Nouvelle romance dans le paysage littéraire française, Untouchable Lady peut se targuer de donner envie : une couverture rose pastel aux accents printaniers, une jeune fille aux yeux décidés et parée d’un collier de roses. Hmm, on peut sentir dans l’air délicat des effluves florales pour ce nouveau webtoon disponible aux éditions Kbooks depuis le 24 janvier 2024. Scénarisé par le duo Kin et Doosik Yong et magnifiquement illustré par Mingsung, que vaut cette histoire dans laquelle suinte une promesse de vengeance ?

Hillis Inoaden est une jeune fille à la destinée tragique. Et ce n’est pas la mort, avec un grand M, qui pourrait la libérer de son fardeau, loin de là. En effet, lorsque s’ouvre Untouchable Lady, nous découvrons d’emblée l’une de ses morts justement, avec un petit m ici. Emprisonnée pour un crime qu’elle n’a pas commis, Hillis est sur le point de faire face à sa septième mort lorsqu’elle prend conscience d’une réalité douloureuse : quoi qu’elle fasse, quoi qu’elle dise, elle n’obtiendra jamais l’amour de sa famille. Qu’elle se le tienne pour dit désormais, à l’orée de sa huitième vie.

En effet, Hillis Inoaden a l’étrange capacité de revivre plusieurs fois sa vie. Pour être plus précise, lorsqu’elle finit par périr, elle se retrouve immédiatement propulsée dans le passé, lors d’un moment bien particulier. Ce qui était déconcertant durant ses premières expériences est devenu banalité, voire routine au bout d’un certain moment, avant de se révéler possibilité de faire les choses autrement.

Une famille, un point de départ

Au centre du récit se tient Hillis. Cette jeune fille au regard d’acier que l’on apprend à découvrir à travers ses vies précédentes, cette héroïne que l’on acclame dès qu’elle commence à se libérer de ses chaînes. Car, depuis le jour même de sa naissance, Hillis est maltraitée par son père, Diego Inoaden, qui ne prend véritablement pas la peine de la considérer comme sa fille. À quoi bon lorsqu’il a un fils et une fille adoptive qu’il adore plus que tout finalement ?

Cette négligence insidieuse et odieuse s’est propagée dans toute la demeure : Ricardo, le frère biologique de Hillis consacre tout son amour à leur sœur adoptive, Gabrielle, enfant de leur belle-mère. Les domestiques sont imbuvables avec la jeune fille qui se laisse marcher dessus par la plus simple des servantes. Vraiment, rien n’est rose pour Hillis qui, pourtant, à l’orée de sa « première vie » comme elle l’appelle, ne s’insurge pas de ce traitement, habituée à ce quotidien et en perpétuel besoin de reconnaissance.

Et, puis, lors de sa septième vie, son frère adoré lui demande l’impensable : mourir à la place de Gabrielle pour le crime que cette dernière a commis. Après tout, tu ne meurs pas vraiment, n’est-ce pas Hillis ? Allez, fais ça pour les beaux yeux de Gabrielle, s’il te plait Hillis ! Tu es sa grande sœur, Hillis !

Et pour Hillis, c’en est trop. Cela sonne le glas de plusieurs vies de souffrance, d’espoirs et de tentatives désespérées pour se faire accepter au sein d’une famille qui n’a visiblement jamais voulu d’elle.

Un pouvoir au cœur des convoitises

Et rebelote pour Hillis qui commence sa huitième vie au même endroit que les six précédentes : un monstre gardé en captivité s’échappe, Ricardo s’élance vers Gabrielle pour la protéger laissant Hillis en proie à la bête. Mais, pour une fois, la jeune fille décide de se débarrasser des carcans de ses erreurs et accepte, enfin, de s’accepter telle qu’elle est : c’est-à-dire héritière d’un pouvoir ancestral qui se transmet de génération en génération.

En effet, dans l’univers d’Untouchable Lady, quatre familles représentent les quatre saisons et transmettent, de fait, à travers leur sang un pouvoir sacré. Les Parbenon représentent l’hiver, les Berget correspondent à l’automne et les Calicia évoquent l’été. Les Inoaden, eux, symbolisent le printemps et le renouveau. Au fil des générations et du temps passant, le pouvoir courant dans les veines des membres de ces quatre familles s’est affaibli. De fait, désormais, une seule personne de chaque génération hérite dudit pouvoir.

Et tandis que les toutes les expectations familiales reposent sur les épaules de Ricardo, fils aîné de Diego surnommé « Prince des roses », c’est évidemment Hillis qui se voit offrir ce don. Ce qui n’arrange pas les affaires du patriarche des Inoaden qui cherche à tout prix un moyen de transférer le pouvoir de la jeune fille vers son frère. Ce que Hillis accepte avec bon cœur lors de ses premières vies.

L’épine de la vengeance

De jeune fille docile, incapable de tenir tête à quiconque, Hillis s’endurcit lors de sa huitième vie et ne se laisse plus faire. Fini de baisser la tête lorsqu’on lui adresse la parole, fini de rester enfermée dans sa chambre pendant de longues journées sans profiter des rayons du soleil. Hillis ne laisse plus rien passer et c’est ce qu’on aime !

Ce premier tome d’Untouchable Lady est haletant, avec un très bon rythme. Les souvenirs des vies antérieures et les événements du présent s’entremêlent et dressent un portrait complexe de la jeune Hillis que l’on découvre sous ses deux facettes : celle qu’elle fut et celle qu’elle est devenue. Même si ses actions peuvent se révéler extrêmes, on comprend aisément les raisons derrière puisque nous sommes témoins de la maltraitance physique et psychologique qu’a pu subir Hillis. On a simplement envie de lui dire : Go girl, get your revenge!

Beaucoup de choses se passent dans ce premier ouvrage, et cette chronique est garantie sans spoiler. Tout ce que je pourrais donc dire de plus est qu’un jeu de pouvoir se met doucement en place au fil des pages, que les enjeux pour les quatre familles sont plus importants que ce qu’ils ne peuvent laisser paraître, et que certains personnages secondaires sont bien intrigants. Dans ce type d’histoire, je ne peux jamais m’empêcher de douter des intentions de tout le monde : Gabrielle cacherait-elle de la malice sous son sourire ingénu ? Que veut vraiment l’hériter des Parbenon ? Et que cachent les Calicia ? Beaucoup de questions, mais une chose est sûre : je continuerai cette série coup de cœur !

Untouchable Lady tome 1
Un début d'histoire prenant avec un rythme dynamique qui donne matière à une extraordinaire histoire de vengeance !
Un grand merci aux éditions Kbooks pour l'envoi de ce premier tome grandement apprécié !
Crédits image : Solitary Lady © Mingsung, Yong Doosik, Kin / CONTENTSLABBLUE X Yeondam.
Scénario
9.5
Personnages
9.5
Dessins
9.5
Chara-dev de l'héroïne
9.5
Ta note0 Note
0
Point(s) positif(s)
Le dynamisme de l'histoire : entre souvenirs antérieurs et actions du présent.
Le personnage de Hillis qui a un très bon chara-dev pour ce tome 1.
Les enjeux importants derrière le pouvoir des familles et ce qui semble se dégager par la suite.
Les jeux de pouvoir entre les personnages.
Point(s) négatif(s)
Avertissement aux personnes sensibles toutefois : la maltraitance psychologique est réelle et pourrait être un trigger.
9.5
Note globale

Kitsu

Mon mantra : shôjo et chocolat 🍫

Articles recommandés

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :