1717 views 2 comments

Les shôjo romantiques à avoir dans ta bibliothèque

by on12 février 2013
 

Qui dit shôjo, dit souvent romance. A deux jours de la Saint Valentin, notre article listant les mangas à avoir dans sa bibliothèque est dédié à la romance. Découvre notre sélection de shôjo sentimentaux les plus émouvants.  Nous avons choisi 10 mangas emblématiques dans cette catégorie. Pour compléter notre liste, n’hésite pas à donner ton propre top dans les commentaires.

Hana yori dango

Manga hana yori dango 1Makino Tsukushi est une jeune fille issue d’une famille modeste. Et pour lui permettre de suivre les cours du prestigieux établissement Eitoku, ses parents ont économisé durement. Seulement notre jeune lycéenne n’est pas réellement enchantée d’être mêlée à ces gosses de riches qui ne pensent qu’à avoir le dernier accessoire à la mode. En plus de cela, un groupe de quatre élèves, les F4, règnent sans pitié sur le lycée, déclarant la guerre à tous les élèves qui osent les affronter.

Alors qu’elle défend une de ses camarades de classe contre ces caïds, Tsukushi reçoit un carton rouge de leur part. La guerre a commencé, mais notre héroïne n’entend pas se laisser faire !

Éditeur VF : Glénat
Nombre de tomes : 37 / 37 (Terminé)
Pour en savoir plus : Hana Yori Dango

Hana yori dango est sans conteste l’une des romances les plus complexes que j’ai pu lire mais elle est également bien plus réelle. En effet, l’héroïne ne tombe pas tout de suite amoureuse du protagoniste masculin principal. Elle est même très (trop ?) hésitante. Ses sentiments ne transparaissent pas à ses yeux, alors que de notre côté, on voit qu’elle s’attache à lui !

Par ailleurs, Tsukushi n’est pas un personnage de shôjo comme les autres. Elle est battante et courageuse. Elle ne se laisse pas marcher dessus malgré les brimades de ses camarades. Le duo qu’elle forme avec Dômyôji, héritier d’une riche famille, est explosif, drôle et touchant ! En 37 tomes, Yoko Kamio réussit à nous rendre accro aux personnages et surtout à nous émouvoir.

100% Perfect girl

100% Perfect Girl Tome 1

Jart est prince d’un petit État européen, tandis que Jay est une jeune lycéenne coréenne normale. Ils évoluent donc dans des univers totalement différents. Pourtant, le destin a décidé de les mener l’un à l’autre. Leur première rencontre manque de se finir tragiquement. Et pourtant, même en ignorant tout l’un de l’autre, le désir de se revoir est plus fort que tout…

Éditeur VF : Kwari
Nombre de tomes : 7 / 11 (Terminé)
Pour en savoir plus : 100% perfect girl

Bien qu’étant présenté comme un shôjo romantique, 100% Perfect girl constitue une série passionnante, palpitante et en aucun cas niaise. Au premier abord, nous pouvons penser qu’il s’agit d’une énième histoire fleur bleue entre un beau prince et une fille classique. Et en fait, ce n’est absolument pas cela. Bien sûr le premier tome laisse à penser ceci mais plus on avance dans l’histoire, moins la romance se révèle idyllique. Elle prend un tournant plus sombre et violent. En plus, chaque tome a son lot de suspense. De plus, Jart et Jay possèdent tous les deux un fort caractère, ce qui accentue encore plus l’effet explosif de ce duo. Le tout est servi par de superbes dessins, fins et précis.

Full Moon

Manga fullmoon 1Mitsuki, 12 ans, est atteinte d’un cancer de la gorge. Deux shinigamis, Meiro et Takuto lui annoncent que malheureusement, son temps est compté. Malgré tout, elle souhaite devenir chanteuse afin de retrouver son premier amour, Eichi. Touchés par son histoire, les deux esprits décident de lui accorder son souhait le plus cher pendant le temps qu’il lui reste à vivre. C’est alors que la petite fille commence sa carrière de chanteuse sous le pseudonyme de Full Moon.

