1106 vues 7 commentaires

Bilan shôjo 2014 du staff

par le 28 janvier 2015
 

L’année 2014 s’est terminée depuis une vingtaine de jours. Après le bilan 2014 de Club Shôjo, il est temps de te dévoiler les coups de cœur ou flops shôjo des membres du staff de l’année passée. 

Chaque bilan est composé de 3 parties (dont la première est facultative) :

  1. Mon année 2014 en chiffres : nombre de shôjo achetés ou lus et d’anime ou drama vus
  2. Les shôjo qui m’ont marqué en 2014 : aussi bien nos coups de cœurs que nos déceptions
  3. Un top 3 des séries découvertes en 2014

Bilan shôjo 2014 de Carolus

Mon année 2014 en chiffres

Ma consommation de mangas a encore diminué. La baisse a néanmoins été beaucoup moins spectaculaire qu’entre 2013 et 2012. Cette année, j’ai dépensé environ 1100€ contre 1200 l’année dernière. Mes achats se répartissent comme suit :

  • 131 mangas (-5,1 % par rapport à 2013 car j’exclue toutes les séries achetées par ma moitié) dont 93 shôjo et josei (aucun yaoi). Ces derniers représentent donc 71 % de mes acquisitions de cette année. C’est stable par rapport à l’année dernière.
  • Parmi tous ces mangas, il y a 14 nouveautés, dont 13 shôjo ou josei.
  • 4 coffrets d’anime dont 2 shôjo ou josei
  • 1 film

J’ai par ailleurs commencé à faire descendre ma pile à lire en lisant deux séries culte que je ne connaissais pas encore : Kimi wa pet et Angel Sanctuary.

Du coté des anime et des drama, le bilan est très vite fait parce que je n’ai terminé aucun drama et qu’un seul anime commencé en 2014. Il s’agit de Darker than black que j’ai beaucoup apprécié.

Les shôjo qui m’ont marquée en 2014

Daisy Lycéennes à Fukushima tome 1En 2014, je n’ai pas eu de série coup de cœur qui s’est achevée à la différence de l’année dernière. Je n’ai donc ressenti aucun regret de quitter des personnages que j’adorais.

Parmi les nouveautés que j’ai achetées en 2014, quatre ne m’ont pas du tout convaincue au point de ne pas continuer ma lecture passé le premier volume. Il s’agit de Mon histoire, Journal d’une fangirl, Yona princesse de l’aube et Tora & Ookami.

Par contre, je me délecte toujours autant avec des mangas comme Chihayafuru, Nodame Cantabile, Le pacte des yokai, Heartbroken Chocolatier, Kamakura Diary, Kids on the slope, La fleur millénaire et Le chemin des fleurs. Cette liste s’allonge même d’un nouveau titre avec Orange qui est sorti cette année.

A noter également que mon très gros coup de cœur de 2014 est un shôjo court de deux tomes : Daisy, lycéennes à Fukushima. J’ai pleuré comme jamais en lisant ce manga !

Top 3 des séries découvertes en 2014

Bilan shôjo 2014 de Korr

Les shôjo qui m’ont marquée en 2014

Je ne lis quasiment pas de nouveautés. Il en va de même avec les anime et les drama. J’ai donc tendance à privilégier les séries terminées ou anciennes.

En 2014, je n’ai fait qu’une exception à cette routine avec le simulcast de Sailor Moon Crystal. Cet anime est un véritable enchantement. Je fais partie de ceux qui trouvent ce reboot bien plus attractif que la première adaptation.

sailor-moon-crystal

Visuel de l’anime Sailor Moon Crystal

En ce qui concerne les mangas, Silver Diamond demeure mon numéro 1 du moment. J’ai aussi pu découvrir avec régal deux autres titres entièrement achevés : J’aime les Sushis et Ten no Ryu.

En outre, je me suis procurée, un peu par désœuvrement (n’ayant pas trouvé ce que je cherchais en boutique) la fin d’un titre que je lis en dilettante certes, mais avec plaisir : Otomen. Je préciserais quand même que je n’ai pas encore acquis l’ensemble de ce shôjo.

