[manga] Pink to Gray

C'est ici que tu trouveras toutes les fiches des scans shôjo.

[manga] Pink to Gray

Messagepar Matou » Sam 15 Fév 2014 18:12

Pink to Gray

Daiki et Shingo sont meilleurs amis. Jusqu'au jour où le monde du divertissement les remarque : Shingo percera dans le milieu, tandis que Daiki vivra peu à peu dans l'ombre de son ami.

Source : Matou

Mon avis


Je ne pensais pas aimer ce shôjo, tout simplement parce qu'une histoire écrite par une idole me paraissait inconcevable (et j'voyais déjà le navet arriver). Mais finalement, je me suis laissée porter par la beauté des deux personnages principaux, c'est ainsi que je suis entrée petit à petit dans l'histoire et que j'ai pu l'apprécier dans sa totalité.
Je me rappelle ma réaction quand j'ai vu le nom de l'auteur : ""Kato Shigeaki"... ? Ca me dit quelque chose ? Il y en a deux ? Un auteur et un chanteur ?". Et ce fut le gros choc quand j'ai vu que c'était le chanteur de NEWS : que s'est-il passé ? Une reconversion ? La chanson pour lui c'est terminé ? Bref passons, il a donc écrit un roman, qui a été adapté en ce manga-ci dessiné par Fujisaki Mio.

Pink to Gray est avant tout une histoire d'amitié. Des deux protagonistes principaux Shingo et Daiki, c'est ce-dernier qui nous raconte l'histoire. On passe du présent au passé par flashbacks, en fait Daiki a besoin de revenir constamment dans leur enfance pour raconter l'évolution de leur relation. Le jeune garçon vient d'emménager dans une nouvelle ville, et a pris comme décision de ne plus jamais avoir d'amis (comme ça, il ne sera plus triste si ses parents déménagent). Cette résolution est un total échec, puisque dés le début il rencontre Shingo son voisin puis plus tard s'intégrera complètement à un petit groupe d'amis. L'histoire se poursuit en développant des moment précis de la vie des deux garçons : l'école primaire, le collège, le lycée, l'université, etc. On assiste a l'évolution de leur amitié avec pour fond l'industrie du spectacle, du divertissement. C'est cet élément qui rend l'histoire si particulière et si touchante.

Tout d'abord, j'aime beaucoup le titre (selon moi, il symboliserait l'amitié des deux garçons : au départ rose, ils étaient très proches et faisaient un bon duo, puis plus les années passent, plus ils s'éloignent, plus cette couleur s'assombrit, voilà, en quelque sorte). J'ai trouvé ce manga assez relaxant à lire, mais parfois il trainait en longueur. Il n'y a vraiment aucune action, c'est assez lent - de la tranche de vie quoi - mais les personnages restent très attachants, surtout Daiki (et puis ils sont suuuuper sexy quand même, c'était ma motivation première pour lire l'histoire).

Je me suis longtemps posée la question s'il s'agissait d'un shônen-ai ou pas : je trouve que pleins d'éléments peuvent porter à confusion, et pourtant non, c'est vraiment une histoire d'amitié. Un peu de shônen-ai m'aurait bien plu, m'enfin, c'est bien aussi de rester sur une amitié entre garçons (et pour tout vous dire, ça fait longtemps que je n'ai plus lu de manga comme ça). Encore une autre surprise : il n'y a pas beaucoup de clichés ! Les protagonistes sont frais, leur relation correspond assez bien à l'idée que je me fais de celle entre une star montante dans le milieu du spectacle et son ami qui suit derrière, chapeau Shige !
Et le drame dans tout ça hein ? Nan parce que Matou dit qu'il y a du drame dans la description, mais pour le moment elle ne nous en parle pas. Le drame est bien là, tapis dans l'ombre, en fond, et surgit toujours au bon moment. Il n'est ni trop présent, ni en voie de disparition, l'histoire est construite de sorte qu'on ne peut pas oublier le côté "dramatique" du scénario.
Je déconseille les gens qui n'ont pas lu le shôjo et qui compte le lire de lire ce spoiler.
Rien que le début m'alerte pour tout vous dire : j'ai ressenti de la nostalgie dans le texte, une certaine tristesse dans le dessin. Est-ce que Shingo dort ? Dans ce cas pourquoi Daiki serait assis à côté, à attendre ? Lorsqu'on avance dans l'histoire, on comprend qu'elle remonte en arrière petit à petit (du moins, c'est ce que j'ai compris). Du coup, cet aspect dramatique hante la lecture et me renvoie toujours automatiquement à cette première image. Est-ce que le monde du spectacle l'a tué ? Plus on avance dans l'histoire, plus la distance s'installe entre les deux personnages, c'est assez beau mine de rien, de voir Daiki se remémorer son passé et de nous raconter la vie du Shingo qui n'est pas le même a l'écran.
Actuellement, il y a encore des réactions de Shingo que je ne comprends pas : pourquoi est-il parti de l'appartement en prévenant au dernier moment ? Pourquoi n'est-il plus avec Sally ? Pourquoi a-t-il changé d'agence ? Le chapitre 5 est très émouvant, mais aussi très mystérieux, j'ai mon cœur qui battait la chamade.


Image Image Image
Premières pages du manga - Clique pour agrandir


Fujisaki Mio est une dessinatrice que je ne connaissais absolument pas (contrairement à Shige... forcément). Le coup de crayon est sublime, surtout pour le dessin des personnages ! Les deux hommes sont incroyablement sexy, j'en bave encore qu'en j'y pense ! À vous de juger sur les images de la fiche, le style de dessin a un petit air de Sakisaka Yo : Daiki ressemble un peu au frère de Kô de Blue Spring Ride.

