154 vues 3 commentaires

9 mangas publiés aux États-Unis qu’on aimerait en France

par le 21 février 2021
 

Le paysage du manga en France et plus largement dans les contrées francophones est riche, avec de nombreuses sorties mensuelles. Mais d’autres pays, tels les États-Unis, proposent de jolies pépites encore inconnues par chez nous.

C’est pourquoi, Mikki, soko et moi avons décidé de te faire une sélection de 8 shôjo ainsi qu’1 titre destiné au public féminin – parus aux États-Unis que l’on adorerait voir arriver en France et dans les pays francophones.

Nous avons épluché les catalogues des éditeurs américains à la recherche de séries qui pourraient nous intéresser et que l’on serait même presque prêtes à acheter là, tout de suite, maintenant.

Bien sûr, il n’y a pas que les États-Unis qui proposent des séries attirantes. Le marché espagnol et italien sont très dynamiques également – en particulier pour ce qui concerne les titres plus patrimoniaux (Moto Hagio, etc.). Toutefois, sûrement du fait de la barrière de la langue, nos choix se sont portés naturellement vers des éditions anglophones.

Sans plus de palabres, nous te laissons découvrir nos souhaits !

Les 3 souhaits de Mikki

Ex-Enthusiasts: MotoKare Mania

Les ruptures, ce n’est pas toujours facile à digérer. Sur ce point, on peut dire que Yurika, 27 ans, est en indigestion depuis… No comment. Côté boulot, c’est pas mieux : nouveau patron sexiste, travail ingrat… kiffe ma life !

Ex-Enthusiasts s’affiche d’emblée comme une série à prendre au 2e degré (vive le 2e degré !). Yurika incarne à fond l’expression “je t’ai dans la peau”: sauf que son gars, lui, est parti. L’héroïne devient presque angoissante, et on lui souhaite de trouver le bonheur ailleurs que dans ses délires. Le dessin pourra peut-être rebuter certains (surtout les yeux). Moi, je trouve qu’il convient totalement à cet univers décalé. Avec humour, Yukari Takinami, l’autrice, nous interpelle : sauvons les trentenaires en détresse… !

Couverture américaine d'Ex-Enthusiasts : MotoKare Mania

À noter que la série a été adaptée en drama, diffusé à l’automne 2019 sur Fuji TV.

Éditeur US : Kodansha US
Nombre de tomes : 5/5 (En cours)
En savoir plus : Ex-Enthusiasts: Motokare Mania
Lire un extrait : Extrait d’Ex-Enthusiasts: MotoKare Mania – Kodansha US

The Full-Time Wife Escapist

Mikuri, célibataire, précaire… Malgré ses études, elle n’a jamais pu s’insérer dans la société et enchaîne les périodes de chômage et d’emplois précaires. Sa famille s’inquiète, et elle aussi. Mikuri trouve alors le job du siècle ! Un CDI gold, logement, nourriture inclus. Quoique ? C’est peut-être le plan le plus glauque de la galaxie…

Dans une veine un peu moins cynique que MotoKare Mania, The Full-Time Wife Escapist met à l’honneur les jeunes adultes en galère. Je valide. Sortir des études pour se retrouver sur le carreau, quelle cruauté ! Tsunami Umino, l’autrice, alterne avec brio les scènes comiques et les réflexions plus touchantes. Quand on n’a même pas coché la case “boulot”, comment envisager de fonder une famille ? Quand on attend l’âme sœur, et que personne ne vient, cela veut-il dire qu’on ne vaut pas la peine d’être aimé ? Un josei à découvrir !

josei Nigeru wa Haji da ga Yaku ni Tatsu 1

À noter que l’œuvre a également été adaptée en drama, en automne 2016, sur TBS.

Éditeur US : Kodansha US
Nombre de tomes : 9/11 (Terminé)
En savoir plus : The full-time wife escapist
Lire un extrait : Extrait de The full-time wife escapist – Kodansha US

Tokyo Tarareba Girls Returns

Après le hit Tokyo Tarareba Girls, les trentenaires d’Akiko Higashimura reviennent sur le devant de la scène ! La sortie de ce one-shot a commencé en janvier dernier… En attendant, on s’ambiance rien qu’en regardant la couverture. C’est sûr : ça promet du lourd.

Publié dès 2014, au Japon, Tokyo Tarareba Girls est vite devenu une référence – LA série des trentenaires perdus dans la jungle urbaine. En 2017, le manga s’adapte en drama : nouveau succès. Drama qui se décline en épisode spécial, diffusé le 7 octobre dernier. J’aime beaucoup le côté pop/chill du drama. Vivement que ces suites paraissent en France.

