[J-drama] Sapuri

Les drama shôjo sont des séries TV asiatiques live adaptées de manga, manhwa ou manhua shôjo voire même de romans. Ils peuvent être japonais, coréens, taïwanais...

[J-drama] Sapuri

Messagepar Nico Robin » Lun 13 Mai 2013 22:55

Sapuri

Appartenant à la team créative d'une agence de publicité, Minami Fujii est ce qu'on appelle une bourreau de travail. Elle se donne à fond dans chaque projet sur lequel elle travaille, jusqu'à en négliger son petit ami. Celui-ci décide de rompre et la jeune femme se retrouve alors seule.

Comment arrivera-t-elle à concilier carrière et vie sentimentale ? Parviendra-t-elle à ouvrir son cœur ?

Source : Nico Robin

Mon avis

J'ai décidé de voir ce drama car il m'a été conseillé par une amie, en plus d'être l'occasion de voir une série courte adaptée d'un josei, en l'occurrence, Complément affectif. Globalement, mon impression après les 11 épisodes est tout à fait bonne même si au départ, au niveau des deux premiers épisodes, j'ai trouvé qu'il manquait un petit truc pour que la mayonnaise prenne.

Ayant commencé le manga mais pas terminé, je ne pourrai pas m'exprimer sur le final qui je l'imagine est différent de celui de la version originale. Étant donné l'année de production, il n'était pas possible de rester fidèle à ce niveau-là. De toute façon, Sapuri est une adaptation plutôt libre et beaucoup plus prude. Ce n'est pas réellement un défaut mais cela enlève à l'ambiance de l’œuvre de Mari Okazaki. Et cela permet de voir ce drama comme une version à part entière. J'ai préféré en effet ne pas le comparer à Complément affectif.

Sapuri fait partie de ces drama qui provoquent un intérêt grandissant au fur et à mesure des épisodes. Les deux premiers sont plutôt inégaux avec un début poussif et trop évident. Contrairement au manga qui commence dans le vif du sujet, ici, le choix a été fait de montrer la première rencontre entre Minami et Yuya. Néanmoins, arrivée à la fin du deuxième épisode, il devient enfin captivant !

Également, le drama se place sur différents tableaux en s'intéressant autant à Minami qu'à Yuya et Imaoka. Bien sûr Yugi Youko et Tanaka Mizuho ne sont pas oubliées, mais elles sont bien moins développées que les précédents. Et si dans le manga, il s'agit de dresser le portraits de femmes modernes qui ont chacune leurs aspirations et parcours, dans Sapuri, ce côté-là reste présent au travers de Minami, Tanaka-san et Yugi-san mais à cela on a ajouté une autre dimension : le passage à l'âge adule.

Yuya est encore très jeune et ses réactions ne sont pas matures : par exemple, il change de job quand celui-ci ne lui plaît plus et parfois sur un coup de tête. En tout cas, je le trouve vraiment trop mignon. Il est très dévoué pour un baito et finalement, il parvient à se poser. Kamenashi Kazuya qui l'interprète est très crédible dans son rôle de jeune freeter. Avec Ito Misaki, jouant Minami, ils forment un tandem très drôle. Eh oui, Sapuri contient de nombreuses scènes comiques mais aussi beaucoup de passages plus touchants, surtout vers la fin. J'ai été très émue lors du dernier épisode au moment du discours de Minami.
Celle-ci a été chargée de trouver une nouvelle campagne de publicité pour l'entreprise Tokimoto. Seulement, le slogan ainsi que l'univers qu'elle a proposé a manqué d'émotion. Elle parvient à trouver la formule et l'approche qui conviennent et le discours qu'elle tient retrace l'ensemble de sa rencontre avec Yuya et ce qu'il lui a apporté.

Quant à Eita, dans le rôle d'Ogiwara Satoshi, je l'ai trouvé aussi bon acteur. Je ne le connaissais pas mais je l'ai bien aimé ! Il est convainquant. Au début je n'aimais pas trop son caractère mais après ça s'est mieux passé.

Tout comme dans l’œuvre de Mari Okazaki, l'univers de la publicité y est décrit. L'aspect concurrentiel de ce corps de métier mais aussi l'aspect humain y sont montrés. En effet, lorsque l'on touche à la création et l'imaginaire, être trop rigide n'est pas un avantage. D'ailleurs, les vicissitudes de la vie sont un bon moteur et l'on voit que nos personnages s'en servent pour les sublimer à travers leurs propositions aux clients.

L'autre grande qualité de cette série est sa bande son vraiment entraînante et addictive. Je me repasse en boucle l'opening, l'ending et l'insert song ! Les KAT-TUN ont participé à l'opening et je dois dire que j'ai de suite été convaincue. Chacun d'eux a un style très différent et s'adapte à une ambiance particulière.

Au final, Sapuri est un drama très sympathique qui met un peu de temps à s'installer mais qu'on n'a pas envie de quitter, grâce à ses personnages attachants. Son adaptation libre du manga m'a donné encore plus envie de poursuivre la série !


Et toi, as-tu vu Sapuri ? Qu'en as-tu pensé ?
Image

Titre : Sapuri (サプリ)
Adapté du manga : Complément affectif de OKAZAKI Mari
Éditeur VF : non licencié
Type : J-drama
Genre : Romance, Tranche de vie
Nombre d'épisodes : 11 (Terminé)
Durée : 54 minutes
Année : 2006
OST : Sapuri



Cette fiche est placée sous licence Creative Commons aux conditions suivantes : paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions à l'identique.
Nico Robin
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4329
Âge: 30
Inscription: Jeu 25 Mar 2010 01:00
Localisation: With Him <3
Sexe: F
Nombre de fiches: 164
Challenges: 37

Retourner vers Drama shôjo

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun shôjo-addict enregistré et 1 invité

cron