14885 views 44 comments

Top des meilleurs anime shôjo

by on21 avril 2014
 

Il existe une multitude d’anime shôjo et il était temps de t’en faire une sélection ! Ce top englobe des anime traitant de thématiques diverses : alors que certains sont principalement tournés vers la romance, d’autres s’aventurent du côté de la science-fiction, de la musique ou encore du sport. Il y en a pour tous les goûts !
Une bonne trame de fond, des protagonistes convaincants et une atmosphère envoutante sont des critères qui permettent de choisir de regarder un anime, ainsi l’équipe du Club Shôjo te propose sa liste de 10 Grands Crus, ces séries qui ont su se démarquer parmi tant d’autres.

Natsume Yuujinchou

Depuis toujours, Takashi Natsume voit des yokai. Il a hérité de sa grand-mère du carnet des amis dans les pages sont remplies de signatures de yokai. En apposant leur nom sur ce cahier, ils ont passé un pacte avec la grand-mère de Natsume. Ce dernier décide de leur rendre leur nom et donc leur liberté.

Fiche détaillée de la série : Natsume Yuujinchou

Année de première diffusion :

Nombre d’épisodes : 4 saisons de 13 épisodes

Pourquoi il faut le voir ?

Natsume Yuujinchou est l’adaptation animée du manga Le pacte des yokai paru chez Delcourt.

Je suis fan de Nyanko Sensei (Maître Griffou) et c’est encore plus vrai dans l’anime ! L’animation le rend à la fois plus craquant et plus amusant. Le doublage réservé à ce personnage clé est par ailleurs excellent. Sa voix nasillarde sied à merveille à ce chat au caractère bien trempé.

Anime Natsume Yuujinchou - Nyanko sensei

N’est-il pas trop mignon ?

Natsume Yuujinchou ne se dévore pas en quelques jours. C’est une série contemplative dont chaque épisode est indépendant. Personnellement, j’en visionnais un par jour. A la fin de chaque saison, j’ai éprouvé un manque tellement cet anime m’apaisait. Il nous plonge dans un univers qui nous est inconnu. Il nous invite au voyage et au rêve. L’animation, le choix des couleurs à dominante pastel et la musique contribuent très largement à diffuser cet état d’esprit au spectateur.

Tout en nous entraînant dans un monde onirique et dramatique, la série sait aussi nous décrire la vie de personnages profondément humains. Les émotions qu’ils ressentent sont troublantes de réalisme. Ainsi, nous nous identifions facilement à eux et éprouvons une large palette de sentiments. Nous passons du rire aux larmes ou plutôt des larmes au rire car chacun des 52 épisodes que compte la série se termine bien.

Nodame Cantabile

Noda Megumi est une jeune pianiste talentueuse qui privilégie l’instinct à la partition pour interpréter une pièce. Même si elle souhaite devenir institutrice, elle étudie au sein d’une prestigieuse école de musique.
Elle fait la connaissance de son voisin Chiaki Shinichi, également pianiste mais qui nourrit le rêve de devenir chef d’orchestre.
Parviendront-ils à réaliser leurs rêves ?

Fiche détaillée de la série : Nodame Cantabile

Année de première diffusion :

Nombre d’épisodes : 2 saisons de 23 épisodes et une saison de 13 épisodes

Pourquoi il faut le voir ?

Nodame Cantabile fait partie de ces anime qui parviennent à surpasser le manga dont il est tiré. Comme ce dernier est d’excellente qualité, son adaptation ne peut qu’être excellente.

A chaque fois que je revois ou relis cette série, je ris comme si c’était la première fois. L’humour fait mouche à tous les coups car il est amplifié par le recours fréquent aux SD (super deformed) et par un doublage exceptionnel du personnage de Nodame.

Nodame Cantabile est un josei donc au-delà de la personnalité un peu caricaturale de l’héroïne, les relations et les réactions des personnages restent très réalistes.

Néanmoins, ce qui fait le principal charme de cette série c’est son immersion dans un monde qui nous est peu connu : celui de la musique classique. La musique c’est quand même mieux lorsque l’on peut l’écouter, ce que permet l’anime à la différence du manga.

Glass no kamen

Maya n’est bonne à rien. Elle est distraite et ses notes sont moyennes. Sa mère la rabaisse toujours et ne croit pas au talent de sa fille. Pourtant, alors que celle-ci mime un film qu’elle a vu devant des enfants, elle se fait repérer par Chigusa Tsukikage. Maya pourrait bien être la fille aux 1000 visages que l’ancienne actrice recherche. Commence alors pour la jeune fille une série d’épreuves qui la mèneront toujours plus haut dans le monde du théâtre. En perpétuelle rivalité avec Ayumi, une actrice du même âge qu’elle, Maya devra prouver sa valeur pour décrocher le rôle convoité par toutes les comédiennes, celui de la Déesse écarlate.