Par ailleurs, on m’a gentiment prêté deux séries qui ne sont pas spécialement ma tasse de thé : Black Bird et Prince Eleven – La double vie de Midori. Si le premier peut paraître agréable sur le plan graphique et esthétique (en avant la récolte de bishies), il faut avouer que les péripéties et les personnages de ce shôjo sont tellement prévisibles que j’ai vite fait de sauter des pages et des volumes pour jeter un œil au dénouement. Quant au second, après quelques tomes, je n’ai pas réussi à m’émouvoir de l’attitude plus rébarbative que charmante de l’héroïne. Il faut dire que le dessin très mignon de la mangaka dessert totalement le côté « mature » de ce shôjo. Bref, je suis loin d’être la cible de ce genre de titres.

Du coté des scans, je retiendrais une seule histoire avec laquelle mon côté shipper addict (fan de couple) s’est emballé, malgré un scénario qui s’attarde trop sur le mélodramatique. Il s’agit de Steel Rose, spin-off du manhua Ingènuo.

Mon top 3 des séries découvertes en 2014

Bilan shôjo 2014 de Luzule

Mon année 2014 en chiffres

  • N’ayant pas fait de décompte particulier au cours de l’année, j’ai néanmoins ressenti une baisse au niveau de mes achats. Je pense avoir fait l’acquisition d’une quarantaine de shôjo environ contre le double l’année passée.
  • Peu consommatrice d’anime, je n’en ai visionné que deux cette année, dont seul l’un était tiré d’un shôjo : Ao Haru Ride.
  • Pour les drama, j’en ai vu deux dont un seul était une adaptation de shôjo : c’était donc le drama taïwanais Mars.
  • J’ai aussi regardé les deux films live tirés du shôjo C’était nous.

Les shôjo qui m’ont marquée en 2014

Kimi wa pet Tome 1

Couverture française du manga Kimi wa pet

En 2014, comme de manière générale d’ailleurs, j’ai acheté et lu peu de nouveautés. D’une part car je ne suis pas vraiment les sorties de mangas et que d’autre part aucun titre ne me tentait vraiment.

J’en ai profité pour découvrir des choses sorties il y a quelques temps et redécouvrir des mangaka comme CLAMP et Ai Yazawa à travers des shôjo que je n’avais jamais eu l’occasion d’avoir entre les mains. C’est ainsi que j’ai apprécié Paradise Kiss d’Ai Yazawa ainsi que RG Veda et Trèfle de CLAMP.

Dans un autre genre, je suis tombée sous le charme de Complément affectif, un josei de Mari Okazaki. Le ton de ce manga est très juste et mature, l’héroïne attachante, le graphisme rien à redire, je l’ai vraiment beaucoup aimé.

Un autre coup de chance, en furetant dans une bibliothèque municipale, j’ai pu dévorer les premiers volumes de Kimi wa pet, qui m’a enchantée et est devenu un petit coup de cœur ! Il y a des moments très drôles dans ce manga et ça faisait longtemps que je n’avais pas éclaté de rire à la lecture d’un shôjo ! Rafraîchissant.

Mon top 3 des séries découvertes en 2014

Bilan shôjo 2014 de Mitsuko

Mon année 2014 en chiffres

Je n’ai pas de chiffres officiels mais il est certain que ma consommation de manga a énormément diminué. Entre 2013-2014, j’ai pu constater une chute flagrante dans mes achats. Grosso modo, on est passé de plus d’une centaine de mangas en 2013 à moins de 50 en 2014.

Cela s’explique par deux raisons :

  • le manque de temps
  • le manque d’argent (raison non négligeable)
manga Blue spring ride

Le premier volume de Blue spring ride

Par contre, cela n’a rien à voir avec le fait qu’aucune série n’ait attiré mon attention. De ce côté là, pas de pénurie. Nombreuses sont les séries qui m’ont fait de l’œil mais j’ai du faire des choix. En ce sens, j’ai pris le parti d’acheter celles que j’attendais depuis un certain temps ou encore les suites des séries que je suivais déjà !

Les shôjo qui m’ont marquée en 2014

J’ai eu un gros coup de cœur pour Kokoro button et Love so life. Ils ont marqué mon année 2014 car ayant un budget serré je me suis concentrée sur les suites de mes séries déjà en cours.
Ce sont deux shôjo assez différents sur fond de relations amoureuses. L’un met au cœur de son histoire la vie de famille, avec deux magnifiques jumeaux des plus attachants et une nounou à croquer. Et l’autre, suit les aventures amoureuses d’une héroïne naïve mais tellement mignonne, face à un petit ami un tantinet sadique…un vrai régal !

