2008 01:00
Localisation: Au pays de la pluie
Sexe: F
Nombre de fiches: 229
Challenges: 5


Retourner vers Shônen

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun shôjo-addict enregistré et 0 invités

cron