340 views 0 comments

Top 10 des scènes les plus drôles des Boy’s love

by on28 avril 2018
 

Si tu lis mes critiques tu dois me connaître et savoir que j’adore rire ! La plupart des mangas que je possède comportent d’ailleurs une forme ou une autre d’humour parce que l’humour c’est bien, c’est drôle, ça apporte de la joie de vivre et ça a une vraie utilité. Ainsi, à l’occasion de cette semaine du shôjo, je te présente les 10 scènes les plus drôles dans les Boy’s love.

 

 

10. Rouge

Pour commencer ce top, j’ai choisi une très courte scène avec un humour très léger : une scène venant de Rouge (que j’ai critiqué ici). On y suit Nagato, qui entre dans un lycée où sévit une guerre entre les terminales et les premières. Dans cette ambiance, il rencontre Aï, un première, qui a rejoint le clan des terminales car il admire leur chef. Nagato se met à le coller pour en savoir plus sur lui. De ce fait, il est tenu au courant de certaines rumeurs qui ne le repoussent pas. C’est à ce moment qu’arrive la scène que j’ai choisie. Mon choix a surtout été justifié par la tête de Nagato quand Aï lui demande « quel truc à faire ? ». Elle est si drôle ! Et j’adore la réplique qui vient avec ! « Va savoir » n’aurait personnellement pas été ce que j’aurais répondu si je voulais faire croire à quelqu’un que ma présence était fortuite.   Ainsi, l’humour vient ici du décalage entre nos attentes et la véritable réaction. D’ailleurs, j’ai relu cette scène encore et encore avant de continuer ma lecture tellement elle me faisait rire ! Elle précède également un tournant dans leur relation. En effet, juste après cette scène il y en a une autre où Nagato va prouver qu’il n’utilisera pas Aï comme d’autres l’ont fait. On a par ailleurs un indice de cette évolution future, dans cette scène, grâce à une léger changement dans le comportement de Aï.

 

09. Secret Love

Pour comprendre cette scène il est essentiel d’avoir le contexte. Masafumi fait des rêves prémonitoires depuis son plus jeune âge. En raison de cela, quand il se met à faire des rêves où il couche avec un autre garçon, il ne peut qu’espérer que ce ne soit qu’un rêve. Malheureusement pour lui, à l’entrée du lycée, il rencontre le garçon en question. Sous le choc, il prend une décision menant à cette scène. Habituellement, un personnage dans la même situation serait plutôt sorti avec une fille mais Masafumi a préféré se faire passer directement pour un pervers en lisant un porno devant tout le monde ! C’est assez audacieux en plus d’être vraiment hilarant !  Cependant, ce qui est beaucoup plus drôle c’est de constater à quel point cette tactique ne fonctionne pas : plutôt que de le dégoûter, le garçon est encore plus déterminé à être son ami !

 

08. Plus que des amis

Dans ma critique de Plus que des amis, j’avais affirmé que le commencement était vraiment bien mis en place, titillant notre curiosité.  Dans cette période, il y a beaucoup de scènes utilisant l’humour afin de nous faire comprendre la relation entre les deux protagonistes. Et ça marche ! J’ai d’ailleurs choisi de te présenter ma scène préférée, qui illustre vraiment bien ce aspect de l’humour. Dans cette scène, après qu’un de leurs amis ait taquiné Suga, il propose à ce dernier de lui donner un jeu dont ils avaient déjà parlé. C’est là que Hara intervient pour jouer la mère poule avec un « arrête de le gâter autant » puis d’un « après ça s’accumule dans toute la maison ». C’est très drôle ! Et cela nous permet de vraiment nous rendre compte de la relation fusionnelle entre les deux protagonistes, comparée à celle d’une mère et son enfant. C’est d’ailleurs grâce à ce genre de scène que j’ai deviné que Hara était amoureux de Suga !

 

07. Brother Shuffle

Alors là on s’attaque à un de mes mangas Boy’s love préféré ! Je t’avoue avoir hésité entre deux scènes. Cependant, celle-ci était, des deux, la plus drôle ! Pour le contexte, après que Haruki ait échangé de corps avec son petit frère, il se met à ressentir de l’attirance pour le meilleur ami de ce dernier. Troublé, ne sachant qu’en penser, il presse son frère pour qu’ils retrouvent leur apparence. Et c’est là que cette scène arrive ! Comme ils ont échangé leurs corps en tombant dans un escalier, ils tentent alors la solution la plus évidente : tomber à nouveau du même escalier. Cependant, ils pourraient gravement se blesser. Il faut alors trouver de quoi pallier à ce problème. C’est alors l’occasion de voir comment le petit-frère arrive à se faire passer pour lui… Et c’est hilarant tellement il est parti dans la caricature ! Encore plus drôle est la réaction de Haruki qui demande des explications. Ce à quoi son frère lui répond tout innocemment seulement l’imiter.