Éditeur VF : Glénat
Nombre de tomes : 7 / 7 (Terminé)
Pour en savoir plus : Full Moon

Très touchante, la romance de Full Moon a su me séduire au point que j’ai lu le manga deux fois ! L’histoire de Mitsuki peut paraître tragique au départ étant donné qu’elle semble condamnée. Au final, comme notre héroïne est une battante, elle insuffle beaucoup d’espoir. Elle possède même une très grande maturité pour son âge, consécutive à divers évènements tragiques de son passé. On en oublie même son âge ! Et nous voyons que l’amour tient une place prépondérante. Il s’agit d’un véritable moteur pour notre protagoniste. Son obsession à vouloir retrouver Eichi est adorable ! Même si Takuto remporte mes faveurs, pour son côté brun ténébreux avec un passé trouble.

Kimi wa pet

Kimi wa pet Tome 1

Grande, belle et intelligente, Sumire a tout pour plaire. Seulement, sa rupture récente avec son petit ami, parce que celui-ci se sentait inférieur à elle, la complexe énormément.

Alors qu’elle rentre chez elle, la jeune femme aperçoit un carton avec un jeune homme blessé à l’intérieur. Elle l’accueille puis le soigne. Celui-ci ne souhaitant pas partir, elle lui fait une proposition loufoque pensant le faire fuir : il devra jouer le rôle d’animal de compagnie et lui obéir bien sagement. Quelle n’est pas sa surprise lorsque ce dernier accepte le marché ! Commence alors une cohabitation des plus atypiques, pour le meilleur et pour le pire !

Éditeur VF : Kurokawa
Nombre de tomes : 14 / 14 (Terminé)
Pour en savoir plus : Kimi wa pet

Drôle, captivant et émouvant, ce josei possède de très grandes qualités ! Sumire est l’archétype de la femme parfaite complexée et qui ne parvient à se montrer sous sa vraie nature qu’auprès de ses proches. Momo, le jeune homme qui devient son animal de compagnie, en sait quelque chose ! A son contact, la jeune femme va s’ouvrir, montrer ses failles et reprendre confiance en elle. Kimi wa pet montre que le véritable amour c’est celui qui nous permet de pleinement nous exprimer et de nous montrer faible face à l’être aimé.

Sawako

Manga Sawako 1

Extrêmement timide, la jeune Sawako peine à s’intégrer dans sa classe. Ses camarades la trouvent en effet très étrange. Cependant cette situation change lorsque le populaire Kazehaya se rapproche d’elle et commence à lui parler. Même si au début tout ne semble pas gagné, petit à petit la jeune lycéenne parvient à se faire des amis…

Éditeur VF : Kana
Nombre de tomes : 14 / 18 (En cours)
Pour en savoir plus : Sawako

Empli de poésie et de douceur, Sawako est une série très agréable à lire. Traitant à la fois de l’amitié et du sentiment amoureux naissant, ce shôjo m’a littéralement ravie. Sawako est une jeune fille qui ne connaît pas grand chose dans ces deux domaines, ce qui la rend très mignonne et attachante. On a envie de la voir réussir, on veut la soutenir et la pousser à être plus courageuse. Par ailleurs, au fur et à mesure que la série avance, elle gagne en confiance et son évolution fait plaisir à voir. Elle connaît ses premiers émois amoureux et apprend petit à petit à les comprendre : pourquoi lorsqu’elle le voit, elle se met à rougir, pourquoi pense-t-elle à lui, etc. Cette romance, calme et sans trop de heurts, s’apprécie par sa simplicité et sa justesse : qui ne s’est jamais posé ces questions ?

L’épouse du Dieu de l’eau

L'Epouse du dieu de l'eau Tome 1

Alors que Soah était sur le point de devenir l’épouse d’Habaek, pour sauver son village de la sécheresse, ce dernier la sauve en l’emportant au royaume de l’eau. Elle apprend alors à vivre dans ce nouveau monde rempli de dieux et de déesses et se trouve mêlée aux problèmes d’Habaek. Elle se rend compte qu’avoir confiance en quelqu’un est de plus en plus difficile. Pourtant, Soah tombe amoureuse d’un jeune homme, Mui. Grâce à cette rencontre, elle apprend d’étranges choses sur le passé d’Habaek.

Éditeur VF : Clair de lune
Nombre de tomes : 7 / 15 (En cours)
Pour en savoir plus : L’épouse du dieu de l’eau

Ce manhwa est tout simplement magnifique car son histoire change de celles que l’on rencontre souvent. Il nous plonge dans un monde parallèle, peuplé des dieux et tout ce qu’il y a de plus imaginaire et fantastique. La finesse des graphismes est aussi très particulière avec des personnages très élancés. Au début, je n’ai pas accroché, sûrement à cause du style des dessins ; mais après quelques pages, j’ai trouvé l’histoire et ce nouveau monde que Soah découvre tellement époustouflants que j’ai continué la série. On ne peut qu’adhérer à la magie de ce shôjo.

