67 vues 2 commentaires

8 shôjo et yaoi pour Halloween

par le 31 octobre 2021
 

Octobre ! Mois des sorcières, des zombies, des vampires et autres créatures de l’univers fantastique. Mois qui se termine par Halloween qui est, depuis que je suis toute petite, ma fête préférée ! Parce que c’est l’occasion pour moi de manger des bonbons habillée en sorcière et en regardant des films d’horreur. Mais Halloween, c’est aussi la bonne excuse pour lire des mangas d’horreur ou fantastiques ! Et je te présente ici mes 8 préférés.

À quoi est associé Halloween ? Aux États-Unis, ce sont les citrouilles, les bonbons, le déguisement en général (là-bas tu peux même te déguiser en princesse ou en banane) et les menaces de jeter des œufs sur une porte si on ne te donne pas des bonbons ! En France, c’est l’horreur et les créatures de cet univers : sorcières, fantômes, zombies, et tout le tintouin.

Très personnellement, je lis de l’horreur (Mieruko-chan, Hideout, Duds Hunt, L’île du temps, etc.) mais malheureusement aucun n’est un shôjo, josei ou yaoi/yuri. Le seul yaoi horrifique que j’ai lu, c’est Heartless mais je ne l’évoquerai pas ici, parce que j’en ai déjà parlé lors de ma chronique et qu’il me laisse de très mauvais souvenirs.

Du coup, aujourd’hui je vais te conseiller des mangas avec soit des éléments horrifiques ou du fantastique, pour un bon moment de lecture en ce 31 octobre !

Pour plus de facilité, ils seront divisés en 3 catégories :

  • les créatures horrifiques
  • le fantastique dans le quotidien
  • le voyage dans le temps (parce que pourquoi pas ?)

Quand les créatures horrifiques viennent nous faire coucou

Je vais commencer par le plus évident : des mangas avec des créatures de l’univers fantastique ou horrifique !

Encore une nuit blanche, là où on romance des démons

Je pense par exemple à Encore une nuit blanche et sa suite Le futur avec toi, toutes deux à propos de jeunes homosexuels qui se retrouvent mêlés à des affaires de démons. Je les lisais avant que ce soit licencié et j’ai eu le plaisir de les relire lorsque c’est sorti en France.

On y suit l’histoire de Rikiya qui cherche une relation amoureuse. Après une mauvaise aventure, il se retrouve lié au démon Endô, avec qui il va partager un amour réciproque qui finira par se concrétiser. Sa suite s’intéresse à la relation qui s’était créée en même temps entre Gôro, un ami que Rikiya s’est fait au tout début de la série précédente, et Verde, un démon qui était fiancé à Endô.

Ces deux séries sont typiquement du Kotetsuko Yamamoto avec un thème démonique, de l’action et du suspens motivé par l’amour. À ceci, on peut ajouter un monde démonique très crédible, bien qu’un peu trop « monde parallèle » et pas assez « enfer ». La première relation débute de manière assez détonante, se développant avec beaucoup de fluidité et évidemment de l’humour, comme très souvent dans les mangas de cette autrice. La deuxième est plus discrète mais j’aime beaucoup la façon dont elle évolue, mine de rien, sans être au premier plan ! À noter que c’est mon Kotetsuko Yamamoto préféré !

Zombie Cherry, là où on devient un zombie

Zombie Cherry tome 1

Un second manga que je pourrais te conseiller, si tu cherches des créatures de l’univers horrifique, c’est bien évidemment le shôjo Zombie Cherry ! Comme son nom le laisse deviner, l’héroïne, Miu, se transforme en zombie grâce à une mixture aux cerises (cherry en anglais) préparée par son ami d’enfance. C’est une histoire d’amour de shôjo assez classique. C’est exactement ce qu’on imagine couramment avec une jeune lycéenne maladroite amoureuse du beau garçon de son école, qui ne pense qu’à lui et qui a un ami d’enfance amoureux d’elle. Cependant, on y ajoute là un personnage au caractère pétillant, des yeux en carré et un excès de potion revigorante qui ressuscite l’héroïne ! Ce mélange fait une bonne histoire de zombie très drôle avec au milieu une histoire d’amour touchante.

