23 vues 0 commentaires

L’anniversaire du blog – Interview de Soko

par le 5 octobre 2021
 

Joyeux anniversaire, Club Shôjo ! 13 ans ? Déjà ? C’est la moitié de ma vie… Penser que j’ai passé quelques années à farfouiller sur ce blog avant d’écrire dessus, tout ce temps, peut-être comme toi… Voilà qui laisse place à de la réflexion !

Mangas animes et drama : quel est ton format favori ?

Les mangas ! J’adore les dessins, j’ai toujours trouvé qu’ils laissaient plus de place à l’animation, à la folie, aux rêves.

Petite, j’étais fascinée par les couleurs, les fonds à paillettes, les pétales de fleurs, les bulles arc-en-ciel qui explosaient comme des étoiles sur mon écran ! Peut-être à cause du travail fou et discret que cela représente. Le visuel, la recherche du son parfait, cette quête effrénée vers la représentation folle ou concrète de ces choses qui nous sont si familières… Évidemment, on peut aisément les retrouver dans des films ou des dramas, mais à mes yeux, la poésie particulière des dessins animés occupe une place unique.

Plutôt team papier, team numérique, ou les deux ?

Les deux ! Le papier est si agréable, mais depuis l’avénement des webtoons il n’a jamais été aussi facile de lire dans un glissement de doigt ! J’aimerais ne pas être si matérialiste et prétendre que les histoires vivent à jamais dans nos esprits, mais je mentirais… Savoir que mes œuvres favorites sont près de moi dans mes étagères, c’est ce qui fait que je me sente vraiment chez moi !

La révolution webtoon, ça te parle ? T’es-tu mise aux webtoon ?

Oui ! Je suis montée dans le train assez tôt ! Mes premieres lectures datent de mes années lycées ! Je pense même pouvoir prétendre avoir téléchargé l’application Webtoon à ses débuts ! (Le catalogue de l’époque était si vide !) Et je dois dire que depuis, je suis devenue plutôt addict… Peut-être aux dépens des bandes dessinées de l’Archipel ! Car oui ! Il va bien falloir que je l’admette : je suis complètement à la ramasse niveau shôjo ! Mais si vous voulez parler de webtoons, j’ai peut-être deux, trois titres à vous recommander…

De quoi parlerait le shôjo / josei que tu rêverais de lire ?

Cette œuvre existe et continue d’exister à chaque fois qu’un.e mangaka se décide à la partager avec nous. J’ai toujours eu du mal à accrocher aux séries occidentales que regardaient mes amies, je ne m’y reconnaissais pas ; et elles dépeignaient des vies et des histoires avec lesquelles j’avais du mal à me connecter. Découvrir des vies scolaires, ou des tranches de vies où la banalité du quotidien, du lycée, des exams, des premiers émois et des premières blessures occupaient une place centrale m’a touché comme aucune œuvre ne l’avait fait auparavant. L’œuvre que je venais de lire, c’était un shôjo, et si aujourd’hui je suis plus à même de porter un regard critique sur ces derniers, ils ont offert à l’adolescente que j’étais des histoires où elle pouvait se plonger pleinement.

Quel(s) personnage(s) de shôjo te ressemble(nt) le plus?

À travers toutes les pages que j’ai lu, j’ai accepté de me mettre dans les mocassins de beaucoup de personnages, mais celle avec qui j’ai eu le plus de facilité c’était Makino Tsukushi, de Hana Yori Dango. Peut-être parce qu’elle ressemblait à tout le monde. Elle est si quelconque que suivre ses aventures – aussi farfelues soient-elles – semblaient presque réaliste. Être persuadé même pendant un court instant, que ce qu’on lit est possible, c’est vraiment fort, tu ne trouves pas ?

Cite 3 personnages qui sont pour toi des héroïnes / héros et pourquoi ?

Je peux pas citer Makino ? Siiiiii ?! Je veux dire se dresser toute seule contre l’expression du patriarcat (oui j’aime le voir comme ça ! On aura peut-être l’occasion d’y revenir), c’est tellement badass !! Ensuite, Chihaya parce que sa passion vorace est merveilleuse à lire, et Ellie qui a su être une des premières à assumer ses petits comptes Twitter que nous avons gardé cachés de tous ! Nos passions sont importantes, nos rêves n’ont pas à s’exclure du monde.

Merci à ces filles qui ont osé rêver pour nous, à croire en ces rêves.

Cite 3 personnes auxquels tu t’identifies le plus et pourquoi

J’aime m’oublier dans une histoire, au point où quelque fois, je rafle certains tics ou habitudes de mes personnage favoris ! C’est un peu ridicule il est vrai… Surtout quand ces histoires se passent à l’époque victorienne….

Un auteur ou une autrice de shôjo que tu voudrais nous recommander ?

Plutôt que vous recommander un artiste, ou un titre : c’est vers un média que je vais me tourner ! Le jeu vidéo…Plus particulièrement l’otome-game. Je l’ai vu gagner en popularité depuis mes débuts, et ce n’est pas pour me déplaire !! Cette année sera remplie de nouvelles licences qu’il me tarde de découvrir. Alors si tu ne l’as pas déjà fait, pourquoi ne pas passer le pas ? Je te jure, décider de l’histoire, c’est grisant !

Pour finir, présente-nous ton top 5 (shôjo, josei, yaoi)

Pas dans l’ordre, ou alors au gré de mes saisons. Ouran High school club, Fruits basket, Chihayafuru, Hanadan, Princess Jellyfish!

Des œuvres cultes et parfois moins cultes, qu’on a pu extraire à nos étagères pour les héberger au chaud dans des codes complexes ! Merci le Club Shôjo d’abriter nos passions, nos critiques, notre contenu de niche, d’être curieux des nouveaux membres et de leurs nouvelles lectures, des vétéranes aux allures de bibliothèques ; d’accueillir nos rêves, de grandir avec nous ! Si quelques fois mes livres prennent la poussière, mon envie de revenir ici est toujours aussi vivace !

Sois le (la) premier(ère) à commenter !
 
Répondre »

 

Répondre