Fiche détaillée de la série : Glass no kamen

Critique : Anime Glass no kamen

Année de première diffusion :

Nombre d’épisodes : 51 épisodes

Pourquoi il faut le voir ?

Glass no kamen est une série fleuve. Le manga dont cet anime est tiré comporte 49 tomes au Japon. Malgré ce nombre impressionnant de volumes, l’histoire sait se renouveler. L’anime permet donc de condenser ce récit d’une richesse exceptionnelle. Malgré ses 50 épisodes, il parvient à nous tenir en haleine.

La variété des rôles interprétés par Maya et les rebondissements perpétuels réussissent à renouveler sans cesse notre intérêt. Par ailleurs, ce manga suit un schéma de narration classique mais vraiment efficace. Il s’agit d’une quête initiatique où l’héroïne est confrontée à des difficultés et des challenges à relever. Elle doit donc s’entraîner, souvent dans la souffrance, pour parvenir à se surpasser.

Néanmoins, ce qui fait le principal atout de cette série c’est sa romance. L’histoire d’amour de Maya se met en place petit à petit. Ses sentiments évoluent très lentement. Cette évolution progressive nous permet de suivre chacune de ses émotions et de nous identifier à elle. La façon dont son prince charmant la protège dans l’ombre fait vraiment rêver !

Kids on the slope

Nishimi Kaoru vient d’intégrer une nouvelle école. Il est habitué à déménager régulièrement mais se sent toujours aussi mal à l’aise. Pour lutter contre ce stress qui lui donne la nausée, il trouve refuge sur le toit de l’école. Cette fois-ci, en haut des escaliers il va se heurter à Sentarô, le bagarreur que tous les élèves de la classe craignent. Ces deux garçons que tout semble opposer réussiront à se comprendre et se trouveront des points communs, notamment à travers la musique.

Fiche détaillée de la série : Kids on the slope

Critique : Anime Kids on the slope

Année de première diffusion :

Nombre d’épisodes : 11 épisodes

Pourquoi il faut le voir ?

Kids on the slope se déroule dans les années 60 à un moment où le Japon est en pleine mutation. Les trois personnages principaux sont adolescents et cherchent à trouver leur place dans cette société. Ce sont leurs amitiés et leurs amours sur un fond de musique jazzy qui sont au cœur de cet anime.

Sentarô, Ritsuko et Kaoru

Sentarô, Ritsuko et Kaoru

L’histoire est donc assez classique. C’est une romance plutôt ordinaire mais sa narration est réaliste et adulte. Les sentiments sont retranscrits sont fioritures et les réactions des personnages sont humaines, les rendant sympathiques à nos yeux.

Le manga dont est tiré cette courte série animée manque parfois de rythme. Les dessins sont trop statiques et sans la musique il est plus difficile de s’immerger dans ce contexte particulier. L’anime pallie à toutes ses lacunes.

Jyu Oh Sei

En rentrant chez eux Thor et Lai, deux jumeaux vivant sur une planète du système solaire Balkan découvrent les corps de leurs parents. Tout de suite après ils sont kidnappés et envoyés sur une planète prison du nom de Chimera. Pour comprendre ce qu’il s’est passé ce jour là, ils devront se faire une place sur leur nouvelle planète, affronter les autres chefs de clan et devenir le « roi des bêtes ».

Fiche détaillée de la série : Jyu Oh Sei

Critique : Anime Jyu Oh Sei

Année de première diffusion :

Nombre d’épisodes : 11 épisodes

Pourquoi il faut le voir ?

Jyu Oh Sei est un anime aux multiples qualités. Tout d’abord, même s’il commence à dater les dessins restent toujours jolis et l’animation fluide. Les décors sont très travaillés et colorés et le chara design plaira aux adeptes de beaux gosses.

Par ailleurs, les fans de romance seront aussi servis surtout s’ils apprécient les histoires d’amour originales, tortueuses et dramatiques.

Jyu_Oh_Sei_screen

Chimera, la planète où se déroule cet anime est hostile et dangereuse. A de nombreuses reprises, le spectateur pourrait avoir une petite larme aux yeux.

L’action et les retournements de situation sont fréquents ne nous laissant aucune chance de prévoir la fin. Le mystère entourant la venue de Thor sur Chimera reste entier jusqu’aux derniers épisodes.

Chihayafuru

Chihaya est en dernière année d’école primaire quand elle fait la connaissance d’Arata, un nouvel élève fraîchement arrivé à Tokyo. Ce dernier est passionné par le jeu de karuta. Il va découvrir chez sa camarade de classe une aptitude pour pratiquer ce sport et lui transmettra sa passion. Avec Taichi, l’ami d’enfance de Chihaya, ils vont former une équipe et se lancer dans leur premier tournoi de karuta.