 

06. Their sexual terrible incident

Comme dans le manga précédent, il s’agit d’un échange de corps… Mais cette fois-ci entre deux personnes ne se connaissant que peu et ne s’étant plus revues depuis des années ! De ce fait cela amène à des situations vraiment drôles dont, dans un premier temps, celle que j’ai choisie de te montrer. Les deux protagonistes se croisent en haut d’un escalier, duquel ils tombent (tiens ? Encore un escalier ?). A leur réveil, ils se rendent compte qu’ils ont échangé leurs corps. Dès ce moment, la priorité est de savoir comment gérer la situation. La décision est alors prise d’échanger leurs vies. C’est à ce moment que cette scène arrive ! Quand le personnage central, Kôno, entre dans l’appartement de son ancien camarade de classe, Nanri, avec qui il a échangé de corps, un camarade de classe à l’opposé de lui. L’humour vient ici de la façon assez cocasse dont Kôno découvre que Nanri est gay. Lui si sérieux et ordonné dans sa vie se retrouve à habiter dans un appartement extrêmement sale avant de trouver les premiers indices de l’homosexualité de Nanri. Puis, quand la vérité lui saute finalement aux yeux, l’humour vient alors de la question qu’il s’est empressé d’aller poser à Nanri « tu serais pas gay ? ». Une question à la réponse pourtant si évidente ! On a donc un véritable comique de situation amplifié par la personnalité très polie de Kôno.

 

05. Souteigai Love Serendipity – routine XXX

Souteigai Love Serendipity est divisé en 3 histoires. Avant l’histoire principale il y en a une autre, d’un seul chapitre. Elle nous narre la vie en couple d’un des collègues des protagonistes de l’histoire principale, Hikaru. Ce dernier ressent le poids du quotidien dans leurs routines sexuelles et a peur que son compagnon parte voir ailleurs par ennui. Bon ! Comme ça, ça semble très triste… Cependant au contraire c’est très drôle, avec un schéma qui se répète : Hikaru demande conseil à Karasuma. Karasuma lui donne des trucs pour pimenter sa vie sexuelle. Hikaru tente ça le soir-même avec son compagnon… sans succès. A noter que Meco (l’auteure) est très forte d’avoir réussi à me faire m’attacher à ce couple aussi rapidement ! A tel point que quand j’ai commencé à préparer ce top j’ai tout de suite pensé à y inclure un extrait de ce chapitre. Et j’ai choisi le plus représentatif de son humour ! Ainsi, dans cette scène, Hikaru découvre que le paquet de Karasuma contient un vibromasseur. Alors qu’il songe que Karasuma est fou d’être venu au boulot avec cet objet, son compagnon s’inquiète d’être « si nul que ça ». Hikaru doit donc le rassurer en prétendant que c’est normal alors qu’il se demande pourquoi il défend Karasuma. Puis, ils essayent pour finalement ne l’utiliser que pour le massage. Malheureusement, c’est le genre d’humour qui peut ne pas être pas drôle quand on l’explique. C’est un comique de situation très spécifique qui ne fait rire que quand on lit depuis le début du chapitre, où on est déjà dans l’ambiance. Pour celui-là je ne peux vraiment que t’inviter à te procurer le manga pour comprendre le gag.

 

 

04. Mother Spirit

 