Tokyo Tarareba Girls Returns - Édition américaine

Éditeur US : Kodansha US
Nombre de tomes : 1 (Terminé)
En savoir plus : Tokyo Tarareba Girls Returns

Les 3 souhaits de Soko

Something’s Wrong With Us

Kougestu-An est une pâtisserie spécialisée dans la confection de sucreries japonaises depuis 400 ans ! C’est dans cet univers que Nao et Tsubaki baignent depuis leur plus tendre enfance. Mais lorsque la mère de Nao est accusée d’homicide, la petite se retrouve bannie de la prestigieuse enseigne. Quinze ans plus tard, une coïncidence curieuse l’y repousse : toujours aussi attachée à la pâtisserie et saisie d’une nouvelle occasion de comprendre ce qu’il s’est vraiment passé dans la prestigieuse maison. C’est sans compter les plans tortueux de Tsubaki, son ami d’enfance. Séparés par leur statut mutuel, un drame familial et le poids des années et qui soudainement, lui propose de l’épouser.

Ils s’affrontent, il se parlent à travers leur art culinaire et la richesse des symboles qu’offre la confection de ces gâteaux japonais ! En plus d’être très poétique, c’est instructif et saisissant.

Le manga comporte une quinzaine de tomes et a été adapté en J-drama en 2020. Une romance sombre sur fond de mystère et de pâtisserie, si tous les goûts sont dans la nature, tout le monde y trouvera son compte !

Something's Wrong With Us tome 1 - Édition japonaise

Éditeur US : Kodansha US
Nombre de tomes : 6/14 (En cours)
En savoir plus : Something’s Wrong With Us
Lire un extrait : Extrait de Something’s Wrong With Us – Kodansha US

Phantom tales of the night

À l’Auberge du Nuage Orageux (traduction approximative), c’est le client et ses désirs qui priment ! Qu’il soit humain, yokai, ou autre, un service personnalisé est assuré avec le plus grand soin, et ce dans un magnifique complexe. Le tout pour une somme modique : tes xxxxxx

Pour l’avoir feuilleté en ligne, il me rappelle un peu Toilet-Bound Hanako-kun avec ses traits gras, ses décors saturés et ses personnages malicieux. Il se présente comme un récit d’anthologie. Néanmoins, le manga est à destination d’un public plus âgé et on le ressent dans la sensualité qui en émane et son horreur subtile !  

Si je m’intéresse soudainement à l’horreur c’est pas du tout dans l’espoir de croiser un garçon hyper mignon dans un libraire de comics, du tout ! En vérité ce qui m’a le plus surprise c’est d’apprendre que le manga est pré-publié dans un magazine shônen à destination d’une audience… féminine ! Rien que pour ça, je serais bien contente d’y glisser les doigts !

Phantom Tales of the Night tome 1 - Édition japonaise

Éditeur US : Yen Press
Nombre de tomes : 6/7 (En cours)
En savoir plus : Phantom Tales of the Night

Haru’s curse

Haru vient de mourir. Sa grande sœur, Natsumi se noie dans son chagrin, mais Tôgo, le fiancé de la défunte est bien déterminé à ne pas la laisser s’abandonner à ses dérives. Au gré des saisons, nous les suivons eux et le souvenir de Haru qui flotte autour d’eux, presque pour les hanter.

Oui, je sais, encore une romance noire. 

J’ai mis du temps à comprendre ce qui pouvait me fasciner autant dans ce genre de lecture et la réponse je l’ai trouvée dans les œuvres de Konishi Asuka. Entre un style de dessin très particulier et expressif et des personnages à la psychologie profonde, la mangaka a tout ce qu’il faut pour faire parler.

Haru no Noroi (lit. La malédiction du printemps) est sorti très récemment en Pologne et vu le succès fulgurant que connait son seinen en cours Raise Wa Tanin ga Li, il n’y a plus qu’à espérer que les maisons d’éditions françaises nous les proposent ! Qui sait, elles sont peut-être déjà sur le coup !

Haru's Curse tome 1 - Édition japonaise

Éditeur US : Kodansha US
Nombre de tomes : 1/2 (Terminé)
En savoir plus : Haru’s Curse
Lire un extrait : Extrait de Haru’s curse – Kodansha US

Les 3 souhaits de Nico

My Androgynous Boyfriend

Wako et Meguru forment un couple plutôt atypique. La première travaille d’arrache-pied dans une maison d’édition, tandis que le second, à l’apparence androgyne, est une star des réseaux sociaux n’accordant pas d’importance à son genre. Tous les deux ont décidé de ne pas se soucier des conventions sociales (forment-ils un couple hétérosexuel ou pas ?), car l’essentiel à leurs yeux, c’est leur amour ! Tant pis pour ceux à qui ça ne plaît pas !

Tamekô n’est pas une autrice inconnue en France puisque deux de ses BL sont déjà sortis chez Boy’s Love IDP : Rêve de coucou et You’re my sex star. Avec ce josei publié dans le magazine Feel Young, elle s’essaie à un type d’histoire différent puisque le couple formé par Wako et Meguru ne semble pas correspondre aux étiquettes que les autres aimeraient leur coller.

En plus de ce récit critique sur la société et ce besoin de mettre les gens dans des cases, ce qui m’a tout de suite attirée c’est le trait sublime et délicat de la mangaka. La couverture du premier tome est absolument magnifique, avec la chevelure arc-en-ciel de notre héros !