Fiche détaillée de la série : Chihayafuru

Année de première diffusion :

Nombre d’épisodes : 2 saisons de 25 épisodes

Pourquoi il faut le voir ?

Chihayafuru est l’un des meilleurs anime shôjo de ses dernières années. A première vue, le karuta ne semble pas accessible pour un public occidental. Pourtant, nous découvrons au fil des épisodes un jeu intense et passionnant. Par le biais des poèmes de karuta nous en apprenons plus sur la culture et l’histoire japonaise.

Là où l’anime surpasse le manga c’est lors des compétitions. La tension est encore plus palpable grâce aux bruitages et à l’animation. Des silences précèdent la lecture. Puis, les mains frappent rapidement et violemment le tatamis, cassant ainsi l’ambiance pesante instaurée quelques secondes auparavant.

Taichi en plein tournoi de Karuta

Taichi en plein tournoi de Karuta

La série est bien construite car elle alterne entre les tournois où le suspense est à son comble et des moments de vie quotidienne et d’entraînement où nous apprenons à connaître les personnages.

Chacun d’entre eux possède une personnalité propre et bien développée. Ils ont tous leurs propres motivations pour évoluer dans ce monde fortement compétitif.

Tous les personnages sont attachants. Même si ce n’est pas le thème principale de cet anime, la romance n’est pas non plus exclue même si elle occupe une place assez minoritaire.

Sakura, chasseuse de cartes

Sakura Kinomoto est une élève de primaire, mignonne, athlétique et pleine de vie. Un jour, elle découvre dans la bibliothèque le mystérieux Livre de Clow, mais en l’ouvrant, toutes les cartes s’en échappent. Kerobero, le gardien du sceau, fait d’elle une Chasseuse de carte. Ainsi commence cette mission compliquée et pleine d’aventure, celle de capturer toutes les cartes qui se sont échappées avant que celles-ci, très dangereuses, ne deviennent une menace pour la Terre. (matou)

Fiche détaillée de la série : Sakura, chasseuse de cartes

Année de première diffusion :

Nombre d’épisodes : 70 épisodes répartis en 3 saisons, et 2 films

Pourquoi il faut le voir ?

Card Captor Sakura, c’est l’anime inévitable, l’incontournable de tous les incontournables. Shôjo représentatif du magical girl par excellence, il a bercé mon enfance et je ne dirais pas non si je devais à nouveau le regarder (mais encore faut-il avoir du temps). Et du temps, oui, il en faut : 70 épisodes, c’est du lourd !

Les Clow Cards

Les Clow Cards que Sakura doit capturer

Presque chaque épisode est consacré à une carte en particulier et à la manière dont Sakura va la capturer. Certes, cet anime n’échappe pas à la répétition. Néanmoins d’autres personnages s’ajoutent au scénario et permettent de garder notre attention. La présence de Kero apporte une petite touche encore plus mignonne, c’est la mascotte de l’anime. Une romance se met en place lentement et les adeptes de Clamp n’auront aucun mal à apprécier la complexité des sentiments des personnages comme je l’ai fait.

J’aime cet anime parce que j’aime aussi beaucoup Clamp et leur manière d’aborder leur série en faisant constamment des cross-over. C’est toujours avec plaisir que je retrouve une Tomoyo ou un Shaolan dans un anime différent.  Un autre point du manga qui me plaît tout particulièrement, ce sont les Clow Cards : toutes différentes, le manga en compte 19 tandis que l’anime en a 53 (en prenant en compte la carte du deuxième film). Petite, je voulais tellement avoir des pouvoirs magiques moi aussi. À défaut d’en posséder, autant se laisser bercer par l’anime !

Karneval

Nai n’est pas un garçon comme les autres, c’est une certitude : pourquoi est-il doté d’une ouïe si fine ? Pourquoi possède-t-il ce bracelet lié à la célèbre organisation Circus ? Parti à la recherche de la personne qui l’a élevé étant petit, Karoku, le jeune Nai se retrouve à continuer sa quête avec Gareki, un voleur qui le sauve des mains d’un monstre qui le gardait en captivité. Jusqu’au jour où les deux garçons croisent la route des membres de Circus… (matou)

Fiche détaillée de la série : Karneval

Année de première diffusion :

Nombre d’épisodes : 13 épisodes

Pourquoi il faut le voir ?

Lorsque l’on parle de l’anime Karneval, je pense principalement au chara-design et à toutes ces couleurs qui rendent l’animation très réussie visuellement.

Bien que l’univers soit assez spécial, c’est un anime qui aborde des thèmes qu’on retrouve généralement dans les shônen : la quête, l’organisation de défense (Circus ici), les combats, etc. Mais justement, c’est cet univers complètement atypique qui nous fait avaler la pilule : toutes ces couleurs et l’ambiance un peu psychédélique sont des valeurs ajoutées à l’anime, et l’opening en donne un très bon aperçu. L’OST est lui aussi agréable aux oreilles, les musiques servent le côté mystérieux et les combats. Et en parlant de combats, ces-derniers rythment relativement bien l’histoire sans être trop redondants.

