277 views 0 comments

Top Ten Tuesday – Le top 10 des shôjo lus en 2013 jusqu’à maintenant

by on25 juin 2013
 

Alors que nous entamons la seconde moitié de l’année 2013, il est désormais temps, à travers ce nouveau Top Ten de faire un bilan de nos lectures shôjo. Découvre donc les 10 meilleurs shôjo que nous avons lus jusqu’à présent.

Pour rappel, le Top Ten Tuesday est un événement hebdomadaire créé à la base par le blog The Broke and the Bookish, puis repris en français par celui d’Iani.

Le top de Carolus

J’ai choisi de présenter mes lectures de 2013. Il y a donc dans mon top des mangas sortis en 2013 mais aussi des séries plus anciennes. Je n’ai pas présenté en particulier le ou les tome(s) que j’ai lus depuis janvier mais la série dans sa globalité.

The top secret

The top secret fait partie de ces shôjo sombres et bourrés de suspense comme je les adore. Comme la série ne se vend pas, la sortie de nouveaux tomes est vraiment sporadique. J’attends chaque nouveau tome avec beaucoup d’impatience et je le dévore sitôt après l’avoir acheté. Il n’y a eu qu’un volume cette année mais il fut encore plus intense que les précédents.

Princess Jellyfish

Je ne suis pas tellement adepte de mangas humoristiques mais Princess Jellyfish est l’exception qui confirme la règle. Tous les tomes ne se valent pas car certains sont plus efficaces que d’autres mais lorsque mon intérêt tend à diminuer, la mangaka sait rebondir pour me faire rire de nouveau.

Heartbroken chocolatier

J’avais laissé de côté cette série après le tome 2, lassée par la personnalité du héros. J’ai finalement décidé de lire la suite pour les besoins d’un article. J’ai été surprise d’enchaîner la lecture des deux tomes avec grand plaisir. Finalement, j’ai réussi à comprendre Sohta, à m’attacher à lui et j’ai désormais envie de savoir ce que la mangaka lui réserve.

Blue

Blue est ma deuxième tentative dans le monde du yuri. A priori peu attirée par ce genre je me suis laissée convaincre par a-yin qui m’a d’ailleurs offert ce manga. La narration est tellement fluide et juste que j’en ai très vite oublié que les deux personnages principaux étaient du même sexe. J’ai été touchée par leur histoire et triste de voir comment leur relation évolue au fil de ce oneshot.

Nodame Cantabile

J’ai vu l’anime, puis le drama. Quand le manga est sorti, je l’ai acheté tome après tome sans prendre le temps de le lire car je connaissais déjà bien l’histoire. En février, j’ai eu envie d’écrire sur cette série et j’ai donc lu les 14 tomes d’une traite. J’ai ri comme la première fois aux gaffes de Nodame et aux blagues de l’auteur. J’ai apprécié ma lecture comme si je découvrais ces événements.

Chihayafuru

Chihayafuru est une nouveauté de 2013. Je connaissais déjà l’histoire par le biais de l’anime. J’ai tellement adoré cette adaptation que je voulais absolument lire le manga. Comme Nodame Cantabile, j’ai toujours autant de plaisir à retrouver les personnages même si j’ai encore bien en mémoire ce qui va leur arriver.

Kamakura diary

Ce manga est aussi une nouveauté de 2013. C’est une histoire tranche de vie, réaliste, poignante sans être dramatique. C’est un genre de manga qu’il fait bon lire de temps en temps. Les personnages sont attachants et l’histoire formidablement bien relatée.

Kids on the slope

Encore une série que j’ai connue par le biais de son adaptation en anime. Sorti également en 2013, de nouveau j’attendais impatiemment ce manga. Si le livre est un peu moins bon que l’anime, il n’en demeure pas moins très agréable. C’est un josei relatant une histoire lycéenne assez classique mais ponctuée par un humour efficace et rythmée par le jazz des années 60.

Parapal

C’est LA grosse surprise de ce début d’année. J’étais a priori pas du tout intéressée par ce shôjo. J’ai lu l’extrait par curiosité et j’ai été immédiatement emballée. La suite m’a d’ailleurs tout autant convaincue. Je n’avais pas ressenti autant d’émotions à la lecture d’un manga depuis bien longtemps.

Malicious Code

Pour terminer ce top, voici une nouveauté du mois dernier. Il s’agit d’un manga d’action de type survival dans lequel se mêle informatique, virus destructeur et combats à mort. Dès les premières pages, nous sommes plongés dans un Tokyo dévasté, théâtre d’affrontements sanglants. Le mystère et les révélations sont formidablement bien gérés et donnent envie de lire la suite très rapidement.

Le top de Nico Robin

J’ai lu assez peu de nouvelles séries ces six derniers mois. Cela ne m’a pas empêché d’apprécier la plupart de celles-ci. Dans ce top, je n’ai mis que les titres lus en 2013 peu importe leur date de publication en France.

