Accroche-toi, Nakamura !! tome 1

Image de couverture de la chronique sur le premier tome d'Accroche-toi Nakamura!!

Sorti à la fin du mois de mars dernier, Accroche-toi, Nakamura !! est un BL signé Syundei et inaugure la toute nouvelle collection de Taifu, intitulée « Esquisses ». Drôle, mignon et divertissant, j’ai pris beaucoup de plaisir à la lecture, tout en suivant le développement de ce héros attachant qu’est Nakamura.

À travers « Esquisses », l’éditeur français souhaite présenter des histoires « accessibles et engageantes » – en grand format – qui peuvent toucher un large public, autant les habitué·e⋅s des BL que les plus novices. Ça tombe bien puisque je débute à peine dans cet univers !

Il s’agit à l’origine d’un one-shot dont la suite a également été publiée au Japon quelques années plus tard. Pour l’édition française, Taifu a certainement voulu regrouper les deux volumes uniques en une seule série, d’où la mention du numéro de tome sur l’ouvrage. C’est aussi la raison pour laquelle je le fais figurer dans cette chronique.

Okuto Nakamura est un garçon ultra timide. Il est amoureux d’Aiki Hirose depuis un petit moment et souhaite se rapprocher de lui. Sauf que malgré ses simulations, les événements ne se réalisent pas de la même manière qu’il les a imaginés… Quoique, qui sait, Hirose finira peut-être bien par le remarquer.

Une histoire globalement feel good

Accroche-toi, Nakamura !! est un titre foncièrement feel good, dans le sens où lire un chapitre de ce tome m’a apporté une sacrée pêche. L’histoire se veut simple, sans antagonistes ridicules qui ne servent pas nécessairement à grand-chose. Et très franchement, ça fait du bien ! J’adore les drames et les histoires alambiquées, mais pouvoir me poser tranquillement sur mon canapé, l’âme apaisée et détendue par ce que je suis en train de lire est fort agréable.

De toute façon, Nakamura a pas mal à faire pour arriver à son but. Il doit notamment lutter contre sa timidité et l’apparence qu’il semble donner de lui pour espérer atteindre le bel Hirose, objet de son cœur et ses pensées.

Nakamura et sa pieuvre Icchan
Nakamura et sa pieuvre Icchan – trop mignon !

Ce tome est composé de petits chapitres, qui font quelques pages, assez indépendants les uns des autres. Ils donnent l’occasion d’en apprendre plus sur Nakamura. On l’observe ainsi de son point de vue et à travers celui d’autres camarades ; ce qui est fort intéressant.

Autre aspect à savoir : le magazine Opera est un trimestriel. Les débuts de certains chapitres recontextualisent rapidement l’histoire par le biais de bulles de description, présentant notamment notre héros et l’intrigue de manière globale. Cela permet aux lecteurices d’origine de se remettre en mémoire l’histoire très facilement. Très utile lorsqu’il se passe près de 6 mois entre la sortie du premier chapitre et celle du deuxième !

Comme ça n’a pas été modifié lors de la parution en tome relié, cela peut donner un léger effet de répétition, non gênant de mon point de vue. Surtout qu’à chaque fois une information supplémentaire et/ou différente nous est communiquée. D’ailleurs pour mieux nous repérer dans la prépublication, Taifu a indiqué la date de parution de chaque chapitre, au tout début du tome sur la face verso de la page de garde.

Hirose dans Accroche-toi Nakamura !!
Qu’est-ce qu’il est mignon Hirose !

En dehors de Nakamura (sur lequel je reviendrai plus longuement par la suite), le personnage de Hirose participe au côté feel good de cet opus. Bien sûr, nous l’apercevons sous l’angle de notre héros, qui l’enjolive peut-être. Néanmoins, ce jeune lycéen a une bouille trop adorable ! Il a l’air gentil et même lorsqu’il est sérieux, sa moue en ferait craquer plus d’un·e. Il s’agit d’un personnage véritablement solaire, capable d’illuminer une pièce par sa seule présence. En tout cas, c’est l’effet qu’il fait sur Nakamura – et certainement d’autres personnes.

Tout ne se passe pas selon le keikaku*

*Keikaku veut dire plan.

Comme le laissent supposer les 1re et 4e de couverture, ce manga comporte beaucoup de scènes humoristiques.

