Chroniques manga
24 vues 0 commentaires

Love Mix-Up tome 1

par le 1 septembre 2022
 

Après une attente interminable, le voici enfin trônant fièrement dans nos librairies : Love Mix-Up de son petit nom nippon Kieta Hatsukoi sort aujourd’hui en France ! Petit OVNI tant désiré par beaucoup d’entre nous, j’ai eu l’immense chance de pouvoir le découvrir en avant-première grâce à son éditeur, Akata. Que vaut ce shôjo dessiné par Aruko et scénarisé par Hinekure Wataru ?

 « Voici l’histoire d’amour un peu absurde de lycéens passionnés au grand cœur »

Telle est la phrase ouvrant avec délicatesse Love Mix-Up, manga respirant la bienveillance, le bonheur mais surtout la spontanéité de l’adolescence. Au détour d’un trait fin et épuré, les caractères des personnages du manga ressortent clairement au bout de quelques pages seulement de lecture.

L’histoire d’une gomme : IDA ❤

Notre histoire commence avec une gomme. Une simple gomme. Oui, tu as bien lu. C’est une gomme qui bouleverse le quotidien et les sentiments d’Aoki, jeune adolescent, amoureux de la jolie Hashimoto, sa voisine de classe. Lors d’un contrôle, Aoki se rend compte en panique qu’il n’a pas de gomme et qu’il lui en faut une ! Alors que son ami, Akkun, lui fait faux bond, voici qu’un ange de gentillesse se tourne vers lui : Hashimoto – la fameuse ! – lui prête l’une de ses gommes avec plaisir ! Pas de souci d’ailleurs, elle en a une autre de toutes façons ! Heureux comme un pape, béat, Aoki s’empresse de remercier avec ferveur celle qui l’aime avant de découvrir avec horreur qu’un prénom est marqué sur la gomme de la demoiselle.

La gomme de la discorde…

Le cadre est posé ! Aruko et Hinekure Wataru se lancent dans une romance triangulaire où le héros principal se rend compte avec tristesse que ses sentiments ne sont pas réciproques… L’heureux élu n’est autre que son voisin de table (celle de devant), le très guindé Ida qui va se retrouver lui aussi emmêlé dans cet imbroglio : car lui, contrairement à Aoki, réalise que c’est son nom qui est écrit sur cette fameuse gomme ! Et l’enchaînement de la poisse ne s’arrête pas là : Ida, inconscient de l’échange qui s’est déroulé entre Hashimoto et Aoki, croit dur comme fer qu’il s’agit de celle de son camarade ! Commencent alors les soucis pour notre Aoki.

Stupeur et tremblements pour notre Ida… 

D’un point de vue narratif, Love Mix-Up n’est pas qu’une romance lycéenne. Véritable comédie, comment ne pas se délecter des situations concasses qui s’enchaînent malencontreusement contre notre pauvre Aoki qui n’a rien demandé ! Aoki est un véritable livre ouvert, et la dessinatrice Aruko réussit à retranscrire avec brio les grimaces hilarantes que nous pourrions faire nous-mêmes dans ces situations. Ida n’est pas en reste non plus, souvent représenté avec un visage choqué et stupéfié. Quel plaisir de se plonger dans cet univers si proche de notre réel et qui nous (re)plonge dans ce doucereux quotidien d’adolescent(e) !

Un triangle amoureux… vraiment ?

Sôta Aoki est un jeune homme plein de fraîcheur et qui vit sa vie un peu au compte-goutte… Sincèrement amoureux de Mio Hashimoto qu’il vénère, il est très vite dépeint comme un personnage doux et attentionné. Aoki a un excellent fond et le prouve en confirmant à Ida qu’il s’agit de sa gomme lorsque celui-ci lui demande, éberlué de voir son nom dessus. Aoki veut protéger la jeune fille qui s’ouvrira petit à petit à lui par la suite… Partageant désormais le secret de leur amour, les deux adolescents tissent rapidement une belle complicité et solidarité.

Sur ma gomme j’ai écrit : Aoki.

Parlons de Mio Hashimoto justement ! Jeune fille aux joues rougissantes, elle est très vite mise en avant comme personnage principal dans cette série. Amoureuse, elle ne l’est pas seulement : la lycéenne est aussi réservée et timide, n’arrivant pas à avouer son amour à l’élu de son cœur. L’histoire de la gomme révèle ses sentiments et les exposent sans pudeur à Aoki qui se retrouve témoin de ces derniers bien malgré lui. Finalement, on comprend rapidement que Hashimoto est une jeune ado, tout simplement. Amoureuse pour la première fois, elle veut chérir ce sentiment qui peut être si beau à tout à chacun.