Mon top 3 des séries découvertes en 2014

Bilan shôjo 2014 de Nico Robin

Mon année 2014 en chiffres

  • Contrairement à 2012 et 2013, ma consommation de mangas a drastiquement chuté puisqu’elle a été divisée par plus de deux. Seulement 55 nouveaux tomes ont rejoint ma collection contre 120 précédemment. Parmi eux figure une quasi totalité de shôjo et josei dont 20% de nouvelles séries.Autant, j’ai réussi à trouver des nouveautés intéressantes, autant, je n’ai pas pu maintenir le rythme des mangas que je suis déjà. Le manque de place et mon attrait croissant pour les drama originaux en sont les principales causes.
  • Côté anime, je n’en ai vu qu’un seul, Sailor Moon Crystal, et malheureusement je ne l’ai pas terminé. Il est loin de m’avoir déplu, bien au contraire.
  • Quant aux drama shôjo, j’ai pu en regarder deux (Tomorrow cantabile et Romantic princess), dont un datant de quelques années.

Les shôjo qui m’ont marquée en 2014

tome 1 Say I love you

Couverture française du manga Say I love you

Vu le peu d’achats et visionnages, je n’ai pas ressenti d’énormes déceptions. Les séries que j’ai poursuivies me plaisent toujours autant, telles Hiyokoi et Blue spring ride.

Quant aux nouvelles licences, j’ai été principalement marquée par des titres que j’attendais depuis quelques temps comme Say I love you, Six Half ou encore Wolf girl and black prince. Même si tous mettent en scène des personnages lycéens, chaque récit me plaît énormément. Le premier dépeint une héroïne inhabituelle dont nous sommes témoins de l’épanouissement. Le deuxième est plus psychologique tandis que le dernier traite de la personnalité sociale d’un individu.

En dehors de mes fortes attentes se sont glissées deux jolies surprises : Bienvenue au club et Mon histoire. Ce sont deux agréables lectures dont je me délecte toujours autant à chaque tome !

Mon top 3 des séries découvertes en 2014

Bilan shôjo 2014 de Shirubi

Mon année 2014 en chiffres

  • Comme tous les autres membres, ma consommation en mangas a nettement chuté et ceci pour plusieurs raisons. Tout d’abord, j’ai repris mes études l’année dernière, j’ai donc eu beaucoup moins de temps pour lire ou voir des shôjo. De plus, mes passions pour les drama et la K-pop me prennent de plus en plus de place et d’argent et commencent à empiéter sur les shôjo. D’ailleurs, cela se voit je n’ai acheté que 15 volumes en 2014. Auparavant, c’était ma consommation pour deux mois.
  • Je n’ai pas vu d’anime cette année. Il faut dire que j’en regarde très peu. J’ai acheté 3 coffrets DVD mais ce ne sont pas des shôjo.
  • J’ai visionné beaucoup de drama, environ 35 mais un seul adapté d’un josei : Tomorrow Cantabile.

Les shôjo qui m’ont marquée en 2014

Depuis 2012, avec ma découverte de Tomodachi Gokko, j’attendais avec impatience l’arrivée de la mangaka Reiko Momochi en France. Et c’est finalement en 2014 que nous avons eu droit à la licence d’un de ses shôjo : Daisy – Lycéennes à Fukushima. J’étais vraiment contente d’avoir cette petite merveille entre les mains. C’est un shôjo très touchant. J’aimerais vraiment voir d’autres œuvres de cet auteur dans notre pays.

manga Joséphine impératrice

Premier volume du shôjo Joséphine impératrice

J’ai également beaucoup aimé le début de Joséphine impératrice (je n’ai pour le moment lu que les deux premiers tomes). C’est toujours sympa de revoir un bout de l’histoire de France en manga ! De plus, j’apprécie toujours autant le coup de crayon de Yumiko Igarashi. Cela me rend tellement nostalgique à chaque fois que je lis un de ses shôjo ! J’ai l’impression de revivre mes premières années en tant que shôjo-addict !

J’ai également littéralement dévoré la série Arisa. C’est un shôjo encore non licencié, en 12 volumes. J’ai été de suite captivée par son intrigue. C’est rempli de mystère et j’ai adoré me creuser la tête pour trouver qui était derrière tout ça ! Le suspense est bien maintenu tout au long de ces 12 tomes.

Finalement, je suis plutôt étonnée car je n’ai pas eu vraiment de flop en 2014. Par contre, j’ai été déçue par le film live Kimi ni todoke. Le jeu des acteurs était très moyen. C’est limite, si je ne m’endormais pas devant certains passages ennuyeux. L’anime était bien plus passionnant !

Mon top 3 des séries découvertes en 2014

Et toi, quels sont les shôjo qui t’ont marqué en 2014 ? N’hésite pas à nous décrire à ton tour ton année shôjo 2014, dans la partie commentaires.

commentaires
 
Répondre »

 
  • 4 février 2015 à 18:01

    Je suis d’accord, Daisy est très beau, mais, je ne sais pas, peut-être, j’aurais voulu que ce soit plus long, pour me permettre de rentrer vraiment dans l’histoire…. Mais je suis tout à fait d’accord pour dire que le sujet est très intéressant, surtout quand c’est le premier shojo dessus qui est sorti. Après, j’ai acheté les deux tomes et je ne le regrette pas. C’est comme ces romans qu’on n’aime pas forcément, mais qui nous font grandir. En tout cas, c’est comme ça que je le vois.
    Derien ^^ Ca me fait plaisir de te répondre 🙂
    Je voulais te demander, qu’est-ce qui ne t’a pas plu dans Yona Princesse de l’aube ?

    Emashi

    Répondre

    • 4 février 2015 à 19:18

      D’accord. Je vois bien ce que tu veux dire.

      Pour Yona, je n’ai pas été beaucoup marqué par ce manga. Je ne me souviens plus tellement de ce qu’il se passe. Je crois que ce sont les personnages qui ne m’ont pas convaincue et le style narratif de l’auteur qui manquait de dynamisme ou peinait à transmettre des émotions. J’avoue avoir un peu oublié. ^^

      Répondre

  • 3 février 2015 à 18:58

    En fait, simplement, dans Chihayafuru, je n’ai pas du tout, mais alors pas du tout, accroché au jeu de cartes… Ce qui pose un léger problème. 😉
    Et pour Daisy, ce n’est pas que je n’ai pas aimé. C’est plutôt que j’ai moins aimé… Je trouve que le thème du manga était beau, que l’histoire était bien, seulement, ça ne m’a pas captivé… Mais c’était très intéressant.
    J’ai omis mes lectures scans de mon bilan, parce que je trouvais que ça ferait un peu long, mais voilà, je lis beaucoup de scans aussi… 🙂

    Emashi

    Répondre

    • 4 février 2015 à 16:01

      Pour Chihayafuru, effectivement si tu n’aimes pas le karuta ce n’est pas possible d’apprécier le manga. Pour ma part, j’avais déjà vu l’anime avant de lire le manga. Du coup, je ne sais pas si j’aurais autant apprécié la lecture du manga sans l’anime. Il faut dire que j’avais adoré l’anime. J’ai même du le regarder plusieurs fois, ce qui est assez rare. A la base, j’apprécie quand même ce genre de manga. J’ai bien aimé Hikaru no go par exemple.
      En ce qui concerne Daisy, j’ai pleuré à la lecture. Ce manga m’a beaucoup touché. Je m’étais pas mal documentée sur la catastrophe. J’ai vu plusieurs reportages, visité des expos et entendu des témoignages de vive voix de japonais. J’ai trouvé que le manga retranscrivait bien tout ce que j’avais pu entendre ou lire à ce sujet sans pour autant tomber dans le mélodramatique. Du coup, j’ai pleuré. Si un manga parvient à m’émouvoir ainsi il rentre forcément dans mes séries préférées car ce n’est pas si fréquent.
      En tout cas, merci pour ta réponse. ^^

      Répondre

  • 1 février 2015 à 14:24

    Cet article ne parle que de séries que j’avais repérées, il me faut les lire maintenant ! :p
    Ca fait longtemps que je n’achète plus trop de manga, j’ai continué d’acquérir Chihayafuru en 2014…et c’est tout. Je viens d’acheter les deux premiers volumes d’Orange, il ne me reste plus qu’à les lire ! ^^