La première image de Karneval

La première image de Karneval

Un petit mot aux fans de beaux-gosses : les personnages sont tous beaux (et en plus, ils sont bien doublées par les seiyus japonais, pour mon plus grand bonheur). Je crois même qu’un des gros points forts de l’anime, ce sont tous ces protagonistes. Nous avons le petit, fragile mais mystérieux Nai, le tsundere Gareki, l’enjoué Yogi, Tsukumo, et une ribambelle de protagonistes qui sont tout autant charismatiques. Yogi est un des membres de Circus que j’ai adoré pour sa bonne humeur et j’ai adoré les épisodes qui lui étaient consacrés !

Itazura na Kiss

Aihara Kotoko et Irie Naoki sont deux adolescents que tout oppose. L’une fait partie des plus nuls de l’école tandis que l’autre est un véritable intellectuel sans oublier qu’il est le garçon le plus populaire du lycée. Seulement, Kotoko est amoureuse du jeune homme mais celui-ci rejette sa lettre d’amour devant tout le monde car il ne supporte pas les personnes stupides. Tout va se compliquer entre eux le jour où la maison de Kotoko s’effondre et qu’elle se retrouve obliger de vivre sous le même toit qu’Irie. (matou)

Fiche détaillée de la série : Itazura na Kiss

Année de première diffusion :

Nombre d’épisodes : 25 épisodes

Pourquoi il faut le voir ?

Itazura na Kiss est le parfait anime tranche-de-vie. Nous assistons à l’évolution de la relation entre Irie et Kotoko, des lycéens qui n’ont rien en commun.

Irie et Kotoko, destinés à s'aimer.

Irie et Kotoko, destinés à s’aimer

Certes, nous savons déjà comment toute cette histoire va finir, mais ça ne nous empêche pas d’accrocher aux personnages. À travers de cocasses situations typiques du shôjo, puisque Itazura na Kiss est avant tout une comédie romantique, le quotidien du populaire et intelligent Irie est bouleversé par l’arrivée de la dynamique Kotoko dans sa vie.

La série animée aborde plusieurs thématiques, notamment l’adolescence, la poursuite d’étude après le lycée et donc l’orientation professionnelle pour en finir par l’âge adulte. À côté de cela se mêle la vie de famille, les embûches, les aléas de la vie et tout le tintouin que l’on connaît tous. Ces moments de vie ne peuvent que nous rapprocher des protagonistes. Les émotions sont assez bien dépeintes et les sentiments des personnages sont développés. C’est une histoire simple, que demander de plus ?

Amnesia

Une fille se réveille dans un café, elle a perdu la mémoire. Orion, un jeune esprit, apparaît devant elle et lui propose de l’aider à retrouver ses souvenirs. Entourée de quatre beaux garçons et accompagnée d’Orion qu’elle seule peut voir, la jeune fille fait de son mieux pour faire comme si tout était normal afin de ne pas les inquiéter. Jusqu’à ces fameux flashbacks : est-ce que ces souvenirs sont réels ? Ou bien ces fragments sont-ils purement fictifs ? (matou)

Fiche détaillée de la série : Amnesia

Année de première diffusion :

Nombre d’épisodes : 12 épisodes

Pourquoi il faut le voir ?

Impossible de passer à côté d’un anime adapté d’un otome game pour ce top ! Mais pourquoi Amnesia a-t-il été choisi plutôt qu’un autre ? Contrairement à la majorité des anime adaptés d’otome game qui ont pour la plupart aucune trame de fond et juste une ribambelle de beaux-garçons, Amnesia apporte une touche nouvelle avec son histoire qui relève du casse-tête. Pendant 12 épisodes, nous côtoyons une héroïne dont le nom n’est jamais mentionné, qui ne se souvient de rien, et qui change tout le temps de partenaires.

Shin, Ikki,

Kento, Shin, Ikki et Toma

Comme Karneval, Amnesia s’inscrit dans un drôle de contexte que je qualifierais d‘intemporel : les personnages sont étrangement habillés et représentent des figures de cartes à jouer. C’est d’ailleurs quelque chose d’assez attirant dans cet anime, est-ce que les couleurs attribuées aux protagonistes signifient-elles quelque chose ? À la manière des cartes à jouer, l’anime lève le voile au fur et à mesure et montre la face cachée des personnages. La fin est surprenante, je n’en dirais pas plus mais lorsque j’ai terminé l’histoire, je l’ai trouvé bien, cohérente et belle. En fait, le scénario de cet anime, il fallait y penser tout simplement.