My Androgynous Boyfriend tome 1 - Édition japonaise

Éditeur US : Seven Seas
Nombre de tomes : 2/3 (En cours)
En savoir plus : My Androgynous Boyfriend

Knight of the Ice

Même si je n’ai lu qu’un titre de Yayoi Ogawa (Kimi wa pet pour ne pas le citer), cette autrice fait partie de celles dont j’aimerais voir plus de titres arriver en France. Son trait est particulier mais Kimi wa pet m’a vraiment bouleversée, au point de le relire assez fréquemment depuis que je l’ai acheté. Knight of the Ice étant plus récent, le dessin de la mangaka s’est perfectionné

Dans cette série, Chitose travaille pour un magazine de santé (SASSO) et est amie avec le célèbre patineur Kokoro Kinamiji. Le jeune homme cache en fait un secret plutôt cocasse. En effet, il arrive à effectuer ses plus belles figures seulement si Chitose récite une formule spécifique : la phrase d’un dialogue appartenant à son anime magical girl favori.

L’histoire a l’air totalement barrée, avec ce personnage hors du commun qui cache sa double facette au monde entier. C’est le genre de récit qui peut complètement me plaire. Les situations drôles sont certainement très présentes, tellement Kokoro semble déluré ! Il suffit de voir les couvertures des différents tomes pour le comprendre !

Éditeur US : Kodansha US
Nombre de tomes : 6/11 (Terminé)
En savoir plus : Knight of the Ice
Lire un extrait : Extrait de Knight of the Ice – Kodansha US

Descending Stories

J’avais repéré l’anime Le rakugo ou la vie disponible sur ADN, car je suis friande de séries historiques (quelle que soit l’époque) – autant en drama qu’en anime, et bien sûr en manga. Sans faire le rapprochement entre les deux supports, c’est l’avis très positif de Book-Trotter sur le premier tome de Descending Stories qui m’a donné envie de le commencer – chose que je n’ai pas encore faite à ce jour mais ça ne saurait tarder.

manga Shouwa Genroku Rakugo Shinjuu

Autrement connu sous le nom de Shôwa Genroku Rakugo Shinjû, Descending stories s’intéresse à l’histoire de Yotaro, un ancien prisonnier, qui décide de faire carrière dans le rakugo après avoir assisté à une performance inoubliable en prison.

Le pitch me plaît bien puisqu’il parle d’un art théâtral assez peu connu en Occident : le rakugo. Il s’agit d’un type de spectacle humoristique, souvent satirique, dans lequel un conteur (le rakugoka) narre son histoire assis, vêtu d’un kimono.

Pour en savoir plus, je te laisse découvrir cette vidéo de Provence Plus TV :

Pour en revenir au manga, le trait de la mangaka me plaît beaucoup, d’après ce que je peux voir – via la couverture mais aussi à travers l’extrait en ligne proposé par Kodansha US. C’est sobre, tout en demeurant expressif !

Éditeur US : Kodansha US
Nombre de tomes : 10 (Terminé)
En savoir plus : Descending Stories
Lire un extrait : Extrait de Descending Stories – Kodansha US

commentaires
 
Répondre »

 
  • Book-Trotter
    21 février 2021 à 10:24

    Il y a plusieurs séries que je lis ou qui me donnent envie dans cette sélection ^^ (pas la patience d’attendre une sortie VF 😅)

    Knight of the Ice est malheureusement moins convaincant que Kimi wa Pet pour le moment (j’ai lu 4 tomes), sans être mauvais pour autant, mais il y a un côté un peu brouillon que je n’avais ressenti dans KwP et qui donne parfois l’impression que l’autrice improvise.

    My Androgynous Boyfriend, j’ai lu le tome 1 qui était effectivement très sympa, avec un couple très mignon qui sort des “conventions”. Et effectivement, le dessin de Tamekou est superbe 😍 Je verrais bien le titre chez Akata !

    Merci pour la mention vers mon blog ^^

    Répondre

    • 21 février 2021 à 17:04

      Je te comprends, surtout que pour certains titres j’ai de gros doutes qu’on les voie un jour en VF. XD

      Pour Knight of the Ice, je vois tout à fait ce que tu veux dire. En plus, la comédie c’est toujours un peu compliqué à gérer, surtout sur le long terme. Comme je ne sais pas si on aura du Yayoi Ogawa prochainement en VF, j’espère avoir le temps/l’argent de me prendre rapidement la série chez Kodansha US. ^^

      Pour My Androgynous Boyfriend, je pensais également la même chose que toi. Il irait bien dans le catalogue d’Akata, vu la thématique, c’est très cohérent. ^^

      Avec plaisir, c’est grâce à ton article que j’ai découvert Descending Stories. En parcourant le catalogue de Kodansha, je l’avais rapidement noté mais sans y porter plus spécialement attention que ça. 😀

      Répondre

      • 25 février 2021 à 22:28

        Oh la la, Androgynous Boyfriend a l’air chouette ! Idem, je le verrais bien chez Akata 🙂 Je kiffe la couverture, colorée et pop 🙂 espérons qu’il sorte un jour en France n_n
        (rien à voir, mais j’apprends enfin à utiliser le l’onglet “répondre” des commentaires ahah)

        Répondre

Répondre