Chroniques manga
199 vues 0 commentaires

Mother’s Spirit tome 2

par le 27 février 2021
 

Mother’s spirit est sorti en France en 2017 et nous avait beaucoup plus à toutes et à tous. Aujourd’hui, après 3 ans, la suite qu’on attendait avec impatience est finalement arrivée. Je l’ai lue pour toi et ça vaut franchement le coup ! Je t’en parle ici.

Le premier tome de Mother’s spirit racontait l’histoire d’un professeur de japonais à l’université, Ryôichirô Tsuzuki, qui est forcé se fait gentiment demander par le Président du conseil administratif de l’université de bien vouloir accueillir chez lui Qaltaqa, un guerrier de la tribu Lutah. L’objectif de ce dernier est de faire entrer ce peuple dans la modernité tout en en apprenant plus de leur culture. La mission de Ryôichirô est ainsi non seulement d’héberger Qaltaqa mais également de lui apprendre le japonais. Durant tout le premier tome, à force de vivre ensemble et d’apprendre à se comprendre, les deux hommes finissent par tomber amoureux et se mettre en couple.

Après les évènements du tome 1, Ryôichirô décide d’accompagner Qaltaqa pour retourner voir sa famille chez les Lutah. C’est l’occasion pour lui de découvrir la culture de son petit-ami ! Malheureusement, s’il est globalement très bien accueilli, les anciens n’apprécient vraiment pas qu’il ait été le choix de Qaltaqa, étant trop faible et incapable d’engendrer une descendance.

 

J’avais peur mais finalement beaucoup d’éléments du premier tome sont repris avec une grande fidélité ! Comme le manga n’a visiblement été pensé que pour un seul tome, l’autrice aurait pu tomber dans un changement de ton à 180 degrés. Mais on a heureusement évité cet écueil et il est tout aussi drôle que le précédent volume.

Une touche d’humour qui aurait pu se trouver dans le premier tome

J’ai par exemple été vraiment heureuse de revoir le Président de l’université. Son comportement fantasque et adorateur de la tribu Lutah donne notamment une scène délicieuse que je ne te spoilerai pas puisqu’elle arrive vers la fin.
En fait, le tome commence avec un rappel des évènements, bienvenu pour les personnes n’ayant pas pu lire le début il y a 3 ans, avec même un prologue très mignon centré sur le couple principal.

Visite au sanctuaire de l’Eijena

Mais pour être une bonne suite, il faut apporter quelque chose. Et Mother’s Spirit 2 le fait en inversant tout simplement la situation du premier tome : cette fois-ci ce n’est plus Qaltaqa qui vient au Japon pour s’ouvrir au monde mais Ryôichirô qui découvre la tribu Lutah et sa culture. Et quelle culture ! Enzo a su éviter le cliché du bon sauvage pour nous présenter un peuple crédible et fascinant. Je pense par exemple à leur manière de montrer à quel point la force a de l’importance pour eux, Ryôichirô se faisant souvent gentiment humilier pour sa faiblesse par rapport aux membres de la tribue. Je pense également à un plat, qui semble dans un premier temps très mauvais mais se révèle délicieux, et au sanctuaire de l’Eijena, qu’il serait dommage que je te spoile.
Ce volume apporte également une belle conclusion à l’histoire d’amour entre Qaltaqa et Ryôichirô avec non seulement une décision courageuse du couple ainsi qu’un épilogue montrant leur vie depuis lors et les conséquences.

 

Demande en mariage de Qaltaqa à Ryôichirô

D’ailleurs, ce second tome est l’occasion pour les deux hommes de développer leur relation amoureuse. Commençant d’abord par une partie de leur vie au Japon, on passe rapidement à leur arrivée chez les Lutah qui a des airs de rencontre avec la belle famille. Non seulement on a le père qui juge le choix de son enfant en le rassurant sur le fait qu’il est le bienvenu, mais on a également la partie de la famille attachée aux traditions et les enfants qui s’attachent rapidement au nouvel arrivant. Cette visite dans la tribu de Qaltaqa amène même à une discussion entre le beau-fils et le père, comparant leur situation à celle qu’il a vécu avec celle qui deviendra sa femme.
Le développement de leur relation amoureuse passe également par une jolie scène, près du milieu du volume, dans un coin paradisiaque où Qaltaqa demande Ryôichirô en mariage à la jolie manière des Lutah. Cette manière est basée sur l’échange de cheveux symbolisant selon les Lutah l’âme de la personne qui offre. Puis, les évènements vers la fin de Mother’s spirit 2 vont confirmer cette union de manière très drôle et touchante.

Lasse-moi te dire un dernier mot sur les enfants dans ce second volume ! La première fois que le couple fait le chemin pour arriver dans le village ils tombent sur des enfants Lutah accompagnés d’Aknam, le frère de Qaltaqa. Cette rencontre est de circonstances, puisqu’on les verra souvent être collés à Ryôichirô et ils auront même une part importante dans la conclusion de l’histoire. Leur présence permet aussi de montrer la mentalité générale des Lutah, comme lorsqu’ils se moque de la faiblesse de Ryôichirô. Après tout, les enfants n’ont pas la langue dans leur poche.

 

C’était vraiment une bonne suite ! Je ne regrette vraiment pas la longue attente depuis que j’ai appris il y a plusieurs années qu’elle arriverait. C’est toujours aussi drôle et ça permet d’étendre l’univers de manière intelligente et intéressante. De plus, je préfère largement la conclusion de ce second volume bien plus complète que celle du premier.

Plus

Toujours aussi drôle
Couple mignon
Les Lutah sont crédibles
Un bon scénario qui apporte du développement
Une bonne utilisation des enfants

Note de l'auteur(e)
 
Scénario
8.9

 
Personnages
9.4

 
Dessins
9.3

Note du rédacteur
9.2

Passer la souris pour noter
Note des visiteurs
 
Scénario

 
Personnages

 
Dessins

Notes des shôjo addict

Tu as déjà donné une note

A savoir...
 

Merci à Taifu pour l'envoi de ce manga en service presse.

Sois le (la) premier(ère) à commenter !
 
Répondre »

 

Répondre 

Scénario

Personnages

Dessins