Mio Hashimoto au doux sourire… 

Dernier sommet de ce triangle amoureux peu commun : Kôsuke Ida. Garçon à la coupe impeccable, Ida est rapidement dépeint comme une personne très sérieuse, rigoureuse et qui ne prend pas les choses à la légère. Alors lorsqu’il découvre avec stupéfaction qu’Aoki, le garçon assis derrière lui en classe est amoureux de lui… il se doit de réfléchir avec attention à cette information ! Passé le premier choc, Ida rassure Aoki qui s’inquiète de voir ses faux sentiments éventés dans toute la classe : il n’a aucun intérêt à tout dévoiler ! Il en est surtout curieux : depuis quand Aoki a-t-il des sentiments pour lui ? Et qu’est-ce « être amoureux » d’ailleurs ? Lui qui n’a jamais ressenti cette émotion si forte que tous et toutes plébiscitent veut en apprendre davantage… mais aux dépends de qui au bout du compte ?

 

Ida et l’amour : K.O. technique.

 

Quiproquos, imbroglio et…

Dernier coup de projecteur sur le personnage d’Akkun, l’ami d’Aoki mais qui ne semble pas le connaître si bien que ça tout compte fait. Pudeur masculine ou timidité, les deux garçons ne se confient pas l’un à l’autre et Akkun n’est pas au courant des sentiments du jeune garçon pour Hashimoto. Extraverti, sans pudeur, et nonchalant, il voit débouler Ida au détour d’une rue un soir après les cours ! Ce dernier souhaite en apprendre davantage sur Aoki pour pouvoir comprendre pourquoi son camarade est amoureux de lui… Car ils ne se connaissent pas finalement. Nos protagonistes se retrouvent ainsi liés les uns avec les autres pour notre plus grand bonheur et il me tarde de découvrir la suite de leur aventure : le triangle deviendrait-il un carré ?

La tornade Akkun !

Comment naît l’amour ? Comment s’épanouit-il ? Et à quel moment prenons-nous conscience que nous sommes amoureuse ou amoureux ? Les personnages mis en scène dans Love Mix-Up se posent ces questions universelles : suis-je à la hauteur ? Pourquoi l’aimé-je ? Comment pourrait-il ou pourrait-elle m’aimer ? Tel un ver de terre amoureux d’une étoile, Aoki est un jeune homme qui se dénigre. Pour lui, Hashimoto est divine, hors de portée de ses sentiments. Pour lui, Ida a de la prestance par son sérieux et sa rigueur, bien loin de sa propre maladresse. Qu’a-t-il pour lui ? Fragilité, incertitude de sa propre valeur, recroquevillé sur son propre cœur, le premier tome de Love Mix-Up dépeint avec douceur la psychologie de ses personnages adolescents.

Être estimé·e.

Love Mix-Up a tout pour devenir le shôjo incontournable de ces prochaines années ! Déjà largement plébiscité par les fin·es connaisseurs·seuses que nous sommes, il me semble déjà érigé en chef d’œuvre dans la représentation collective. Fort de son adaptation drama Kieta Hatsukoi, le manga de Hinekure Wataru et Aruko dresse une romance pleine de sentiments qui s’entremêlent et se croisent pour nos protagonistes. Un titre qui n’est pas sans nous rappeler qu’une relation, quelle qu’elle soit, se construit et que rien n’est impossible. « Après tout on ressent la même chose. Il n’y a rien d’étrange à cela. »

Plus

Le personnage d'Aoki : attentionné, attachant, spontané, et un petit peu cœur d'artichaut ?
La douceur de la jeune Hashimoto qui, je suis sûre, cache une personnalité bien trempée sous son joli sourire.
Ida, si sérieux qu'il en plombe l'ambiance...
Le clown Akkun, l'ami d'Aoki qui est totalement à côté de la plaque...
Les situations cocasses et les quiproquos qui s'enchaînent tout au long de ce premier tome !
La dynamique des relations Hashimoto/Aoki, Ida/Aoki, Ida/Akkun...

Note de l'auteur(e)
 
Scénario
10

 
Personnages
10

 
Dessins
10

Note du rédacteur
10

Passer la souris pour noter
Note des visiteurs
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

Tu as déjà donné une note

A savoir...
 

Un grand merci aux éditions Akata pour l'envoi du SP numérique !
Crédits images : KIETA HATSUKOI © 2019 by Wataru Hinekure, Aruko / SHUEISHA Inc.

Sois le (la) premier(ère) à commenter !
 
Répondre »

 

Laisser un commentaire