Au niveau du graphisme, il n’y a rien à redire, bien que l’univers coloré de l’anime soit assez spécial et ne peut pas plaire à tout le monde. Au passage, des 4 beaux-gosses ici présent, j’ai une préférence pour Toma : son attitude différente des autres (non non, je ne dévoilerais rien de plus) m’a conquise.

No.6

Adapté du roman du même nom, No.6 se déroule en 2013, dans une ville considérée comme idéale. Le jour de ses douze ans, le jeune Shion, enfant de l’élite reconnu pour son intelligence, fait la rencontre de Nezumi, un adolescent venant de s’échapper d’un centre de détention. Malgré l’interdiction formelle de cacher Nezumi, Shion prend ce risque et le soigne sans en informer les autorités. Serait-ce le début d’une grande amitié entre les deux garçons ? Quelques années plus tard, une épidémie se manifeste dans la ville, qui semble cacher bien des choses derrière son apparence parfaite… (matou)

Fiche détaillée de la série : No.6

Année de première diffusion :

Nombre d’épisodes : 11 épisodes

Pourquoi il faut le voir ?

Le contexte dans lequel se place la série, cette espèce de bulle qui enferme les habitants, est intéressant, c’est d’ailleurs pour cette raison que je me suis plongée dans le visionnage. Bien sûr que tout n’est pas beau dans No.6, d’apparence elle semble parfaite, mais en regardant en profondeur on découvre qu’un grand mystère y règne.

Nezumi et Shion

Nezumi et Shion

En plus de la trame principale qui concerne les étranges accidents dans l’enceinte de la ville nous assistons à l’évolution de la relation entre Nezumi et Shion, nos deux héros. Pour les fan de shônen-ai, cet anime devrait plaire ! Bien qu’elle ne soit pas visible aux premiers abords, on sent la légère romance, présente dans l’air. Ce qui n’est pas pour me déplaire car pour moi, le principal ne se passe pas dans l’histoire d’amour entre les deux garçons mais bien dans l’énigme à résoudre sur l’étrange cité.

Les 11 épisodes de l’anime passent à une vitesse folle, je dirais même qu’il n’y en a pas assez, l’action se passe rapidement. Il aurait même fallu allonger de plusieurs épisodes encore pour tout développer correctement. Toutefois dans le genre science-fiction, No.6 a du potentiel. Le chara-design n’a rien à se reprocher, c’est du BONES après tout, de même pour les décors qui sont très beaux.

Nana

Nana Osaki et Nana Komatsu sont différentes mais ont toutes deux le même prénom et le même âge. Elles montent à Tokyo pour une raison bien précise : la première veut rejoindre son petit-copain et trouver un travail dans la grande ville tandis que la seconde souhaite s’adonner complètement à la musique. Le destin les fait se rencontrer dans le train. Elles se retrouveront dans le même appartement 707 et deviendront locataires. Toutes les circonstances sont réunies pour faire de cette incroyable coïncidence une fabuleuse histoire d’amitié, non ? (matou)

Fiche détaillée de la série : Nana

Année de première diffusion :

Nombre d’épisodes : 47 épisodes

Pourquoi il faut le voir ?

Nana a marqué mes années collège. Mais c’est encore plus agréable de regarder cet anime une fois le lycée passé, afin de se rapprocher de l’âge des deux héroïnes et ainsi comprendre davantage leurs sentiments. Je me suis reconnue dans ces deux Nana qui sont pourtant complètement différentes. Justement, c’est un bon moyen d’éprouver de l’empathie envers les deux femmes sans en privilégier une.

"Dis Nana, est-ce que tu te souviens de notre rencontre ?"

« Dis Nana, est-ce que tu te souviens de notre rencontre ? »

Ce qui m’a fait aimer l’anime aux premiers abords, se sont les introductions des épisodes, les plus souvent racontées avec la voix douce de Nana Komatsu, surnommée Hachi. Ces introductions étaient généralement teintées d’une triste atmosphère.

Parlons maintenant des épisodes eux-mêmes. Nana, c’est l’histoire d’une amitié entre deux femmes, mais c’est aussi l’histoire d’un groupe de musique, celle de la recherche de l’amour, et d’autres thèmes plus mâtures. Les deux héroïnes nous entraînent dans un scénario avec des textes poignants et plein d’émotions.

L’élément prédominant dans Nana, c’est bien évidemment l’OST. Il est omniprésent mais j’ai principalement retenu comme chanson principale « Rose », chantée par Anna Tsuchiya.

Cette liste est subjective, n’hésite donc pas à dire en commentaire si tu es d’accord avec nous ou à proposer encore quels autres animes, selon toi, mériteraient leur place dans ce top !

comments
 
Leave a reply »

 
  • jelly
    4 décembre 2016 at 19:10

    Il est vraiment à tomber par terre , je vous conseille vraiment de regarder akatsuki no yona et akagami no shirayukihime.

