44 vues 0 commentaires

7 shôjo dans ma PAL estivale

par le 28 juin 2022
 

L’été n’a pas attendu le 21 juin pour montrer le bout de son nez ! Qu’à cela ne tienne, j’avais tout de même envie de partager avec toi ma PAL estivale, à travers cet article de Top Ten Tuesday. Bonne lecture !

Pour rappel, le Top Ten Tuesday est un événement organisé par le blog The Broke and the Bookish qui a été ensuite repris par That Artsy Reader Girl. Le principe est simple : chaque semaine, un thème est donné et chaque blogueur(se) intéressé(e) liste plus ou moins 10 titres correspondants.

Le thème du 28 juin porte sur ces titres qui sont dans notre PAL de l’été. Étant sur Club Shôjo, je ne parlerai bien sûr que de shôjo dans un sens large, incluant les josei et les BL – bien que, pour l’occasion, je n’aie pas sélectionné de BL.

La liste qui suit – non ordonnée – correspond donc à 7 titres que j’ai envie de lire durant le courant de l’été. Je les ai surtout choisi parce que cela fait quelques temps qu’ils traînent dans ma PAL mais aussi parce qu’ils m’attirent irrémédiablement.

Je ne suis pas un ange

L'ange Midori (Je ne suis pas un ange)

L’ange Midori – Je ne suis pas un ange

Ai Yazawa est une autrice que j’apprécie énormément, tant via son style graphique unique que par les histoires qu’elle partage avec nous. Je ne suis pas un ange est un manga que j’avais apprécié lire quelques années auparavant mais que je souhaitais posséder pour pouvoir me pencher à nouveau dessus dès à présent. Dans mon acquisition des tomes, j’ai eu de la chance puisque je suis tombée pile au moment où le manga a été réimprimé. De nouvelles réimpressions arrivent prochainement. C’est donc le moment idéal si tu veux te mettre à la série !

Pour en revenir au manga en lui-même, j’ai terminé le 1er tome qui m’a beaucoup plu, comme lors de ma première lecture. L’héroïne est toujours aussi mignonne et adorable ; l’histoire tout autant charmante et touchante. L’intérêt de l’intrigue réside aussi dans le fait qu’il s’agit d’un nouveau lycée. Ainsi, tous les événements sont des premières pour cet établissement scolaire et son comité des élèves. Cela donne donc lieu à une immersion plus intense du côté des lycéens et du système japonais (les clubs, la kermesse, l’événement sportif, etc.).

Autrice : Ai Yazawa
Genres : Romance, Tranche de vie
Nombre de tomes : 4 (Terminé)
Éditeur VF : Delcourt-Tonkam
Plus d’informations : Fiche série de Je ne suis pas un ange

La courtisane d’Edo

Akane et Sôsuke - la courtisane d'edo

Akane et Sôsuke – La courtisane d’Edo

Je connais La courtisane d’Edo par le biais de son autrice Kanoko Sakurakôji, mais c’est à peu près tout ce que je sais de cette série. Et comme le style graphique m’intéressait, j’ai saisi une opportunité assez rare d’avoir l’intégrale à prix très raisonnable. En effet, ce shôjo a quelques tomes indisponibles… Je suis donc bien contente, pour une fois, de ne pas devoir partir en quête.

Même si j’ai arrêté Black bird, je ne pars avec aucun à priori sur cette romance historique. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas cherché à savoir de quoi il était question. J’ignore même les noms de nos protagonistes – heureusement que la légende est là ! *rires*

Autrice : Kanoko Sakurakôji
Genres : Historique, Romance
Nombre de tomes : 12 (Terminé)
Éditeur VF : Pika
Plus d’informations : Fiche série de La courtisane d’Edo

Six half

six half illustration

Shiori ainsi que son frère et sa sœur (version marionnettes) – Six half

Cela fait des années que je souhaitais poursuivre ma lecture de Six half, mais il me manquait quasiment la moitié de la série. Heureusement, j’ai pu récemment mettre la main sur ceux restants, pour plus ou moins cher, je dois le reconnaître.

À l’époque, j’avais beaucoup aimé l’histoire, qui traite d’une jeune fille qui devient amnésique à la suite d’un accident de moto. Elle part en quête de son identité… ce qui est loin d’être une partie de plaisir au fur et à mesure qu’elle découvre sa personnalité d’avant.

Six half est un manga assez psychologique, donnant matière à réfléchir. La thématique de l’amnésie est un ressort souvent dramatique arrivant en fin de série pour relancer l’intrigue. Ici, elle est poussée à son paroxysme puisqu’elle constitue le cœur même du récit. Fait intéressant : on découvre la personnalité passée de Shiori en même temps qu’elle. Ça nous aide grandement à nous attacher à cette héroïne tout en saisissant sa détresse.