    Répondre

  • 29 janvier 2015 à 19:54

    C’est chouette, cet article. Alors, si ça ne vous déange pas, je vais le faire aussi ^^
    Juste avant, un petit mot pour vous, chères rédactrices; modératrices,etc….
    Je voulais juste vous remercier, en fait. Cela fait maintenant un peu plu d’un an que je vous lis et vous suis. Et je voulais simplement vous dire que votre site, je l’adore. Je trouve que vous faites ça très bien et comptez sur moi pour continuer de vous lire et de vous soutenir.
    Voilà 😉
    Maintenant mon année 2014:
    Je ne sais pas exactment combien de mangas j’ai acheté cette année, mais ce qui est sûr, c’est que le nombre de mes achats n’a pas baissé.
    J’ai découvert les dramas cette année, et mes deux coups de coeur sont : Sungkyunkwan scandal et Coffee Prince. D’ailleurs, j’ai acquis le coffret dvd du dernier… 🙂 Et j’ai aussi adoré Gu Family Book et Hong Gil Dong… Et aussi Brillant Legacy.
    N.B: J’ai commencé Les dramas avec Glass Mask, mon coup de coeur à jamais inégalé… Il me semblait qu’après avoir regardé trois fois chaque version de l’anime, lu les scans jusqu’où je pouvais, quitte à les lire en Vietnamien, le drama présentait le dernier moyen de revivre encore différemment cette formidable aventure… 🙂

    J’ai terminé Hana Yori Dango cette année, tout comme ma passion pour Skip Beat! a commencé. J’ai dévoré Hiyokoi, Say I Love You, Yona princesse de l’aube, Le garçon d’à côté et Tora et Ookami. Par contre, je n’ai que moyennement apprécié Chihayafuru, Daisy -Lycéennes à Fukushima et Sailor Moon (manga). J’ai aussi découvert Hikari no densetsu, qui est un gros coup de coeur… Joséphine Impératrice, Roméo et Juliette et L’épée de Paros ont rejoint ma bibliothèque. En tant que digne fan de Yumiko Igarashi, je ne pouvais pas ne pas me les procurer…
    2014 marque aussi pour moi la fin de deux de mes séries phares : Mei’s Butler et Académie Alice.
    Comme Anime, j’en ai regardés pas mal… Kamigami no Asobi, Akatsuki no Yona, Brothers conflict, Diabolik Lovers, Sailor Moon, Ookami shojo to Kuro ouji, etc…
    J’ai aussi reregardé Princesse Sarah, Candy Candy, Georgie, Glass Mask (évidemment), Pretear, Fruits Basket…
    Voilà, je conclurai Par mes tops Trois…

    Dramas:
    Coffee Prince
    Sungkyunkwan scandal
    Gu Family Book

    Animes:
    Akatsuki no Yona
    Kamigami no Asobi
    Brothers conflict

    Mangas:
    Hikari no densetsu
    Hiyokoi
    Tora et Ookami

    J’espère que ce n’est pas trop long,
    Emashi

    Répondre

    • 30 janvier 2015 à 12:09

      Tout d’abord, merci pour tes compliments, tes encouragements et tes commentaires nombreux et réguliers. Ça fait vraiment chaud au cœur et ça nous donne encore plus envie de continuer.

      C’est bien que tu sois prêtée au jeu de ce bilan. C’est toujours très intéressant à lire. Personnellement, je trouve très frustrant d’écrire des articles mais sans rien savoir des gens qui me lisent. J’apprécie donc ce genre de (longs) commentaires ! 😀

      Concernant ton bilan, je vois que tu es une vraie shojo-addict ! Tu as un bilan impressionnant en quantité et très varié (drama, anime, mangas et de tous genres).

      Glass Mask est selon moi un des meilleurs shôjo publiés au Japon. J’ai moi aussi regardé plusieurs fois l’anime et lu une bonne partie des scans. Je suis toujours impressionnée par la façon dont la mangaka arrive à se renouveler sans jamais nous ennuyer. Quant à Hikari no densetsu, j’étais terriblement triste quand la série s’est terminée. J’adorais les personnages. (PS : je t’ai mis les liens vers mes critiques, si ça t’intéresse.)

      Par contre, je suis triste de voir que tu n’apprécies pas plus que ça Chihayafuru et Daisy, lycéennes à Fukushima. Qu’est ce qui t’a déplu dans ces deux séries (qui sont de très gros coups de cœur pour moi) ?

      Répondre

Répondre