    Répondre

    • 20 janvier 2017 at 00:01

      moi aussi g adoré il est super on dit que l’anime akatsuki no yona aura une saison deux (pas sur) et j’ai aussi adoré akagami no shirayuki hime c’est trooop cool PS: a la place de regarder l’anime je vous conseille le manga il est meilleur.
      je vous conseille last game – ao haru ride – kaichou wa maid sama – kimi ni todoke – kamisama hajimemashita ils sont trop bien c’est les meilleurs mangas&animes que j’ai regarder de toute ma vie

      Répondre

  • jelly
    4 décembre 2016 at 19:09

    https://www.youtube.com/watch?v=soCBb7Zo-dQ
    ce sont vraiment des beaux gosses surtout le regard de hak

    Répondre

  • Lila ZUDDAS
    4 novembre 2016 at 20:39

    Je conseille a tous le monde Yumiero patissiere et sa suite Yumiero patissiere professional!!! Cet animé est juste Gé-ni-al!

    Répondre

  • palan
    5 octobre 2016 at 12:54

    Bonjour.J’ai regarder deux anime cité que tu as proposer.
    Itazura na Kiss j’ai pas aimé a cause de l’héroïne,j’ai regarder 5 episode, je déteste les histoire ou le mec est un vraie salaud mais la fille l’aime que même parce qu’il est beau et intelligent…Il le retient la porte du métro et c’est un truc énorme alors que son ami qui est amoureux d’elle qui l’aide quand elle est triste,l’encourage,qui est la pour elle,elle en a rien a faire.

    Peut etre parce que je suis un homme et je m’identifie plus au personnage masculin.

    Personnellement j’adore c’est personnage qui sont vraiment des personnage bien et j’aimerais bien qu’il on aussi leur histoire d’amour(un peu comme oremonotagari}.

    J’ai regarder amnesia.

    SPOIL
    Et je trouve ça dommage que les histoires avec les mec ne finisse pas,j’ai l’impression qu’il n’a pas de vraie conclusion.La preuve avec l’histoire ikky(cheveux bleu}.Ou elle n’a même pas régler son souci avec le fan club.Et a chaque fois qu’elle meurt dans un des mondes,la vraie fille du monde meurt aussi?

    Je connaisait avant natsume et la saison 5 va bientôt arrivé,j’ai hâte de suivre cette nouvelle saison.

    Répondre

  • Ikemen-sama
    28 avril 2016 at 04:10

    Je me demande ce qu’elle pense des animés comme Yamato Nadeshiko Shichi Henge, Ao Haru Ride, Kimi Ni Todoke, Oremonogatari, Kuro-Ôuji to Ookami shoujo, Toradora…..?

    Répondre

    • Ikemen-sama
      28 avril 2016 at 04:11

      Ou il ou ils

      Répondre

    • 17 mai 2016 at 18:04

      Bonsoir ^^ C’est-à-dire ? Tu veux dire les auteurs de l’article ? 🙂

      Répondre

    • Matou
      17 mai 2016 at 21:09

      Hello Ikemen-sama! J’ai fait cet article avec Carolus, je me permets de repondre 🙂 sache que j’ai adoré Blue Spring Ride et Ookami shojo to kuro ouji! Ils etaient licenciés en France lors de la parution de l’article ? Je ne sais plus… Je n’ai pas réussi a regarder tes autres shôjo cités (Kimi ni todoke, je l’ai regardé il y a longtemps, je ne m’en souviens plus trop). Par contre Toradora me tente un peu, on verra quand j’aurais le temps!

      Répondre

  • YukiAileen
    26 avril 2016 at 20:14

    Incroyable!!!
    Nodame Cantabile
    Je crois que trop peu de personnes le connaissent car il est génial
    C et mon manga préféré en livre comme en anime
    Il a bien sa place dans ce top très bien fait
    L avantage de l anime de Nodale c est qu on a la musique et on entend les morceaux évoqués dans le manga

    En tout cas merci car j ai aussi découvert de nouveaux shōjo!!!

    😄😄😄

    Répondre

    • 17 mai 2016 at 17:55

      En effet et c’est bien dommage mais j’ai toujours vu des avis positifs concernant cet anim. ^^ C’est vrai que l’avantage de cette version est de nous permettre de découvrir les morceaux. 🙂

      Répondre

  • shanakrast
    23 mars 2016 at 03:07

    tres bonne liste ^^

    Répondre

  • DarkNeko
    23 janvier 2016 at 18:35

    Merci pour ce top ! J’ai pu découvrir de nouveaux shojo ^^
    Bon j’avoue que je pensai qu’il y aurai des shojos que j’ai adoré, mais c’est pas grave xD
    En tout cas, a-ri-ga-to. ♥

    Répondre

    • 23 janvier 2016 at 19:46

      De rien. Merci à toi pour ton commentaire. N’hésite pas à donner ton propre top en commentaire. ^^

      Répondre

      • DarkNeko
        23 janvier 2016 at 21:07

        C’est trop dur de faire un top x) Mais mes shojo préférés sont: Blue Spring ride, Sawako, Maid sama et Sukitte li na yo ^^

        Répondre

        • 27 janvier 2016 at 10:56

          Ces 4 anime ont pas mal de points communs. Ce sont effectivement de grands classiques.
          Le top aurait besoin d’être actualisé avec des titres plus récents parce qu’à la date où il a été fait, Blue Spring Ride n’était pas sorti.