Quant-à notre chanteur-auteur Shige, je suis assez surprise. L'histoire tient la route pour le moment, c'est assez bien écrit (j'aimerais lire le roman original d'ailleurs, pour voir s'il y a eu de grosses modifications en passant du roman au dessin). C'est vrai que je suis partie sur quelques préjugés, je me demande ce qui a poussé Shige a écrire des romans (il s'est découvert une nouvelle passion le coco, c'est beau !).
D'ailleurs, je trouve que le sujet est bien choisi par Shige : lire une histoire sur le monde du divertissement écrite par une idole elle-même me donne l'impression qu'on se rapproche un peu du réel puisque l'auteur connait ce monde-là (je pense notamment à la Johnny's Entertainment). Le fait que Shingo ai un grain de beauté sous l'œil me fait penser au chanteur Nishikido Ryo (ancien membre des NEWS), de même que le nom de scène de Shingo, Shiraki Rengo, me rappelle le nom de l'auteur, Shigeaki Kato (bon, là, j'avoue, je vais peut-être un peu loin).


En tout cas, j'ai vraiment apprécié ma lecture et j'attends vivement la suite de l'histoire (je pense que ça s'est ressenti dans la longueur de mon avis en fait, ça faisait un moment que je n'avais plus fait de fiche sur un manga), car cette fin de chapitre 5 me fait trépigner d'impatience ! J'espère que cette fiche te donnera envie de découvrir ce shôjo ! Si tu le connais déjà, n'hésite pas à me donner ton avis à la suite de cette fiche !

Image

Titre : Pink to Gray
Auteur : Kato Shigeaki (dessinateur : Fujisaki Mio)
Type : Shôjo
Genre : Drame, Tranche de vie, Amitié
Éditeur VO : Kadokawa Shoten
Prépublication : Asuka
Paru en VO en : 2012
Pays d’origine : Japon
Nombre de volumes : 2/2 (Terminé)


Cette fiche est placée sous licence Creative Commons aux conditions suivantes : paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions à l'identique.
Image

Image
Matou
Avatar de l’utilisateur
Chaton bavard
Chaton bavard
 
Messages: 833
Âge: 25
Inscription: Mar 30 Avr 2013 14:50
Localisation: Strasbourg
Sexe: F
Nombre de fiches: 52
Challenges: 17

Re: Pink to Gray

Messagepar Nico Robin » Sam 15 Fév 2014 18:51

Très jolie fiche Matou ! ^^ C'est vrai que le style de dessin me fait beaucoup penser à Io Sakisaka. ^^ En tout cas, le visuel est très attirant et en plus en 2 tomes, ça semble être pas mal pour passer un bon moment et être touché par le drama.

Matou a écrit:selon moi, il symboliserait l'amitié des deux garçons : au départ rose, ils étaient très proches et faisaient un bon duo, puis plus les années passent, plus ils s'éloignent, plus cette couleur s'assombrit, voilà, en quelque sorte

Oui, je vois ça ainsi ou aussi le gris est quand même une couleur terne, donc cette amitié perd de l'éclat pour devenir terne, voire sale. Dans l'imaginaire le gris c'est sale. XD
Nico Robin
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4329
Âge: 30
Inscription: Jeu 25 Mar 2010 01:00
Localisation: With Him <3
Sexe: F
Nombre de fiches: 164
Challenges: 37

Re: Pink to Gray

Messagepar Matou » Sam 15 Fév 2014 19:18

Merci Nico !
Pour le moment, les deux tomes ne sont pas entièrement traduit, il y a cinq chapitre de disponibles, sur 9 ^^. d'accord aussi pour la couleur grise : elle devient moins importante pour l'un des deux personnages :love: .

Tu me diras si tu le lis les chapitres disponibles et si tu as aimé :D !
Image

Image
Matou
Avatar de l’utilisateur
Chaton bavard
Chaton bavard
 
Messages: 833
Âge: 25
Inscription: Mar 30 Avr 2013 14:50
Localisation: Strasbourg
Sexe: F
Nombre de fiches: 52
Challenges: 17

Re: Pink to Gray

Messagepar misami_hirota » Sam 22 Fév 2014 01:23

Merci d'avoir fait la fiche Matou !! J'ai pas mal entendu parler du roman écrit par Shige et le fait qu'il a été adapté en manga, puis je l'ai complètement oublié. Je vais m'empresser de le lire grâce à toi !!

Le roman était écrit par Shige (qui a fait des études de droit en même temps que son travail d'idole, donc c'est une tête et je lui fais confiance pour l'histoire) quand NEWS était en pause entre 2011 et 2012. 2011 c'est l'année où Yamapi et Ryô, deux membres les plus populaires décident de quitter le groupe. Je pense que Shige a un peu évacué ses peurs et ses frustrations dans son roman. Il connaît le monde du divertissement depuis tout petit, ça m'étonnerait pas s'il y a un peu de de vécu dans cette histoire d'amitié qui se disloque. Ce genre de chose doit arriver fréquemment.
☆ La grandissime présidente des ABGA ☆
Image
Image
Image
misami_hirota
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1889
Âge: 25
Inscription: Sam 4 Oct 2008 01:00
Sexe: F
Nombre de fiches: 75
Challenges: 5


Retourner vers Shôjo

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun shôjo-addict enregistré et 0 invités

cron