179 views 0 comments

La revue de presse du 21 au 27 janvier

by on28 janvier 2013
 

Cette semaine, les chroniques n’ont pas été très nombreuses mais d’excellente qualité. Je t’ai donc sélectionné tous les articles que j’ai pu lire à deux exceptions. Par ailleurs, Manganews a sorti un dossier passionnant sur le marché du manga en France en 2012. Je l’ai donc commenté plus longuement que de coutume. 

Les chroniques de la semaine

Shojo, seinen, shonen : Akata sur tous les fronts

Dans cet article, Ivan Isaak nous donne son avis sur trois titres du catalogue Akata : un shôjo, un shônen et un seinen. Je ne parlerai donc que du shôjo. Il s’agit de Love so life, un manga que je ne lis pas. Néanmoins, ce titre, comme d’autres de l’éditeur, a une composante éducative qui n’est pas pour me déplaire.

Princess Jellyfish, ou comment me faire aimer un anime pour filles

Bidib continue sa découverte des shôjo et josei avec l’anime Princess Jellyfish. Elle a beaucoup apprécié car elle s’est facilement identifiée aux personnages et a adhéré à l’humour de la série.

Vampire tomes 1 et 2

Cette chronique m’a donnée envie de lire Vampire bien qu’elle soit plutôt négative. J’apprécie le coté sombre et le format « histoires courtes ». Par contre, je déplore que cette chronique insiste tant sur le titre de la collection et véhicule les a-priori sur les shôjo. « Alors il est vrai que Vampire ne propose pas d’histoire de romance ou d’amour, pas de triangle amoureux ou d’intrigue pouvant se rapprocher d’un shojo. » Lire ce genre de phrases me fait bondir.

Romeo x Juliet, l’amour en noir et blanc

Dans cette chronique, Gen décortique tout l’anime Romeo X Juliet, des couleurs, à la musique en passant par les symboles. C’est très intéressant car personnellement comme je n’ai pas adhéré du tout à cette série je suis passée à coté de beaucoup de choses. Attention : il ne faut pas lire cet article si tu n’as pas encore vu cet anime car il dévoile des parties clé de l’intrigue.

Rendez-vous sous la pluie tomes 1 à 5

C’est une courte chronique que nous sert ici Rémi, mais en quelques lignes tout est dit. Rendez-vous sous la pluie l’a charmé. « La fraîcheur, la beauté, le naturel, la vie, l’amitié et l’amour transpirent à chaque page du récit pour nous transporter dans une chronique du quotidien douce et réconfortante. »

Kyô, koi o hajimemasu: The Movie – l’adaptation live d’un shôjo manga

A l’image du manga dont il est tiré, ce film reprend les ficelles du shôjo classique. Néanmoins, Rosalys insiste surtout sur ses qualités, à savoir son casting et sa musique.

Le manga en France

Bilan 2012 de manganews

Manganews nous sert un excellent dossier, très complet sur le marché du manga et de l’anime en France.

  

Tout d’abord, tu retrouveras quelques chiffres de ventes puis une analyse détaillée sur les nouveautés de 2012 par genre.

  

Sur le marché du shôjo, à la différence avec le shônen il n’y a pas de blockbusters. Une majorité des nouveaux titres sont de style « romance lycéenne ». Cette profusion de séries « enferme une nouvelle fois le shôjo dans cette image malgré une diversité tout aussi importante que dans les autres secteurs ». Cette phrase semble déplorer cet état de fait, ce que je ne peux qu’approuver.

Du coté des yaoi, les éditeurs ont, comme pour les autres segments du marché et notamment les shônen et seinen, favorisé des auteurs déjà populaires.

  

Le reste du dossier est plus généraliste car il ne s’attache pas à un genre particulier mais brosse un portrait plus global de cette année 2012. Il passe en revue, les séries terminées, les arrêts de commercialisation ainsi que les tendances qui se sont dégagées. C’est pour le shôjo le ciblage des enfants avec par exemple Pika et ses licences Disney.

Pour terminer, l’article fait aussi un point sur le marché de l’animation qui souffre toujours autant et sur la généralisation de la dématérialisation. 

A noter : je prépare un article sur le marché du shôjo en France en 2012, à l’instar de celui que j’avais rédigé en 2011. Je suis très occupée pour le moment mais il devrait paraître avant le weekend. Bonne semaine !