          Répondre

  • 9 janvier 2016 at 10:04

    J’aime beaucoup ce top ! Je ne connais pas tous les animes qui y sont classés, ça fait quelques découvertes qui m’ont l’air très sympathiques ^^
    J’aime vraiment beaucoup No.6, mais j’aurais aimé qu’il y ait plus d’épisodes u.u. J’ai eu beaucoup de mal à terminer Itazura na KIss, déjà à cause des dessins, mais aussi à cause de l’héroïne ( qui est pourtant le genre d’héroïne que j’aime beaucoup ) !
    Je pense que je vais attendre d’être au lycée pour regarder Nana, pour mieux me mettre dans la peau des personnages u.u
    Je ne savais pas que Karneval c’était un Shojo o.o

    Voilà de très petits avis ! Je me suis empêchée de faire un pavé u.u

    Répondre

    • 10 janvier 2016 at 09:09

      Merci pour ton commentaire. Tu aurais pu faire un pavé, ça ne nous dérange pas du tout. On est plutôt des pipelettes, ici. ^_^
      Je partage ton avis pour Itazura na kiss. J’ai moi aussi quelques difficultés avec l’héroïne. Néanmoins, dans le genre shôjo romantique Itazura na kiss est un incontournable. J’avoue avoir été émue à la fin même si le dénouement était hautement prévisible. C’est bien la preuve que le scénario est efficace.

      Répondre

    • Naoko
      25 mai 2016 at 01:45

      En fait, plus précisément, Karneval est un Josei.

      Répondre

  • Luna
    15 décembre 2015 at 22:44

    Déçue de voir qu’il n’y a pas  » Maid Sama  » dans ton top, c’est un des meilleurs anime shojô que j’ai vu ! Il est drôle, loin d’être cucul comme on l’habitude de voir même si l’intrigue tourne autour d’une romance. Il est incontournable. Je ne me lasserai jamais de le voir, dommage que la saison 2 ait fait un flop au Japon, il est vraiment excellent.

    Répondre

    • be
      4 janvier 2016 at 14:01

      haaaaaan trop daccord avec toi c’est l’un des mangas que j’ai adorée et je suis jamais contente quand je vois qu’il n’apparaît pas dans un top shojo lol

      Répondre

  • Ju
    2 novembre 2015 at 00:33

    J’approuve ce top, surtout pour kids on the slope que j’ai découvert et adoré 🙂 Par contre je déplore l’absence de kimi ni todoke ( bon, à la rigueur je peux comprendre ^^ ) , kamisama hajimemashita et Ao haru ride qui sont les meilleurs animes shojos que j’ai vu

    Répondre

    • 2 novembre 2015 at 17:07

      Merci beaucoup pour ton commentaire.
      Kimi ni todoke est un bon anime shôjo. Je le conseille régulièrement. Par contre, il ne figure pas dans mon top car je me suis un peu ennuyée en regardant la saison 2.
      Quant à kamisama hajimemashita et Ao haru ride, ils n’étaient pas encore sortis au moment où Matou et moi avons rédigé cet article. ^_^

      Répondre

    • nanami tomoe
      4 janvier 2017 at 19:14

      je partage ton avis pour kamisama hajimemashita surtout la saison 2 (les oav sourtout en particulier le cinq quand il se transforme en humain^^)

      Répondre

  • maizena
    27 juillet 2015 at 12:25

    tu as oublié Bokura ga ita qui a marqué ma jeunesse par son dessin unique et une histoire magnifique.

    Répondre

    • 27 juillet 2015 at 17:45

      C’est vrai qu’on aurait pu citer Bokura ga ita. Personnellement, j’ai préféré le manga à l’anime. Je trouvais ce dernier trop lent et la bande son m’exaspérait. C’est d’ailleurs pour ça que je ne l’ai pas cité. Néanmoins, de part son histoire vraiment touchante et mature, ça reste un des meilleurs shojo disponibles sur le marché actuellement.

