Dangerous Convenience Store tome 2

Romance au cœur d’un milieu gangster, le tome 2 de Dangerous Convenience Store est paru récemment aux éditions KBL pour le plus grand bonheur de son lectorat acharné. Scénarisé et illustré par 945, on suit ici l’histoire peu banale de l’étudiant Yeo Eui-joon et du très probable chef de gang Beom Gunwoo. Aperçu de la suite de leur relation.

Suite à notre lecture du premier tome, nous avions laissé les deux hommes dans un restaurant chic et sur une scène quelque peu délicate pour Yeo Eui-joon qui ne sait pas sur quel pied danser avec Beom Gunwoo. Enfin, disons plutôt qu’il aimerait bien le savoir, mais sa timidité n’aide en rien la communication compliquée qu’il entretient avec un Beom Gunwoo taciturne. Pour l’instant, mis à part leur relation charnelle, ils ont plutôt tendance à marcher sur des œufs, sans se dire réellement ce qui compte le plus.

C’était sympa, on remet ça ?

L’attirance entre nos deux protagonistes est réelle et surtout palpable. Alors qu’ils rentrent du restaurant, Beom Gunwoo pose une question qui doit le tarauder depuis un moment : « Tu ne m’as pas donné ton retour ? Alors qu’en penses-tu ? ».

L’un des points plus que positifs dans Dangerous Convenience Store est le comportement de Beom Gunwoo. Dans le début de ce tome 2, tous les voyants sont au vert comme cela était le cas dans le premier volume. Le gangster ne fera rien contre la volonté de Yeo Eui-joon et lui en fait part lors d’une scène plutôt poignante : après que le jeune homme lui bafouille qu’il n’a pas trop envie, non, qu’il a encore mal de la dernière fois, et qu’il a peur aussi de souffrir de nouveau ; et que Beom Gunwoo lui réponde alors qu’il peut rentrer chez lui, Yeo Eui-joon est pertubé. C’est vrai, il est réellement libre de partir et de rien lui « donner » ?

Et lorsque Yeo Eui-joon lui formule sa crédulité, Beom Gunwoo lui répond « Sinon, quoi ? Putain ! Tu veux que je te force alors que tu n’en as pas envie ? Ça te branche, ce genre de trucs ?! »
Non. Bien sûr que non, et Yeo Eui-joon rentre chez lui, le cœur battant et les jambes flageolantes. C’est vrai qu’il a failli oublier qu’il faisait un peu peur, quand même… mais il a l’impression d’être traité différemment des autres, non ?

Doutes et insécurité

Beom Gunwoo est frustré, mais ne peut s’empêcher de penser seulement à Yeo Eui-joon. Plutôt étrange, non ? D’ailleurs, comment ça se fait, ça ? Peu à l’aise avec l’expression de ses sentiments et de ses ressentis, Beom Gunwoo ne réussit pas à faire comprendre au jeune homme toute la complexité de ses pensées. Et si Yeo Eui-joon n’était pas intéressé par lui, et sa personnalité ?

Et lorsqu’il revient à la supérette, un soir après avoir vu l’une de ses « collègues » du monde du crime, Beom Gunwoo porte une trace de rouge à lèvres et dégage une odeur de parfum, ce dont prend immédiatement conscience Yeo Eui-joon. Face à ça, l’étudiant ne sait pas trop que faire et surtout que penser. Il aimerait être quelqu’un de spécial aux yeux de ce partenaire occasionnel, mais il se laisse convaincre que cela n’est pas le cas.

Ces deux personnages, bien que différents à bien des égards, sont traversés finalement par les mêmes doutes. On sent que Yeo Eui-joon a un besoin de sécurité, peut-être lié à sa propre situation familiale avec son frère à l’hôpital. Après des années d’amour à sens unique, le jeune homme est avide d’affection et de compter pour quelqu’un.

Du côté de Beom Gunwoo, sa psychologie se dessine dans le chapitre bonus de ce tome 2 où nous vivons les événements majeurs de leur relation du point de vue du gangster. Construction de soi, remise en question de ce qu’il se passe dans sa tête et dans son cœur, le chemin pourrait être éventuellement semé d’embûches pour un homme qui évolue dans un monde de violence.

Cet étrange safe space

Outre l’aspect sexuel présent également dans ce tome 2 de Dangerous Convenience Store, on assiste également au développement de ses deux personnages principaux. L’ingénu Yeo Eui-joon se retrouve ici face à une situation épineuse à laquelle il doit faire face sans fuir, et s’affirmer pour son propre bien. Mettre un terme à une relation est difficile, mais l’étudiant s’en sort bien. Malgré tout, après une confrontation stressante avec celui qu’il a aimé pendant trois longues années, Yeo Eui-joon craque.

Et, étrangement, qui est là pour lui lors de ce moment de vulnérabilité ? Beom Gunwoo, bingo. Le gangster lui téléphone à un moment critique, après que Yeo Eui-joon a pleuré, ce dont devine immédiatement l’autre homme qui décide donc de le rejoindre.

Depuis le premier tome, la relation entre Yeo Eui-joon et Beom Gunwoo est parsemée de moments intimes et délicats. Sans qu’il puisse se l’expliquer, le gangster est devenu une sorte de phare dans la nuit, un refuge pour ses états d’âme et ses peines. La douceur est de mise dans ce deuxième tome malgré une scène de sexe bien plus qu’explicite. Que se passera-t-il par la suite ?

Dangerous Convenience Store est une rencontre charnelle aux accents de romance entre deux hommes qui ne pensaient jamais se rencontrer. L’un est doux et timide, l’autre est dangereux et taciturne. Pourtant, petit à petit, leurs deux personnalités semblent converger pour trouver progressivement une harmonie.

Dangerous Convenience Store tome 2
Une suite prometteuse et une relation dont les deux protagonistes commencent à définir les bases...
Un grand merci aux éditions KBL pour l'envoi de ce tome en SP !
Crédits image : © 945 / orangeD
Scénario
8.5
Personnages
9
Dessins
9
Chara-design
9
Ta note0 Note
0
Point(s) positif(s)
Le green flag de Beom Gunwoo.
Le chapitre bonus du point de vue de Beom Gunwoo.
L'évolution progressive de Yeo Eui-joon.
Beom Gunwoo qui fait l'effort de communiquer, yes !
ENFIN, CE N'EST PLUS CENSURÉ. ON ACHÈTE CE LIVRE EN TOUT ÉTAT DE CAUSE, BON SANG !
Point(s) négatif(s)
La scène de sexe où certains moments peuvent peut-être crisper
8.9
Note globale

Kitsu

Mon mantra : shôjo et chocolat 🍫

Articles recommandés

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :