Chroniques manga
1160 vues 2 commentaires

Kilari, une idole pas comme les autres

par le 28 août 2012
Details
 
 

La série Kilari s’est terminée il y a quelques mois en France. Celle-ci est très adulée par un public plutôt jeune, à tel point qu’un blog lui a été consacrée par l’éditeur Glenat. Cependant que vaut-elle réellement ?

Kilari Tsukishima est une jeune fille de 14 ans pleine de vie et surtout très gourmande. Elle ne sait que manger et est toujours accompagnée de son petit chat, Na-san. Un jour, elle sauve une tortue, mais pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit de celle de Seiji, un célèbre chanteur du groupe Ships. Kilari va de suite tomber amoureuse de lui. Elle va tout faire pour le séduire et décide par la même occasion de devenir une idole pour être plus proche de son bien aimé.

Les débuts d’une idole … loin d’être parfaite

Le métier d’idole est loin d’être facile surtout quand on est une jeune fille comme Kilari. À part le fait qu’elle soit mignonne rien ne la détache des autres collégiennes. De plus, elle n’y connait rien dans ce domaine. Elle a tout à apprendre. Toutefois avec sa force de caractère et sa motivation, elle réussit à se faire une place dans la même agence que les Ships.

Planche du shôjo Kilari

Aperçu du shôjo Kilari

Dès les premiers chapitres, elle se retrouve confronter à un problème de taille : elle chante faux. Voilà qui promet pour une future star ! Petit à petit elle essaye de s’améliorer pour être au même niveau que les Ships. Les entraînements promettent d’être durs mais grâce aux encouragements de ses amis, nous assistons vite à ses débuts.

Ses chansons restent très basiques, pourtant le succès est bien là. Le thème principal de ses musiques est l’amour. Elles sont entraînantes mais elles deviennent vite lassantes.

Entre concerts, concours, publicités, films, notre héroïne ne sait plus où donner de la tête. Pourtant sa carrière ne fait que commencer …

Être prêt à tout pour réussir

Qui dit monde du show business, dit forcément rivalités et mensonges ! Malgré ses côtés roses, ce manga nous montre que certains sont prêts à tout pour réussir, même s’il faut mentir ou voler. Tout est bon pour gagner, tel est leur devise. Les rivales de Kilari sont de plus en plus tordues et multiplient les situations rocambolesques. Elles veulent toujours la mettre dans une situation embarrassante. Enfin, elles ne sont pas toutes comme ça, quelques unes sont très loyales.

Néanmoins, elles ne connaissent pas toutes Kilari et sa force de caractère. Certes, un rien la déstabilise mais elle essaye toujours d’y faire face. D’un côté, c’est admirable mais de l’autre, c’est lourd. Le lecteur sait quasi à l’avance qu’elle s’en sortira et généralement grâce au Ships.

L’amour donne des ailes

Kilari Anime

Kilari en compagnie des Ships : Seiji et Hiroto

Comme dans tout bon shôjo, l’amour plane au dessus de notre héroïne. Celle-ci a à ses pieds deux chevaliers servants : Hiroto et Seiji du groupe Ships. Toutes les filles de son âge les adorent et ils ont des fans à la pelle. Leur réputation n’est plus à faire. Ils sont beaux, gentils, attentionnés, gentlemen, drôles, etc. je pourrais continuer encore longtemps à les qualifier. Kilari jette vite son dévolu sur l’énigmatique Seiji. C’est même cet amour pour lui qui la poussera dans ce nouveau monde. En plus, ce dernier se comporte de façon parfaite avec elle.

Cependant, le « méchant » Hiroto découvre ses sentiments. Malgré quelques hésitations ce dernier fera tout pour l’aider à se déclarer. Au début, il apparaît comme le bourreau de Kilari mais en fait il fait cela pour son bien. Avec son franc parlé et son mauvais caractère, c’est surtout lui qui dynamise la série. Notre héroïne changera vite d’avis sur lui et des sentiments nouveaux naîtront. Qui de Seiji ou d’Hiroto, Kilari choisira-t-elle ?