      Répondre

  • Alex
    16 juillet 2015 at 22:43

    Pour moi il manque :

    Golden Time
    Kimi No Iru Machi
    Kaichou Wa Maid-Sama

    Dans ce top, mais ce n’est que mon avis 🙂

    Répondre

  • 29 mars 2015 at 20:20

    Moi aussi j’ai adoré Nana je le regarde encore et encore , je ne m’en lasse pas , c’est vraiment un manga géniale j’avous que en générale dans l’animé et le livre il y a une atmosphère triste , ce manga ma marquée et rien que d’y pensé sa me rappelé des souvenirs. Je pense comme toi , je me suis trouvée dans les deux Nana . Nana est le chiffre 7 en japonais elle le dit dans le manga et elles pensent que c le destin qui les a réunis dans l’appartement 707.

    Répondre

  • lnou
    6 mai 2014 at 14:44

    Super ! Plein de nouveaux anime à regarder !
    Itazura Na Kiss j’ai adoré…jusqu’à l’épisode 16 (si je me souviens bien), après c’est du WTF complet à mes yeux, donc avis mitigé. Nodame Cantabile, je suis malheureusement allergique à ce genre d’héroïne mais j’ai beaucoup d’amies qui partagent ton avis ! \o/
    Natsume Yujinchou j’ai essayé de le mater d’un coup et la lenteur m’a fait abandonné mais je pense que tu as raison, un épisode par jour ça me semble pas mal, ça m’a donné envie de réessayer !
    Perso je plussoie Chihayafuru, c’est un de mes anime préférés !

    Répondre

    • 6 mai 2014 at 15:54

      Merci pour ton commentaire. Je suis d’accord avec toi pour Itazura na kiss. La fin fait un peu trop conte de fée pour adolescentes fleur bleues. XD
      Personnellement, j’adore Nodame. Elle me fait mourir de rire. Néanmoins, je comprends qu’elle ne fasse pas l’unanimité. Elle est spéciale. ^^
      En ce qui concerne Natsume Yuujinchou, c’est vrai que c’est très lent. C’est pour cela que j’ai insisté sur le fait qu’il ne fallait pas tout regarder d’un coup. Voir un épisode de temps en temps ça détend mais les enchainer ça ennuie. Par contre, plus on avance dans l’histoire plus la trame s’assombrit et on voit un fil rouge commencer à se dessiner. Je parle plus du manga que de l’anime ici car tous les tomes disponibles n’ont pas été adaptés. Si par hasard, tu as envie d’en savoir plus, j’ai écrit une chronique sur cette série.
      Sinon je voulais aussi te préciser que nous avons rédigé cet article à deux (Matou et moi). Du coup, cette sélection reflète nos goûts à toutes les deux. L’avantage c’est que ce top est assez diversifié. L’inconvénient c’est qu’une même personne pourra ne pas se retrouver dans tous les titres que nous avons choisis. 😉

      Répondre

    • Nanami
      1 janvier 2016 at 21:56

      Chihayafuru m’a marqué moi aussi !!!

      Répondre

  • 25 avril 2014 at 14:12

    J’adore Glass mask (évidemment, c’est mon maga péféré), No.6, Karneval et Itazura na kiss, mais je n’ai pas du tout acroché à Chihayafuru ni à Jyo oh sei et, je ne suis pas attirée par Natsume Yuujinchou. AMnesia, j’ai abandonné parce que je ne comprenais absolment rien et que je truvais vraimen chelou… Nana, j’ai lu le manga, j’aime bien mais je suis très déçue qu’il n’y ait pas de conclusion…
    Emashi

    Répondre

    • 25 avril 2014 at 16:34

      On a essayé de faire un top le plus diversifié possible. On voulait qu’il y ait des genres différents pour que quelque soit les goûts de nos lecteurs ils puissent y trouver un anime à voir. En plus, on voulait leur permettre de découvrir de nouvelles séries pas forcément très connues.
      PS : Natsume Yuujinchou est ma série anime préférée. Ça me rend triste qu’elle ne t’attire pas.

      Répondre

  • Nico Robin
    23 avril 2014 at 17:38

    Pour ma part, je n’ai pas vu tous ceux cités mais parmi ceux que je connais, je ne peux qu’être d’accord avec vous ! Nodame Cantabile est génial, tout comme Nana.

    Répondre

  • 22 avril 2014 at 16:48

    Je n’en connais que quelques uns, mais quelques autres me tentent bien.
    Même si je ne suis pas convaincue par ce top, c’est l’occasion de découvrir de nouvelles séries.

    Répondre

  • 21 avril 2014 at 18:10

    Plein d’anime ont rejoint ma wish. 😀
    J’approuve pour Chihayafuru, j’ai adoré cet anime. Je l’ai tenté un peu hasard pour ne pas le regretter. Il est vraiment parfait. *-* Je veux une saison 3 !
    Ah Card Captor Sakura ! L’anime de mon enfance ! Je la regarderai bien à nouveau aussi. ^^

    Répondre

Leave a Response