Comme elles

Manga comme ellesKanori et Kazumi entrent toutes deux au lycée. Elles vont rapidement se lier d’amitié. Au cours d’un gokon (rencontre arrangée entre plusieurs garçons et filles) elles rencontrent Ena et Kô qui vont devenir leurs petits amis. Nous suivrons donc ces deux héroïnes dans leur vie quotidienne, leurs amours et leurs amitiés et nous partagerons avec elles leurs moments de doute et leurs problèmes.

Éditeur VF : Akata
Nombre de tomes : 13 / 13 (Terminé)
Pour en savoir plus : Comme elles

Comme elles est l’un des meilleurs shôjo romantiques qu’il m’a été donné de lire. C’est une romance lycéenne mais fortement ancrée dans la réalité. C’est ce qui fait toute son originalité. Tu ne trouveras aucun cliché dans ce manga. Comme dans bon nombre de shôjo, les deux héroïnes sont confrontées à des difficultés dans leur vie amoureuse, scolaire ou familiale mais le ton est très mature. Ce sont des problèmes courants ou dramatiques (divorce, infidélité, brimades scolaires, boulimie en allant jusqu’au viol). Cela permet de s’identifier facilement aux personnages, de faire preuve de beaucoup d’empathie à leur égard. Les émotions que l’on ressent à la lecture sont donc très fortes. Nous adorons certains personnages alors que nous en haïssons littéralement d’autres. La fin est vraiment magnifique et porteuse d’espoir.

Akuma to love song

 

Akuma to love song Tome 1

Le volume un du shôjo Akuma to love song

Maria est jolie mais aussi beaucoup trop franche. Elle possède un sixième sens qui lui permet de mettre le doigt sur les intentions cachées des autres ou sur leurs petites faiblesses. Comme elle ne garde pas ses déductions pour elle et les dévoile devant tout le monde, elle se fait très facilement des ennemis. Fraichement arrivée dans son nouveau lycée, après avoir été renvoyée de la prestigieuse école Sainte Catholia, elle peine de nouveau à s’intégrer. Réussira-t-elle enfin à se faire des amis et à trouver l’amour ?

Éditeur VF : Kana
Nombre de tomes : 9 / 13 (Terminé)
Pour en savoir plus : Akuma to love song

Akuma to love song est un romance scolaire qui tire son originalité de la personnalité atypique de son héroïne. Maria n’y va jamais avec le dos de la cuillère et crache des vérités pas agréables à entendre au visage des autres lycéens. Cette franchise conduit à des échanges houleux mais aussi parfois amusants. Le schéma de narration est plutôt convenu : l’héroïne est rejetée et nous la voyons petit à petit s’intégrer. Le manga met l’accent sur le cheminement intérieur de Maria, la prise de conscience de ses erreurs. Ses échanges avec Megu, Kanda ou les autres élèves vont la pousser à se remettre en question. Elle va sentir le poids de la solitude et avoir envie de s’ouvrir aux autres. Son évolution psychologique est intéressante à suivre d’autant qu’elle s’accompagne (forcément) de la découverte des sentiments amoureux. C’est une romance plutôt classique mais aussi mignonne et émouvante.

Twinkle stars

Manga twinkle starsSakuya est une jeune fille timide qui aime regarder les étoiles lorsqu’elle est triste. Elle fait la connaissance d’un mystérieux garçon du nom de Chihiro. Celui-ci s’invite à son anniversaire, lui fait des compliments et disparait sans donner de suite. Ils se croisent à nouveau à la gare. Chihiro se montre alors froid et mystérieux au point qu’il affirme la détester. C’est à ce moment que Sakuya se rend compte de ses sentiments. Alors qu’elle pense ne jamais le revoir, voilà qu’elle se retrouve nez à nez avec lui dans son établissement. C’est un nouvel élève et surtout un futur camarade de classe. Comment va-t-il agir avec elle ? Que va-t-il se passer à présent ? Pour Sakuya tout s’embrouille.