One Room angel, là où on vit avec un ange

Couverture japonaise du one-shot One room angel

Enfin, je te conseillerais un yaoi avec cette fois-ci un personnage principal qui se retrouve à vivre avec un ange. Du moins l’affirme-t-il et ça semble être le cas. Je ne t’en dis pas plus que ça à ce propos, en me contentant de te préciser qu’il s’agit de One Room Angel et de relever que c’est une touchante histoire d’amour, très poétique sans aucune scène de sexe. On retrouve également du drame avec de l’homophobie qui fait mal et qui désespère. À noter que les designs des personnages s’éloignent beaucoup de la plupart des boy’s love qu’on peut trouver un peu partout. Ce ne sont pas de beaux garçons et ça ne fait que rajouter à l’intérêt du manga.

Quand le fantastique se mêle au quotidien

Si tu préfères quelque chose de moins horrifique et plus fantastique, je peux également t’en proposer ! Car j’ai 3 très bons mangas boy’s love sur ce sujet.

Nar Kiss, là où on est maudit

Nar Kiss

En premier, je parlerais de l’un de mes yaoi préférés voire même mon favori : Nar Kiss. On y suit l’histoire de Naru, qui est maudit par la malédiction de Narcisse : il se trouve physiquement parfait au point de s’admirer des heures devant un miroir. Cependant, il se retrouve, par la pression de la société japonaise, à avoir refoulé son côté narcissique ; ce qui lui crée une seconde personnalité s’éveillant lorsqu’il voit son reflet. Ce manga est clairement l’un de ceux que j’ai lu et relu sans être lassée. Avant d’écrire, j’ai même jeté un œil à l’histoire et j’ai senti une bouffée d’amour monter en moi. Le couple est mignon et j’aime beaucoup comment la personnalité habituelle – naïve – de Naru ne comprend pas l’intérêt que Mamoru lui porte. Mais, ce que je préfère, c’est vraiment comment on gère son côté narcissique. Mais je ne t’en dirais pas plus pour ne pas te spoiler.

Le fil du destin, là où on voit le fil rouge des relations amoureuses

Couverture du one-shot Le fil du destin

Il est temps de te proposer un autre manga avec non pas une malédiction mais un pouvoir de voir ce qui est invisible. Je te parle du Fil du destin et son spin-off Comment défier le destin. Dans les deux cas, on a un personnage central qui a la capacité de voir le fil rouge reliant les personnes entre elles.

Dans Le fil du destin on suit Keiji, qui a toujours été capable de voir ce fameux fil rouge. Alors qu’il attend le moment où il sera lié à quelqu’un, de préférence la fille qu’il aime, il se rend compte que son fil rouge s’est attaché à celui d’un autre homme. Tout le manga sert pour lui à accepter son destin et comprendre qu’ils étaient vraiment faits l’un pour l’autre.

De l’autre côté, Comment défier le destin prend le parti inverse en reprenant le personnage de Kaoru, qui a exactement la même capacité mais pouvant aller jusqu’à couper les fils. Pouvoir très pratique mais l’empêchant à jamais d’être lié à quelqu’un. Il n’a d’ailleurs lui-même pas de fil rouge. C’est là qu’entre Hara, un homme beau et charmant avec qui il partage un amour réciproque. Cette fois, le but est de trouver une solution pour qu’ils puissent faire leur vie ensemble sans que Hara ne soit lié par quelqu’un d’autre.

De l’autre côté du miroir, là où on est reliés par un miroir

Couverture du one-shot De l'autre côté du miroir

En tant que dernier de la catégorie, j’ai choisi un autre manga que j’aime beaucoup pour la façon dont la relation se développe. Il s’agit de De l’autre côté du miroir, qui nous fait suivre la relation amoureuse entre un japonais, artiste en art floral, et un prince d’un pays lointain. L’élément fantastique est cette fois dans un objet : un miroir permettant à chacun d’eux de voir le monde de l’autre mais également de s’y téléporter.

On a là une jolie histoire d’amour entre deux êtres, vivant certes à la même époque, mais habitant dans des pays complètement différents avec des statuts sociaux opposés. Pourtant, ces deux êtres se retrouvent non pas dans leurs différences mais dans leurs ressemblances, dont leur enfermement. Je pourrais dire beaucoup de choses sur ce manga mais cela m’obligerait à transformer cette chronique non pas en « voilà des conseils de mangas pour Halloween » mais en « pourquoi De l’autre côté du miroir mérite ton attention ».

