[manga] Watashitachi no Shiawase na Jikan

Qu'est ce qu'un seinen ? C'est un manga dont le public est composé de jeunes hommes.

[manga] Watashitachi no Shiawase na Jikan

Messagepar Reverie » Ven 1 Nov 2013 01:46

Watashitachi no Shiawase na Jikan


Juri Mutou est admise à l'hôpital après avoir tenté de se suicider pour la troisième fois. Alors que sa mère veut l'enfermer dans un asile, sa tante Monica lui propose un marché : à la place, Juri devra l'accompagner auprès d'un condamné à mort qui n'a plus de famille et qui a lui aussi tenté de se suicider en prison...
Source : Manga-sanctuary

Mon avis


Ce seinen est de Sumomo YUMEKA, une mangaka assez difficile à tracer parce qu’en France, elle est éditée sous le pseudonyme de Mizu SAHARA par Kazé Manga (Un bus passe qu’un gang de fans de shojo qui fréquente ce forum m’ont forcé à acheter lors de mes débuts, ou My Girl).
Ce qui m’a poussé à lire ce manga adapté d’une nouvelle de la romancière sud-coréenne Gong Ji-Young, outre le fait du challenge m’obligeant à lire un Slice of life, est son classement sur @MAL. Il est en effet le deuxième manga le mieux noté avec 9,10/10, moyenne des notes de 11903 personnes !

Watashitachi no Shiawase na Jikan, c’est une histoire comme on n’en a pas l’habitude de lire, une histoire qui commence de façon très noire avant de finalement briller. Le thème de la mort, remis au goût de façon moderne (via le suicide notamment), va montrer comment une jeune fille magnifique (beauté reflétée par le dessin de la mangaka, je suis complètement fan de ses cheveux à vrai dire), dotée d’un talent extraordinaire en arrive à se dire qu’elle doit mettre un terme à sa vie.

Si ce n’est pour Juri, c’est pour Yuu que vous allez craquer. C’est pas à pas que nous découvrons son histoire, une histoire tout aussi triste qu’émouvante qui n’a rien à envier à celle de Juri.
On se confronte vite à la question « Peut-on pardonner à un assassin ? », question qui devient rapidement un dilemme. Je vous laisse découvrir ça pendant votre lecture, mais c’est une question qui vous triture l’esprit. Nous nous retrouvons à l'intersection de deux points de vue différents, celui de Juri contre celui de la famille des victimes.

C’est peut-être aussi de là que vient le succès de ce manga : arriver à toucher autant les lecteurs féminins que masculins, de deux façons différentes, par une storyline d’une qualité rarement égalée, bien que ce soit un one-shot. Dans tous les cas, vous serez vite charmés par le crayon de Sumomo YUMEKA, des scènes claires, les deux personnages principaux arborent au début leur pokerface lors de leurs rencontres, et on observe que de fil en aiguille, qu’ils s’ouvrent peu à peu, et leurs visages finissent par refléter leurs plus sincères émotions. C’est ce travail sur les émotions que j’ai aussi adoré, on peut s’imaginer vivre à travers les personnages, anxiété, bonheur, vexation, timidité, colère ; c’est une balade dans des sentiments tellement naturels qui nous est offerte.

Malheureusement, ce manga n'est pas encore publié en France. En effet, il n'a rien à envier aux stars du genre tranche de vie comme Nana, et c'est l'occasion dans un one shot, donc une histoire courte, de découvrir un concentré de bonheur au milieu de la noirceur de sujets "adultes".


Et toi cher lecteur, trouves-tu comme moi que cette tranche de vie détrône de loin toutes celles que tu as par le passé lu ?


Image

Titre : Watashitachi no Shiawase na Jikan
Auteur : Sumomo YUMEKA
Type : Seinen
Genre : Tranche de vie, romance. Drame.
Adapté de : Une nouvelle de la romancière coréenne Gong Ji-Young
Paru en VO en : 2007
Pays d’origine : Japon
Nombre de volumes : 1 (Terminé)



Cette fiche est placée sous licence Creative Commons aux conditions suivantes : paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions à l'identique.
Dernière édition par Reverie le Jeu 7 Aoû 2014 19:34, édité 1 fois.
Image
Image
Image

Animelist~
Mangalist~

@Manga Sanctuary (Où je ne repasserais sans doute que peu)~
Reverie
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 98
Âge: 27
Inscription: Mar 29 Déc 2009 01:00
Localisation: Dormant à l'ombre d'un arbre dans l'herbe.
Sexe: M
Nombre de fiches: 7
Challenges: 7

Re: Watashitachi no Shiawase na Jikan

Messagepar Toki » Mar 5 Aoû 2014 23:57

J'ai beaucoup aimé ce manga et je le recommande vivement !

Du mal-être à l'injustice en passant par la pitié, ce manga a éveillé en moi différents sentiments. Cependant, je suis resté coi à la fin de ma lecture tellement il était profond et beau. J'ai fini par réaliser que j'avais terminé la dernière page en constatant le sentiment de soulagement qui s'écoulait en moi
malgré la fin triste qu'il propose. On peut pleurer pendant la lecture mais les larmes sèchent lorsque l'on s'arrête.

Le style graphique se veut mature même s'il n'est pas net et appliqué. On ressent tout de suite l'intention du dessinateur à travers les traits de ce manga. Je ne peux que le recommander aux amateurs de lecture intense. Je suis, aujourd'hui encore, impressionné par ce manga et par l'auteur. Mon avis s'arrête ici car à chaque à lecture j'en apprends encore. Il est qualifié de Seinen, à tort. Je pense que vous rejoindrez mon avis après l'avoir lu. (Sinon, et bien vous avez peut-être raison puisqu'il est publié dans Comic Punch)

Il n'y a qu'un seul volume de 8 chapitres. C'est une lecture rapide mais qui peut bouleverser.
"Truth is stranger than fiction, but it is because Fiction is obliged to stick to possibilities ; Truth isn't." - Mark Twain
Image
Toki
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 29
Âge: 27
Inscription: Mar 5 Aoû 2014 16:17
Sexe: M
Nombre de fiches: 5
Challenges: 1


Retourner vers Seinen

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun shôjo-addict enregistré et 0 invités

cron