La plupart se basent sur un comique de situation du fait des nombreux déboires rencontrés par Nakamura. L’autrice joue beaucoup sur le décalage entre les scénarios inventés par notre héros pour se rapprocher de l’élu de son cœur et le résultat, loin de ses espérances. De mon point de vue, c’est absolument drôle, sans pour autant être moqueur.

D’autant que les scènes de ce type se répètent : il échoue plusieurs fois à lui parler à cause de certaines gaffes – très mignonnes disons-le. D’une certaine façon, j’ai l’impression de me revoir à son âge à chercher tous les moyens possibles ou non de me rapprocher de mon crush du moment, ne serait-ce qu’au moins pouvoir lui toucher deux mots. Oui, accepter de prêter sa gomme entre dans la stratégie ! Non, ce n’est pas du tout calculateur. *siffle*

La mangaka s’amuse aussi à créer du contraste entre la personnalité apparente de Nakamura et son véritable caractère. Il a l’air taciturne, sérieux et posé quand on le voit pour la première fois. En réalité, il est passionné, adore se faire des films et est dingue de sa pieuvre, une mignonne créature prénommée Icchan. D’ailleurs, on le voit souvent rougir. Son air renfrogné n’est qu’une façade. C’est assez amusant de voir comment côtoyer Hirose permet à Nakamura de nous présenter davantage de facettes mignonnes et plus douces. Non pas qu’il change de personnalité, mais plutôt qu’il révèle progressivement sa véritable nature aux yeux des autres…

Gros plan sur le visage d'Okuto Nakamura, le héros du BL Accroche-toi Nakamura !!
Première présentation du personnage principal, Okuto Nakamura. Comme un petit air de Ranma non ?

Maitrisant parfaitement son dessin, Syundei nous offre un style volontairement rétro, qui n’est pas sans rappeler celui de Rumiko Takahashi dans Ranma ½. Ce n’est pas moi qui le dis et à bien y regarder, c’est le cas d’une certaine façon. La coupe de Nakamura ressemble pas mal à celle de Ranma, par exemple.

Elle pousse même le délire plus loin en ajoutant une petite référence H, bien trouvée et loin d’être de mauvais goût. L’autrice précise même en fin d’ouvrage qu’il s’agit d’une demande de son responsable éditorial, alors qu’elle n’imaginait pas si son titre continuerait ou non.

Questionnements

Bien que le ton de la série soit principalement humoristique, l’histoire donne également l’occasion au personnage principal de se questionner. Nakamura se sait attiré par les hommes depuis des années, mais il vient à quelques occasions à douter de ses préférences.

Ce qui est intéressant ici c’est qu’on est plutôt habitué·e·s aux interrogations inverses : un personnage se pensant hétéro, qui est en réalité attiré par un personnage de même sexe. Attention, je ne dis pas qu’ici l’autrice balaie tout concernant l’homosexualité de Nakamura, bien au contraire. D’autant que personne n’est au courant, ses camarades l’imaginent de facto hétérosexuel.

Je me demande si la suite – qui constituera le deuxième volume – donnera l’occasion de davantage explorer cet aspect, tout permettant au héros de s’affirmer quelle que soit son orientation.

Si tu veux te tordre de rire, Accroche-toi, Nakamura !! est le BL qu’il te faut. J’ai énormément apprécié le comique de situation utilisé par l’autrice mais aussi le caractère très mignon du héros. J’ai vraiment envie de le soutenir dans sa démarche de rapprochement avec Hirose ! Il me tarde de découvrir le second opus de ce diptyque…

Image de couverture de la chronique sur le premier tome d'Accroche-toi Nakamura!!
Accroche-toi, Nakamura !! tome 1
En bref
Accroche-toi, Nakamura !! offre un beau divertissement grâce à son héros attachant, ses scènes très drôles et mignonnes, le tout servi par un chara-design volontairement rétro. Un excellent moment de lecture en somme !
Je remercie les éditions Taifu pour l'envoi de ce tome en service presse.
Crédits images : Ganbare! Nakamura-kun ©SYUNDEI 2017
Scénario
7.5
Personnages
9
Dessins
8.5
Ta note1 Note
9.2
Point(s) positif(s)
Une série feel good et très drôle
Nakamura, un personnage très attachant et mignon
Le développement du héros
Le style rétro de l'autrice
Point(s) négatif(s)
Quelques répétitions à chaque début de chapitre
8.5
Note globale

Nico

Véritable cœur d'artichaut, je suis friande de romances poignantes. Plus une série me fait pleurer, plus je l'aime !

Articles recommandés

Laisser un commentaire