Parapal

J’aime beaucoup les shôjo avec un traitement original ou un angle particulier, et Parapal fait partie de ceux-ci. Ce côté science-fiction / fantastique apporte vraiment un plus à l’histoire. Le premier tome m’a tout à fait enchantée. L’héroïne bien que naïve se révèle fort sympathique, et joue en quelque sorte le guide pour nous permettre d’entrer dans cet univers.

La fleur millénaire

Voici un shôjo qui me fascine à chaque volume et ce pour deux grandes raisons en seulement deux tomes. La première se constitue de l’environnement dans lequel évoluent nos personnages, à savoir une sorte de Chine ancienne. Du coup, on a le droit à de jolies toilettes pour les femmes et des scènes assez pittoresques. L’autre cause de mon engouement à sa lecture provient de l’aspect stratégique ainsi que les tactiques développés par notre personnage principal.

You and me etc…

Le shônen-ai de ma sélection mais pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit de mon tout premier. J’ai bien aimé le fait qu’il s’agisse d’histoires courtes. Chaque récit possède son charme et est touchant à sa manière, je trouve tout comme certains personnages. Ceux-ci sont d’ailleurs développés suffisamment précisément, même en peu de pages. De plus, c’est assez soft et presque mignon en fait par certains côtés.

Roméo & Juliette

Honte sur moi, je n’avais pas lu la pièce de Shakespeare et cette adaptation manga m’en a donné l’occasion. En plus d’être un très beau livre, Roméo & Juliette se révèle être une intéressante remise au goût du jour, très fidèle (j’ai l’impression) à l’œuvre d’origine. Un travail de contextualisation intéressant nous a été transmis et on sent toute la détresse de nos personnages transfigurer. Pour le coup, on se croirait vraiment au théâtre.

No longer heroine

Je crois que cette petite comédie constitue une récurrence dans les tops auxquels j’ai participé. En même temps, je n’y peux rien si elle correspond à plusieurs de mes critères de prédilection *rires*. No longer heroine présente comme atout majeur d’être furieusement drôle. Je me gausse à chaque tête bizarre que va nous sortir Hatori. On la voit tellement persévérer dans sa volonté d’être le personnage principal de cette romance, qu’elle en frise le ridicule. En somme, il s’agit d’une belle parodie du shôjo.

Flowers for Seri

Cette romance fantastique est assurément la très bonne surprise de ce début d’année. La relation entre Seri et son ami le beau gosse est marrante à souhait, car au départ ils ne cessent de se chamailler. Et cela ne s’arrête pas là, puisque là aussi le fantastique vient donner plus d’importance au récit et le rend plus dramatique ! J’aime.

Complément affectif tomes 2 à 4

Faute de trouver le deuxième tome de ce splendide josei, je n’ai pu recommencer ma lecture que récemment. Le personnage de Fujii m’a encore fascinée lorsque j’ai lu ces trois volumes : c’est un vrai bourreau de travail cette femme. Et elle tente tant bien que mal de concilier vie amoureuse et ascension professionnelle.

Puzzle tomes 13 et 14

C’est une série que j’ai commencée dès ses débuts et que j’ai toujours adoré, grâce à son traitement déroutant. Ces deux derniers volumes ne dérogent pas à la règle, d’autant que cela faisait un petit moment que j’attendais leur sortie ! Le personnage de Kanna m’est devenu plus sympathique et j’avais de plus en plus envie qu’elle résolve cette situation qu’elle traîne depuis de nombreuses années.

Madame Bovary

Je rattrape la lecture de mes classiques une nouvelle fois avec Madame Bovary. Le trait très expressif de Yumiko Igarashi m’a là aussi touché. Même si Emma Bovary est un être plutôt détestable, j’ai trouvé sa psychologie très intéressant, étant donné que c’est son esprit qui nous est le plus accessible. Les affres de l’oisiveté et de l’ambition y sont tout à fait bien décrites. Et pour ne rien gâcher, le chara-design est juste sublime !

Très cher frère

Avant de savoir que ce oneshot allait être réédité par Kazé, je l’ai trouvé par hasard en occasion. D’ailleurs, je préfère nettement cette couverture à la nouvelle (mais c’est une autre histoire). Et autant dire que j’ai bien aimé cette lecture, qui me change un peu de ce que je parcours souvent. Le côté rétro m’a bien plu et j’ai pu voir que les émotions des personnages étaient souvent exacerbées, ce qui m’a un peu dérouté mais pas déplu. C’est là que l’on voit qu’au-delà de l’événement qui nous est montré, c’est plus la réaction du protagoniste qui compte. En plus, on assiste à une sorte de descente aux enfers de l’héroïne avec toute sa détresse qui transparaît et on se sent totalement impuissant.

Et toi, parmi les shôjo que tu as lus jusqu’à présent, quels sont tes dix préférés ?

Be the first to comment!
 
Leave a reply »

 

    Leave a Response