Éditeur VF : Akata
Nombre de tomes : 11 / 11 (Terminé)
Pour en savoir plus : Twinkle stars

Dans cette série, Natsuki Takaya ne déçoit vraiment pas. “Même si je l’avais su, je serais tombée amoureuse de lui. Oui, je serai tombée amoureuse de lui.” Ces premières phrases nous suivent et nous guident tout au long de la lecture de cette série. Il n’ y a que face à Sakuya que Chihiro tombe le masque, il n’y a qu’à elle qu’il se dévoile peu à peu. Le club d’astronomie Hokan permet d’ajouter une touche poétique au récit grâce à leur vision du ciel et des étoiles aux vertus apaisantes. La douceur qui se dégage de ces moments atteint aussi bien les personnages que le lecteur. On est alors touché par les émotions qui envahissent les différents protagonistes. Ce club ne comptant quatre membres, les liens qui s’y tissent sont plus forts. Un membre est forcément un ami à leurs yeux, de ce fait leur amitié apparait comme plus sincère et plus profonde. Cela attise la curiosité et amène à s’interroger sur le devenir de leurs relations. L’un des autres points forts de cette histoire c’est la fin : elle est loin des idéaux des contes de fée et pourtant remplie d’espoirs.

Kare first love

Manga kare first love 1Karin Karino est une lycéenne qui a choisi un établissement pour filles en pensant s’y faire plus d’amies, sans prises de tête. Ce n’est pas aussi simple : nombreuses de ses camarades se révèlent vraiment désagréables. Tout bascule lorsque Kiriya, d’un lycée voisin, s’intéresse à elle en la voyant lire un livre de photos dans le bus. Ce garçon va semer la discorde entre Yuka, sa prétendue amie, et Karin. Celle-ci va alors se rendre compte que même sans être présents les garçons restent un problème majeur. Elle va alors se lier d’amitié avec Ayase, une camarade de classe ayant plus d’expérience qu’elle avec les hommes. C’est ainsi que Karin va être propulsée dans la grande spirale des choix entre amitié, amour et ses cours sans toujours savoir quelle décision prendre.

Éditeur VF : Panini
Nombre de tomes : 10 / 10 (Terminé)
Pour en savoir plus : Kare first love

Cette série permet aux lecteurs de facilement s’identifier à l’un des personnages. Au début, l’histoire peut paraître assez simple avec Karin qui ne se met pas en valeur et Kiriya qui craque pour elle sans que personne ne comprenne vraiment pourquoi. Seulement, au fils des tomes Karin se révèle et s’affirme. Dans le même temps, Kiriya dévoile une partie de son passé et le poids à porter que cela implique. Ces personnages gagnent ainsi en profondeur. On s’interroge alors davantage sur leur relation jusqu’à la fin du manga. Leurs amis sont très présents tout au long du récit et permettent de faire avancer l’histoire lorsque Karin et Kiriya sont perdus. Le graphisme très expressif de la mangaka permet de faire ressortir les sentiments des personnages et d’accompagner avec justesse leurs pensées. Kaho Miyasaka nous propose là une histoire touchante et captivante.

Samedi, tu pourras découvrir notre hit des shôjo humoristiques incontournables.

  • 29 janvier : magical girls
  • 2 février : shôjo thématiques
  • 5 février : shôjo d’horreur ou à suspense
  • 9 février : one shot
  • 12 février : shôjo romantiques
  • 16 février : shôjo humoristiques
  • 19 février : tranches de vie
  • 23 février : shôjo vintage
  • 26 février : shônen ai
  • 2 mars : shôjo d’aventure
  • 5 mars : shôjo fantastiques
  • 9 mars : matures shôjo
  • 12 mars : shôjo dramatiques
  • 16 mars : yaoi

Si tu as envie de voir un titre ajouté à cette sélection, envoie-nous un résumé personnel ainsi qu’un court avis sur la série via le formulaire de contact.

comments
 
Leave a reply »

 
  • Lasdy
    13 mai 2013 at 19:44

    Merci pour ces conseils! Grâce à cet article, j’ai su de quoi parlait des mangas que je ne connaissais que de nom, et je ne jugeais que par la couverture.. (Oui, c’est débile, je sais.. –‘) Mais maintenant, j’ai très envie de lire Akuma to Love Song et Full Moon. J’avais déjà envie de lire Hana Yori Dango car j’ai vu l’anime. ^^

    Au fait, je lis Sawako et je le reconseillle, Sawako est si touchante et mignonne! ♥ :3
    Je le renconseille!
    (Pour les septiques qui aiment bien les animes (ou pas ^^), je reconseille aussi Kimi ni Todoke, l’adaption anime de Sawako, si ça peut aider! Je l’ai moi-même connu par le biais de l’anime, enfin bref ^^)

    Répondre

Leave a Response