La magie du voyage dans le temps

Honnêtement, je me suis vraiment posée la question à propos du voyage dans le temps. Puis, j’ai fait le lien entre Halloween et le voyage dans le temps en me concentrant sur les voyages grâce à la magie. La magie est liée aux sorcières et les sorcières sont des créatures de l’univers horrifique. Donc ça compte !

Stay away, là où on remonte le temps pour sauver l’amour de sa vie

Stay away tome 1

Je commence cette catégorie avec un shôjo manga dont je t’ai parlé dans mon top des shôjo romantiques et que j’ai évoqué dans mon bilan 2020. Je parle bien sûr de Stay away qui nous raconte l’histoire de Ritsu, prête à renoncer à son amour pour son petit-ami pour le sauver.

Après la mort de ce dernier, un dieu du temps est apparu pour lui proposer de remonter le temps juste avant leur rencontre. Ce qu’elle a accepté bien volontiers, préférant une vie où il est heureux sans elle à une vie où il n’est plus.

Je vais me répéter, mais on nous présente là une incroyablement belle histoire d’amour, sans aucune once d’égoïsme d’aucun des deux côtés. Un amour pur comme on nous en offre que trop rarement. Un amour où le voyage dans le temps a une grande place à bien des niveaux, ce que je te laisserais découvrir durant ta lecture.

Analog drop, là où on remonte le temps pour vivre une histoire d’amour

Analog drop tome 1

Mon dernier conseil de lecture sera pour Analog Drop : un manga que j’ai découvert sur le vif lors de la sortie du tome 1 et dont la couverture a attiré mon attention. L’histoire de cette adolescente, addict aux réseaux sociaux et qui sort avec plusieurs garçons en même temps, avait de quoi m’inquiéter à propos d’une morale du type « les filles doivent être soumises et romantiques ». Cependant, j’ai été heureusement détrompée. Je te dirais même, en terminant le tome 1, que j’ai eu une envie urgente de lire la suite. J’ai cependant dû attendre que Akata la sorte heureusement peu de temps après.

Au lieu d’être réprimé, le caractère affirmé et débrouillard de l’héroïne est magnifié ! Au lieu de se retrouver à être la personne à sauver, elle est celle qui sauve les autres ! Au lieu de tomber amoureuse d’un gentil garçon bien sous tous rapports lui rappelant qu’elle est une fille, elle jette son dévolu sur un gentil délinquant des années 80 qui la traite avec respect ! Je te le dis, cette œuvre est vraiment excellente avec un personnage féminin fort. Durant ces 2 tomes elle apprends à la fois à respecter les autres et à construire sa vie au lieu de mentir dessus. C’est une leçon qu’elle apprend en remontant le temps jusqu’aux années 80, l’époque d’un garçon du nom de Kojiro qu’elle doit aider dans la concrétisation de son amour. Vraiment lis-le !

J’espère que mes conseils de lecture te plairont ! Et toi, quels mangas nous conseilles-tu pour Halloween ?

commentaires
 
Répondre »

 
  • Andrew
    8 novembre 2021 à 20:21

    J’adorerais les lire mais surtout le fil du destin, Stay away et Encore une nuit blanche. Me conseillez-vous lequel et où on peut les acheter ?

    Répondre

    • Naoko
      10 novembre 2021 à 11:04

      Les 3 sont vraiment bons mais j’ai une préférence pour Le fil du destin que j’ai relu plusieurs fois avec plaisir et en continuant à l’aimer toujours autant. Après cela dépends de vos goûts donc je dirais de les comparer et de vous écouter.

      Par rapport à où vous pouvez les acheter Encore une nuit blanche est de Hana IDP vous pouvez le prendre sur leur site, sinon pour Le fil du destin et Stay away si vous habitez sur Paris vous avez des boutiques de mangas d’occasion qui peuvent les avoir du genre M.C.B.D. Ou vous pouvez les acheter dans des magasins de manga tout simplement ils pourront vous les commander si vous dites vouloir ce titre exact. Je pense par exemple à Tsume Store où je vais toujours prendre mes mangas, Manga Café ou BDnet. Mais là encore ce sont des boutiques sur Paris.
      Ils peuvent aussi être disponibles à la FNAC et à Cultura ou d’autres librairies non-spécialisées.

      Si vous souhaitez plutôt les commander sur Internet il y le site de Decitre, ou encore une fois les sites de la FNAC et de Cultura par exemple (ou évidemment Amazon).

      Répondre

Répondre