338 views 0 comments

10 bishies musiciens super craquants issus de l’univers shôjo

by on21 juin 2017
 

On sait toutes que la musique n’adoucit pas que les mœurs, elle fait aussi fondre notre petit cœur de midinette romantique. C’est pourquoi en ce jour doublement spécial, puisque nous fêtons les beaux gosses et le 4e art, nous te proposons 10 bishies musiciens horriblement craquants.

Le musicos sexy ne se cantonne pas qu’aux séries musicales. Je me suis alors aventurée dans des contrées plus éloignées, l’essentiel étant qu’il soit plaisant et qu’il pratique d’un instrument.

Shin Meguro – Akuma to love song

shin meguro piano

Il a l’air un poil énervé notre pianiste taciturne~

Shin fait partie de ces beaux gosses que je pourrais utiliser dans la plupart de mes top consacrés aux héros, tellement il est parfait (il entre dans quasiment toutes les catégories possibles – à part celui du blond *rires*). Même ses imperfections sont parfaites.

Non seulement il possède la palme du beau gosse-taciturne-brun ténébreux-tsundere, mais en plus, il joue du piano. Je dirais même plus, il excelle. Bon, il n’en fait pas tout le temps non plus. C’est quand même un talent qui le rend encore plus attirant.

Yasunori Kuroki – Nodame cantabile

yasunori kuroki haubois

Le charmant Yasunori concentré sur son haubois (Tiens, Chiaki nous fait une photobomb)

Plutôt discret dans la série, Yasunori est un personnage fort charmant. Sa nature calme et réservée en fait quelqu’un de posé avec qui il semble agréable de passer du temps.

Ce joueur de hautbois est absolument talentueux. Et puis il est trop adorable quand il rougit en pleine performance (c’est certainement dû au fait qu’il doive souffler fort mais c’est pas grave, c’est chou quand même !)

Kanade Yuzuriha – Masked noise

kanade yuzuriha

Quel air renfrogné ! Mais c’est pour ça que je t’adore autant mon petit Kanade

Alors lui, c’est mon dernier petit chouchou en date. Non seulement il a un tempérament de feu mais il est en plus trop mignon, donc forcément craquant.

Son style débraillé, avec ses cheveux faussement décoiffés mis en queue de cheval contrastent entièrement avec sa passion pour les briques de lait. C’est simple on le voit tout le temps en train d’en boire une. N’est-ce pas trop chou et fascinant à la fois ?

Lorsqu’il est en scène, c’est carrément une autre personne ! La prestance qu’il dégage m’impressionne. Non seulement, il joue habilement de la guitare et du piano, c’est également un talentueux compositeur.

C’est ce que j’appelle un artiste complet. Il peut t’interpréter la Sonate au clair de lune au piano ou décider de te déclarer sa flamme grâce à l’une de ses compositions. Personnellement, je fonds déjà à cette idée.

Ikuto Tsukiyomi – Shugo chara

ikuto tsukiyomi violon

Ikuto, le charmant violoniste au regard triste

Ikuto est certainement l’un des tous premiers BG de shôjo pour lequel j’ai succombé. Son côté froid n’y certes pas pour rien, ni son allure séduisante et distinguée. À l’époque j’étais surtout sensible à ce genre de charme distant.

Il est clair que le combo garçon triste, taiseux et jouant magnifiquement du violon a autant d’effet sur moi que la vue d’une bonne boule de glace au caramel beurre salé (surtout par ces températures aussi caniculaires).

ren honjo guitare

N’est-il pas séduisant avec sa guitare à bout de bras, notre Ren ?

Ren Honjo – Nana

Quand on parle de musicien sexy, on ne peut pas ne pas nommer ce Ren-ci. Il fait partie de la légende maintenant. Beaucoup ont fait la comparaison avec Sid Vicious des Sex Pistols.

Il est beau, même plus que cela, il est saisissant. Bassiste et guitariste de talent, son côté subversif m’émoustille beaucoup ! Il possède les qualités (et les vices) des artistes : fragilité, sensibilité, insécurité, etc.

Si en plus les substances licites comme illicites s’y ajoutent, le slogan « Sexe, drogue et Rock’n’Roll » n’a jamais été aussi vrai avec lui.

 

Azuma Yunoki – La Corda d’oro

yunoki azuma flûte traversière

Azuma jouant habilement de la flûte traversière

Sous ses airs de lycéen modèle, bien élevé et parfait sous tout rapport, Asuma cache une facette sombre qui le rend fort intéressant.

Il dégage un certain charisme et une élégance peu commune pour un jeune homme de son âge. Son milieu familial (celui d’une famille passée maître dans la cérémonie de l’ikebana) y est sûrement pour beaucoup. Si l’on ajoute à cela ses cheveux longs dans les tons de violets et sa flûte comme instrument de prédilection, on peut être sûr que je suis sous le charme.

Shun Sakaguchi – Lovely, love, lie

shun sakaguchi

Quel sourire de beau gosse ce Shun !

En fait, j’ai toujours eu un faible pour les guitaristes. On le voit rien qu’à mon top – et pourtant j’ai essayé de varier. Ils ont ce petit look révolutionnaire, anti-conformiste et sexy à la fois.

La façon que Shun a de nous titiller du regard confirme mes dires. Tu sais, cette façon provoquante qu’il a de fixer les gens, comme s’il voulait pénétrer au plus profond de ton âme. C’est un peu le genre coquin assez mesquin. En petit ami on n’aimerait sûrement pas, mais avons que ça fait toujours plaisir de susciter l’intérêt de ce genre de personnage (dans les mangas).

 

Ren Jinguuji – Uta no Prince-sama

ren jinguji saxophone

Ren, le pro du saxo

Voilà un homme qui sait qu’il plaît à la gent féminine et adore en user (voire en abuser).

En même temps, je ne peux pas lui donner tort. Ses cheveux longs et sa frange rebelle sont assurément craquants.

En plus, ce gars a franchement du style avec son costume, même s’il le porte de façon ultra décontractée. Ça lui donne un air « je suis rebelle mais j’ai la classe ».

En tout cas, à mes yeux, il n’y a rien de plus sexy. Le comble du comble est qu’il joue du saxophone ! Je trouve que ça parfait encore plus son allure dandy désabusé joueur de jazz. Donc je craque !

 

Amiboshi – Fushigi Yûgi

amiboshi flute

Amiboshi, le charmeur d’esprits

Lui, c’est clairement l’OVNI de mon top. Seulement je n’ai pas su résister à sa version dessinée. Que veux-tu, je succombe facilement devant les jolis minois.

Certes, le bougre est un petit filou bien sournois qui se fait passer pour quelqu’un d’autre. En outre, sa flûte est à la fois capable de produire le plus beau son du monde mais aussi le plus terrible, afin de détruire les esprits. Cet outil lui permet également de contrôler quiconque. Pratique non ? C’est obligatoirement commode pour éloigner ses ennemis…

Satomi Ôkawa (ou Tristan pour les intimes) – Aïshité Knight

satoshi okawa melodica

Satomi Ôkawa jouant du mélodica

Satomi a vraiment tout de l’étudiant musicien des années 80 qui crée son groupe de rock et joue avec ses potes dans son garage le week-end. Sauf qu’en plus, le succès commence doucement à être au rendez-vous !

Il a la chevelure (c’est très important la chevelure) tout à fait flamboyante avec ce violet façon « Mon Petit Poney », lui donnant un côté rockeur plus prononcé. Il est vraiment à l’effigie des stars de son époque : très maquillées, au look androgyne, jouant sur le côté torturé, etc.

Il joue du clavier, ce que je trouve assurément affriolant. Cet instrument offre pas mal de possibilités question morceaux à interpréter (du plus classique au plus jazz en passant par l’expérimental).
Parce qu’un top 10 de BG ne se terminerait pas aussi bien sans la photo canon juste là pour le plaisir des yeux, voici Tôya Sakamoto (Card captor Sakura) au violon. À la base, je le trouve très sympathique visuellement parlant. Si en plus il nous interprète l’Ave Maria pour violon selon Schubert, je ne réponds plus de rien.

toya kinomoto violon

Au final, on retiendra que j’aime les musicos avec de la chevelure, un côté sombre et torturé (car un artiste ça doit avoir un passé trouble – j’exagère légèrement) voire tendancieux.

Cette liste n’étant évidemment pas exhaustive, quels sont pour toi les bishies musiciens les plus craquants de l’univers shôjo ?

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response