Na-san, un chat très spécial

Que ferait Kilari sans son chat Na-San ? Sincèrement, rien ! Elle ne peut pas se passer de lui, c’est à la fois un ami, un confident voire même un frère pour elle. C’est sa petite fée du logie. Il comble ainsi tous les défauts de sa maîtresse. Etonnant dirais-tu pour un chat ? Et encore tu ne sais pas tout sur lui, c’est même un grand génie. Il sait tout faire : chanter, danser, cuisiner, coudre, jouer la comédie, donner des cours, etc. C’est le plus talentueux des chats. Elle en a de la chance Kilari, j’aimerais bien en avoir un comme ça chez moi ! Ce n’est pas le seul animal présent, d’autres accompagnent chacun de nos personnages. Chacun a sa propre personnalité. Ils donnent un côté plus comique et distrayant au manga.

Drama KiraRevo+

La seiyuu Koharu Kusumi dans le drama KiraRevo+ dans le rôle de Kilari

Les adaptations de Kilari

Ce manga existe également en anime. Pour ma part, c’est l’anime qui m’a fait m’intéresser au manga papier. Il compte 153 épisodes répartis en trois saisons. La première suit bien l’œuvre de base. La seconde prend une autre tournure et nous apporte quelques éléments en plus. Quant à la trois, c’est une horreur ! Elle n’est pas intéressante pour un sou et en plus elle est en 3D. Cela gâche tout et puis l’intrigue n’avance pas. Sur ce point, le shôjo papier est bien plus abouti avec une fin digne d’intérêt.

Pour les fans de la série, Kilari est disponible aussi en jeu vidéo. J’ai testé seulement le premier volet sur la Nintendo DS. C’est sympa mais c’est ultra répétitif, puis on n’a que Na-san.

Sinon, nous en apprenons tous les jours, mais voici ma découverte du jour : Kilari en drama ! Il a pour titre KiraRevo+. Ce sont 10 mini épisodes avec les seiyuu de l’anime. J’ai vu quelques scènes et cela vole très bas. Cela frise le ridicule. Conseil : il faut être passionné par le manga pour vraiment s’y intéresser.

Kilari est un shôjo très dynamique et coloré. Son histoire et son graphisme aura plus de chance de séduire un lectorat assez jeune. Passé l’adolescence, il ne te fera plus d’effet et pourra te paraître très gamin.

Quel est ton avis sur le shôjo Kilari ? Qu’as-tu pensé de son héroïne et des Ships ? N’hésite pas à nous laisser ton avis dans la partie commentaire et à lui attribuer une note !

Plus

La version papier est plus aboutie que l'anime.
Son côté artistique
La gourmandise de Kilari nous apporte quelques scènes amusantes.

Moins

Les chansons sont trop enfantines et visent un public plus jeune.
Les grands yeux des personnages et le côté bulle / paillette alourdit le dessin.
La saison 3 de l'anime est désastreuse.

Note de l'auteur(e)
 
Scénario
5.3

 
Personnages
5.1

 
Dessins
5.0

Note du rédacteur
5.2

Passer la souris pour noter
Note des visiteurs
 
Scénario
5.0

 
Personnages
8.0

 
Dessins
7.8

Notes des shôjo addict
1 note
6.8

Tu as déjà donné une note

commentaires
 
Répondre »

 
  • taylor @
    21 août 2014 à 12:27

    j’adore kilari c’est vraiment formidable se qu’elle a fait …. je voudrais savoir si dans le manga ( version papier ) c’est la même fin que dans l’animé ???

    Répondre

    • Shirubi
      21 août 2014 à 13:10

      D’après mes souvenirs, la fin n’est pas la même. Je me rappelle vaguement des deux fins (celle de l’anime et du manga) mais c’est celle du manga que j’avais le plus aimé. ^^

      Répondre

Répondre 

Scénario

Personnages

Dessins