Autrice : Ricaco Iketani
Genres : Drame, Romance, Tranche de vie
Nombre de tomes : 11 (Terminé)
Éditeur VF : Delcourt
Plus d’informations : Fiche série de Six half

Fushigi yûgi

Miaka de Fushigi yugi

Miaka se fait aspirer dans le livre – Fushigi yûgi

Fushigi yûgi est un titre qui me fait rêver depuis des années. J’ai commencé par l’anime, qui m’a bouleversée et m’a donné ce goût pour les shôjo d’aventures. J’ai encore en mémoire l’opening de la série ! C’est épique, il se passe énormément de choses (comprendre : l’héroïne est rarement en paix) et les dessins sont très beaux. Ils n’ont pas tant mal vieilli que ça, sûrement parce que les années 1990 sont retournées en grâce ces derniers temps. *rires*

Or, je ne m’étais jamais penchée sur le manga… Si je m’y suis mise assez récemment (2 tomes lus), je tenais tout de même à en savourer l’intrigue. Il n’y a que 18 tomes, ce qui peut paraître à la fois long et court. J’ai tout de même bien vu une différence de rythme avec l’adaptation : dans le manga tout semble s’enchaîner à vive allure !

Il me tarde de voir quelles aventures (et mésaventures) prochaines attendent Miaka, tout comme la constitution de son équipe, ainsi que l’après ! Je n’en suis qu’au début et dans un sens tant mieux puisque je vais pouvoir me délecter tranquillement de tout ça… entre deux mocktails.

Autrice : Yû Watase
Genres : Aventure, Fantastique, Romance
Nombre de tomes : 18 (Terminé)
Éditeur VF : Tonkam (Arrêt de commercialisation)
Plus d’informations : Fiche série de Fushigi yûgi

Le Sablier

Les trois héros du manga Le Sablier

Le Sablier est un shôjo puissant avec des personnages très attachants. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas lu d’une seule traite l’ensemble des 10 tomes qui composent la série. Je voulais m’accorder une pause. Le drame que vit notre héroïne nous prend en plein cœur, tout comme les péripéties des autres personnages. On se prend d’affection pour Daigo, son voisin ainsi que Fuji et Shiika Tsukishima.

Il ne me reste que les 5 derniers tomes, puisque j’en suis exactement à la moitié de l’histoire. Je compte bien savourer ma lecture et me préparer à encore plus de moments intenses !

Autrice : Hinako Ashihara
Genres : Drame, Romance, Tranche de vie
Nombre de tomes : 10 (Terminé)
Éditeur VF : Kana
Plus d’informations : Fiche série du Sablier

Hyper run

J’ai un peu acheté ce titre au hasard, ne sachant pas trop dans quoi je m’embarquais, si ce n’est que c’est le shôjo d’une ancienne membre de CLAMP. On reconnaît son style graphique, que l’on peut retrouver dans quelques séries du studio à ses débuts (en particulier les dôjinshi).

Les couvertures sont très chatoyantes, ce qui m’a tout de suite attirée. Au pire, si je n’apprécie pas l’histoire, je ne prends pas trop de risques puisque la série ne fait que 4 tomes. Qui plus est, les dessins que je peux entrevoir grâce aux visuels ci-dessus me plaisent énormément. Donc mon âme d’esthète sera au moins comblée ! *rires*

Autrice : Tamayo Akiyama
Genres : Aventure, Fantastique
Nombre de tomes : 4 (Terminé)
Éditeur VF : Tonkam (Arrêt de commercialisation)
Plus d’informations : Fiche série de Hyper run

Le Pavillon des hommes

Deux femmes élégantes dans Le Pavillon des Hommes

Deux femmes élégantes dans Le Pavillon des hommes

J’entends parler du Pavillon des hommes depuis quasiment sa sortie – je commençais tout juste à m’intéresser aux shôjo à l’époque. En revanche, je n’ai sauté le pas de l’achat que très récemment. Il était dans un coin de ma tête, comme d’autres séries mais je repoussais sans cesse. Il m’a donc fallu la parution de son dernier tome (et la menace de devoir le payer à prix d’or) pour vouloir en faire la collection. Franchement, je m’en veux un peu… même si je sais qu’on ne peut pas tout acheter et que je suis passée par plusieurs périodes creuses.

Le premier tome, découvert en numérique, m’a tout de suite convaincue. J’aime le fait qu’il s’agisse d’une uchronie. Cette fois, ce ne sont pas les femmes qui sont considérées comme fragiles mais les hommes, depuis qu’un mal semble les toucher plus particulièrement. Cela rend le récit tellement puissant et permet de faire certains parallèles avec la condition des femmes – passée mais aussi actuelle.

Autrice : Fumi Yoshinaga
Genres : Drame, Historique
Nombre de tomes : 19 (Terminé)
Éditeur VF : Kana
Plus d’informations : Fiche série du Pavillon des hommes


Et toi, quels shôjo as-tu prévu de lire cet été ?

Sois le (la) premier(ère) à commenter !
 
Répondre »

 

Laisser un commentaire