[manga] Stepping on Roses

C'est ici que tu trouveras toutes les fiches des scans shôjo.

[manga] Stepping on Roses

Messagepar Matou » Dim 31 Aoû 2014 19:33

Stepping on Roses

Sumi Kitamura est une pauvre jeune fille vivant dans l'ère Meiji. Qui plus est, elle a 6 frères et sœurs non liés par le sang et un frère aîné qui a quitté la ville pour essayer d'échapper à ses dettes. Afin d'obtenir l'argent, Sumi erre à travers les rues et tente de se vendre elle-même pour deux mille yen. Alors qu'elle allait se faire violer par un inconnu, un homme apparaît soudain, disant qu'il paiera le montant des dettes si elle l'épouse en sachant qu'elle ne devra pas attendre d'amour de sa part.

Source : Manga-Sanctuary

Mon avis


Stepping on Roses, ou plutôt de son vrai nom Hadashi de Bara wo Fume en japonais (la traduction française du titre pourrait littéralement être "Marcher sur les roses pieds nus". C'pas très romantique comme ça...), est le premier manga historique que j’ai lu, je voulais tout simplement découvrir ce style.
D’abord séduite (ou plutôt intriguée) par le titre, puis par la suite par les différentes couvertures, je me suis lancée dans la lecture de cette romance de l’ère Meiji, et j’ai dévoré les 9 tomes d'une traite. J'ai cherché si une licence était d'actualité, mais malheureusement ce n'est pas encore en France qu'on pourra l'acheter, l'éditeur Viz Media s'est chargé de la licence anglaise/américaine (alors j'me suis retrouvée à vouloir absolument m'acheter cette série haha).

Le scénario de ce shôjo se construit sur une base simple et classique : la jeune fille est pauvre, elle rencontre un homme riche et beau, elle ne doit pas tomber amoureuse de lui, il est pas très sympa, triangle amoureux, etc. Je sais, rien de bien original. Mais au fil de ma lecture, j'ai été surprise de constater que ce scénario était très bien fouillé et qu'il abritait de nombreux mystères.

Avec un titre qui peut renvoyer à quelque de chose très doux, "les roses", "marcher sur des roses", on a la contre-partie, la réalité plus douloureuse qui apparait : il ne faut pas oublier que les roses piquent. On sait que rien est joué pour Sumi et que les raisons de ce mariage arrangé s'avèrent être plus complexes qu'elles n'y paraissent. La fin reste cependant très rapide, mais d'un côté, je voulais vraiment que ça se termine.

Si je devais dire quelque chose de négatif par rapport à ce scénario, peut-être que justement la mangaka a voulu en faire trop, et plus l'histoire avance, plus je me dis que ça devient un truc de fou. Il s'y passe tellement de choses que ça en devient presque... impossible d'avoir de telles coïncidences, d'avoir des personnages aussi dingues, et j'en passe. Mais faut croire que ça ne m'a pas plus dérangé que ça, puisque je m'y suis accrochée jusqu'à la fin!

Image Image Image Image Image
Clique pour agrandir

Le gros point fort de cette série réside dans le caractère des personnages principaux. Nous avons donc notre trio, Sumi, Soichiro et Nozomu : la demoiselle en détresse, le chevalier ténébreux qui se révèle être charmant qu'en apparence et le beau blond qui craque sur la femme de son meilleur ami (cette dernière est, bien sûr, amoureuse de lui aussi). Un véritable triangle amoureux qui tient en haleine du début à la fin et qui rencontre aussi une multitude de problèmes.

Mais dans Stepping on Roses, on ne reste pas juste en surface, et l'auteur creuse dans ses personnages et nous montre ce qu'ils ont de plus profond. Jusqu'à réussir à nous en faire détester certains. Les émotions sont très bien dépeintes, en vrai, ils m'ont fait peur parfois (si si, je le jure, lis et tu verras!). Je ne vais pas entrer dans les détails, on sait très bien que le caractère de Soichiro cache au fond des faiblesses (ben oui, les personnalités sont intéressantes mais c'est pas pour autant qu'on s'éloigne des clichés). Et pour une fois, ce n'est pas le ténébreux qui est si ténébreux qui ça.
Je vais parler du cas "Nozomu", un protagoniste que j'ai adoré juste pour cette folie qui le hantait et qui a fait surface. Au départ très charismatique, l'ami d'enfance de Soichiro, amoureux également de Sumi, il est comme l'homme idéal.

Dans une histoire de shôjo basique, il serait resté l'homme parfait, à draguer l'héroïne certes, mais aussi à la soutenir, c'est avec lui qu'on aurait aimé que l'héroïne finisse au fond de nous, même si on aime aussi secrètement le bad boy (et Soichiro serait le vilain qui maltraite Sumi mais qui l'aime quand même, et Sumi l'aime aussi, et blablabla).

Mais on lui découvre une toute autre personnalité dans l’avancement de l’histoire. Il est, pour moi, le personnage le mieux travaillé de cette série. Même si la mangaka est partie loin loin dans son délire, à faire de Nozomu le frère de Sumi. Mais je n'ai pas trouvé d'erreur de scénario, j'accepte j'accepte. Nozomu est juste encore plus malade à mes yeux, avec son obsession haha. Je peux dire que je n'ai plus du tout envie que Sumi finisse avec ce mec târé !



Bien avant d'entamer ma lecture, j'étais un peu réticente à cause des dessins. Ils me rappelaient les vieux mangas, avec ces yeux énormes et les visages parfois plats des personnages. Je m'y suis risquée finalement, je pouvais bien faire un effort, puisque l'histoire me plaisait énormément ! Ne jamais rester sur une première impression parfois mauvaise, m'ont appris les 37 volumes de Hana Yori Dango !
Au fur et à mesure, le coup de crayon s'améliore et j'ai terminé l'histoire en me disant que ces dessins étaient finalement magnifiques. La vérité ? J'étais tellement prise par les aventures de la jolie Sumi que le style de la mangaka ne me dérangeait plus du tout, même si j'ai déjà vu de plus beaux garçons que Soichiro et Nozomu.

Le contexte de l'ère Meiji est aussi bien retranscrit, toutes ces robes que Sumi porte, les lieux, tout ça tout ça, c'était très intéressant et bien représenté ! Les couvertures sont aussi très très belles, et mettent bien en avant le triangle amoureux. Pour cette fiche, j'ai utilisé celle du tome 3 parce que c'est une de mes favorites.

J'ai adoré Stepping on Roses, c'était une lecture très divertissante grâce à cette romance de folie, c'est le cas de le dire ! J'en ai jamais vu un aussi casse-pied, je voulais que la fin arrive pour pouvoir enfin souffler.

Et toi, connais-tu ce shôjo ? Qu'as-tu pensé des personnages ? N'hésite pas à me donner ton avis !

Image

Titre : Stepping on Roses
Titre VO : Hadashi de Bara wo Fume
Auteur : Rinko UEDA
Type : Shôjo
Genre : Romance, Historique, Drame
Éditeur VO : Shueisha
Prépublication : Margaret
Paru en VO en : 2008
Pays d’origine : Japon
Nombre de volumes : 9/9 (Terminé)


Cette fiche est placée sous licence Creative Commons aux conditions suivantes : paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions à l'identique.
Image

Image
Matou
Avatar de l’utilisateur
Chaton bavard
Chaton bavard
 
Messages: 833
Âge: 25
Inscription: Mar 30 Avr 2013 14:50
Localisation: Strasbourg
Sexe: F
Nombre de fiches: 52
Challenges: 17

Retourner vers Shôjo

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun shôjo-addict enregistré et 0 invités

cron