Chroniques drama
28 vues 0 commentaires

Daytime Shooting Star

par le 8 septembre 2021
 

Tu ne sais pas quoi faire de ta soirée ? Tu désespères de trouver un bon film devant lequel te caler ? Tu te sens d’humour tristoune et tu aimerais bien te changer les idées ? C’est pour toutes ces raisons (et tant d’autres) que je te propose de découvrir Daytime Shooting Star. À consommer sans hésitation ! 

Avant toute chose, une petite précision s’impose : je n’ai pas lu le shôjo de Mika Yamamori édité chez Kana donc mon avis est celui d’une vraie néophyte concernant l’univers de Daytime Shooting Star. Après une petite recherche post-visionnage, j’ai pu voir que la série comporte 13 tomes et que le film condense visiblement toute la narration en un peu moins de deux heures. 

Produit par le studio Toho en 2017Daytime Shooting Star raconte avec tendresse l’arrivée d’une jeune fille dans une ville qui lui est totalement inconnue et qui lui fera vivre bon nombre d’émotions inédites.

Un moment léger

C’est donc l’histoire de Suzume Sayano, petite provinciale, qui après la mutation de sa mère au Bangladesh débarque dans la ville de Tokyo pour y être scolarisée. Complètement impressionnée et perdue dans la capitale, Suzume fait la connaissance dans des circonstances bien plus qu’étranges de Shishio Satsuki, ami de son oncle qui lui sauve la vie le jour de son arrivée.

Première rencontre à Tokyo pour Suzume (Mei Nagano) : l’étrange Shishio Satsuki (Shohei Miura).

Il s’agit du premier fait déroutant pour elle qui ne peut s’empêcher de ressentir énormément de sympathie et de complicité pour cet adulte enfantin qui se révèle très rapidement être… le professeur principal de la classe qu’elle intègre !

Suzume fait la rencontre de sa nouvelle classe aux côtés de Shishio.

L’histoire, qui peut sembler relativement classique à ses débuts, dégage très rapidement des thématiques intéressantes : l’amour (évidemment), la relation que peut entretenir ou non un professeur et une élève, l’intégration dans un nouvel environnement, les liens que l’on tisse… Regarder Daytime Shooting Star promet de passer de bons moments puisque les situations sont cocasses, les personnages attachants et que les acteurs jouent avec une justesse remarquable.

Le duo Suzume / Mei au top

Pour ma part, j’ai réellement apprécié la prestation de Mei Nagano qui campe la jeune Suzume. L’actrice est tout simplement géniale à regarder grâce notamment à ses mimiques et expressions faciales qui rendent la personnalité de Suzume encore plus hilarante. Je ne me suis pas lassée de la regarder pendant toute la durée du film et je trouve qu’elle arrive à exprimer avec pertinence les émotions vécues par son personnage à certains moments de l’histoire.

Suzume fait la connaissance de Mamura Daiki (Alan Shirahama).

Suzume, par ailleurs, dénote avec la jeunesse polissée de Tokyo, ce qui contribue au début de l’intrigue à pointer du doigt le fossé existant entre ces deux mondes. Suzume porte en elle la simplicité assimilée souvent à la campagne, mais aussi sa gentillesse et sa bienveillance. L’adolescente est sans chichis et est bien trop transparente pour certains : c’est comme cela qu’elle jette son dévolu sur le taciturne et distant Mamura. C’est décidé, il sera son premier ami ! Pour la simple et bonne raison qu’il est son voisin de table en cours, alors pourquoi ne pas le devenir ?

Suzume et la très hautaine Yuyuka Nekota (Maika Yamamoto).

C’est cette fraîcheur de vivre que l’on retrouve également dans la relation qu’elle développe au fil du film avec Yuyuka Nekota. Petit coup de cœur pour elle, parfaitement incarnée par Maika Yamamoto : Yuyuka est l’exemple parfait qui démontre que les apparences peuvent être trompeuses à tous les niveaux !

Arrogante, pédante, exaspérante, le personnage évolue pour montrer un côté fragile et touchant qui m’ont plu. Je ne peux qu’imaginer que cet aspect de Daytime Shooting Star soit beaucoup plus intense dans le manga ! Même chose pour Mamura qui brise les codes du beau garçon bien trop confiant dans bon nombre de shôjo : ici le jeune homme a une sensibilité affirmée et semble à fleur de peau mettant en avant un côté très humain que j’ai adoré. Et pour ne rien te spoiler je ne peux en dire plus ! Dommage.

Pour conclure, je ne peux que comprendre si ce film peut être une source de frustration pour celles et ceux qui ont lu l’œuvre papier originale. Néanmoins, je le recommande chaleureusement pour ses merveilleux acteurs et pour les scènes comiques qui rythment le visionnage. L’histoire est également très touchante et m’a donné, à titre personnel, envie de creuser davantage. Idéal pour passer un bon moment tout doux !

Plus

Le jeu d'acteurs dont celui de Mei Nagano : elle est craquante !
Les personnages de Mamura et Yuyuka que j'ai aimé découvrir
L'histoire très touchante et qui permet d'aller au bout des arcs narratifs de chaque protagoniste

Moins

Pour celles ou ceux qui ont lu le manga je peux très bien imaginer que le film pourrait se révéler frustrant du fait de son aspect condensé.
La romance et le triangle amoureux qui se développe a un petit "déjà-vu".

Note de l'auteur(e)
 
Scénario
8.0

 
Personnages et jeu d'acteur
9.0

 
Musique
8.0

 
Tournage et mise en scène
8.0

Note du rédacteur
8.3

Passer la souris pour noter
Note des visiteurs
 
Scénario

 
Personnages et jeu d'acteur

 
Musique

 
Tournage et mise en scène

Notes des shôjo-addicts

Tu as déjà donné une note

A savoir...
 

N'hésite pas à lire notre chronique sur le tome 1 de Daytime Shooting Star si tu es intéressé·e par le manga !

Sois le (la) premier(ère) à commenter !
 
Répondre »

 

Répondre 

Scénario

Personnages et jeu d'acteur

Musique

Tournage et mise en scène