Cette fois il s’agit du tout début du manga. Cette scène est uniquement précédée du teaser d’une scène arrivant un tout petit peu plus tard. Ryôichiro apprend ici ce qui va démarrer toute l’histoire du manga : l’arrivée de Qaltaqa. Dans cette scène, ce qui apporte l’humour n’est pas tellement la situation, mais la personnalité excentrique du président du conseil. Sa façon de bouger, de parler, et ses décisions rendent toute la scène réellement amusante ! Surtout lorsqu’il explique ce qui l’a amené à accueillir Qaltaqa et les raisons de sa décision Ses explications sont montrées de manière exagérées, comme s’il s’agissait d’une révolution alors qu’il a seulement voulu les initier à l’occidentalisation en invitant l’un d’eux étudier au Japon. De plus, il fait un super duo avec le chef du bureau de la scolarité. Surtout au moment de prévenir Ryôichiro qu’il sera celui qui accueillera Qaltaqa chez lui… J’adore spécialement comment ils le piègent en le faisant amener de lui-même le sujet de l’hébergement sur le tapis ! Puis leur argument du « les autres profs d’anglais sont mariés » pour lui faire comprendre qu’il n’a pas le choix… A ce moment, j’avais envie de crier « il y a quoi avec le fait d’être célibataire » tout en ne pouvant rien faire d’autre que rire. Enfin la scène se termine avec un « vous aurez, bien sûr, une large compensation » du président de l’université qui, dans le contexte, en ressort très drôle.

 

03. Pas touche au petit chat

Pas touche au petit chat, que j’ai chroniqué ici, contient énormément d’humour basé sur les personnalités des protagonistes et leur collocation forcée. La scène que j’ai choisie intervient alors que Etsurô est guéri. A ce moment, cela fait également des mois que Kyûta s’occupe de lui sans revoir sa famille, à qui il manque. De ce fait, le frère de Kyûta vient alors avec sa petite famille leur rendre visite, puis en profite pour demander à ce que Kyûta revienne auprès d’eux. Afin d’éviter ça, Etsurô fait semblant d’avoir à nouveau mal. C’est tellement brusque que c’en est drôle ! Même si ce délai qui leur est accordé est nuancé par un détail relevé dans cette scène : cette colocation devra prendre fin un jour ou l’autre.

 

02. Ani no Senaka

Jusqu’à la scène que je vais te présenter, on savait uniquement que Yuki était amoureux de son beau-frère, Keiichiro, et qu’il vivait avec lui depuis la mort de sa sœur. Dans cette scène, on découvre toute l’affection que ce beau-frère ressent pour lui, sous couvert d’un humour absurde aux petits oignons. Cette affection est démontrée par une scène de bureau avec un de ses collègues qui l’interroge à propos de son bentô. Surpris par le fait qu’il ait été cuisiné par son beau-frère, Keiichiro réplique que Yuki est « super mignon ». Ce qui est assez drôle c’est le paradoxe entre sa défense, puis l’énervement qui lui vint lorsque son collègue admet que Keiichiro a raison… C’est tellement absurde ! Cette affection nous donne d’ailleurs un léger indice sur le fait que ça puisse être bien plus que cela, que l’amour de Yuki puisse être réciproque.

 

01. Nar kiss

Pour finir ce top, j’ai choisi une scène venant d’un manga très particulier. En effet, cette fois-ci il s’agit d’un manga que je ressors de ma bibliothèque extrêmement souvent. Surtout quand je ne me sens pas très bien. Tu l’auras probablement compris, Nar Kiss est très drôle du début à la fin ! J’ai d’ailleurs eu du mal à trouver une scène à intégrer à mon top, tellement elles sont nombreuses. Cependant, j’ai fini par choisir l’introduction du manga, la scène nous expliquant le concept. Elle est vraiment hilarante, surtout quand on fait attention aux détails ! Elle commence d’abord par l’histoire de Narcisse, le personnage de la mythologie Greco-romaine qui est tombé amoureux de son reflet au point d’en mourir à force de le regarder. Puis, le narrateur nous explique qu’une pluie créée par le cœur de Narcisse est tombée. Avant de nous préciser qu’aujourd’hui certains en ressentent encore les effets. Suit une image du personnage principal, Naru, qui a la maladie de Narcisse. Le point le plus drôle de cette scène est probablement les pensées des 3 personnes sur cette page : deux d’entre elles pensent à peu près la même chose, alors que la troisième personne agit devant Naru comme devant une curiosité. Le décalage ici se rajoute à la réaction disproportionnée de Naru devant son propre reflet. Plus intéressant, il s’agit ici d’une vraiment bonne entrée en matière permettant d’annoncer l’ambiance du manga : une ambiance dramatique mais où on nous fera rire !

 

L’humour permet non seulement de s’attacher aux personnages, mais aussi de comprendre certaines choses et faire évoluer l’histoire. C’est pour toutes ces raisons que l’humour est primordial pour moi. Et toi, quelles sont tes scènes préférées ? Quel yaoi t’a fait mourir de rire ?

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response