79 vues 0 commentaires

Les conseils shojo du club – Avril 2021

par le 30 avril 2021
 

Un mois où le temps s’est réchauffé, puis refroidi, et qui sait celui qu’il fera encore demain ? En tout cas, nous on n’a pas oublié de continuer à lire des mangas et regarder des animes ainsi que des dramas ! On te parle ici de nos lectures et visionnages du mois.

Bilan de Nico

Ce mois-ci, j’ai plutôt été prolifique question lectures – et relectures ! J’ai aussi profité de mes quelques moments de temps libre pour avancer dans les drama que j’ai en cours, tout en terminant certains titres également. Au total, si je dois résumer mon mois d’avril, cela donne

  • 12 tomes de shôjo dont 6 one-shot
  • 2 animes (Jujutsu kaisen et La voie du tablier)
  • 1 drama adapté de shôjo (Takane to Hana)
  • 5 drama inédits commencés et/ou terminés (Age of youth, Twisted fate of love, Search: WWW, Arthdal chronicles et Taxi driver)

Bilan de Naoko

Ce mois-ci je me suis également mieux organisée pour lire mes mangas, mes romans et mes webtoon. J’ai également décidé, à partir de ce mois-ci, de te parler des animes que je regarde chaque saison. Il faudra juste que je les prenne en note comme les mangas – du coup là, ce sera approximatif. En tout j’ai vu et lu (hors webcomics et romans bien sûr) :

  • à peu près 17 animes dont certains terminés et 14 commencés.
  • 1 BL
  • 6 shônen
  • 1 seinen
  • 4 shôjo
  • 2 mangas non licenciés

Comme chaque mois, nos avis sont classés en 4 catégories :

  • Coup de cœur
  • Bonne pioche
  • Peut mieux faire
  • Flop

Si tu veux en savoir plus sur un titre que nous te présentons, clique sur son titre pour accéder à sa fiche.

Si tu as lu un des mangas de cet article, n’hésite pas à partager ton avis dans les commentaires !

Coup de cœur !

Nico says

manga Nico says

Nico says est un recueil d'histoires très courtes, assez matures et traitant de la sexualité, sans tabou.

Ce titre est à la fois dérangeant et sensuel. Il est dérangeant car il traite de ce sujet sans tourner autour du pot, que l'acte soit consenti ou non, qu'il soit condamné par la morale et la société ou totalement classique. Il est sensuel parce que tout ce qui touche aux plaisirs de la chair ne peut pas laisser indemne.

Le tout est servi par le trait particulier de Kahori Onozucca, qui fait que soit on adore, soit on déteste. Une chose est sûre, il n'y a pas de juste milieu !

Nico Robin

Je ne suis pas un ange - tome 1

Je ne suis pas un ange tome 1

Je n'ai pas réussi à tenir le challenge Ai Yazawa organisé par Tachan et Djihanne, mais j'ai tenté de sauver les meubles en lisant le tome 1 de Je ne suis pas un ange. *On se rattrape comme on peut*

Comme je m'y attendais - puisque j'avais lu le manga il y a quelques années auparavant - c'est un vrai bonheur à lire. L'ambiance est très agréable, douce et touchante à la fois. J'adore Midori, cette pétillante lycéenne qui illumine le quotidien de ses camarades. Et ces derniers ne sont pas en reste, car le comité des élèves forme une joyeuse bande fort sympathique ! Le tout est magnifié par le style inimitable d'Ai Yazawa, très stylé et sobre. J'adore !

Nico Robin

Nobles paysans - tome 2

Nobles paysans tome 2

Nobles paysans est une autobiographie complètement déjantée ! Je reprends ma lecture de cette série hilarante avec le deuxième tome.

J'ai passé un excellent moment à rire devant les aventures rocambolesques de la jeune Hiromu Arakawa à la ferme. On voit aussi à quel point le travail agricole est physiquement difficile et demande de nombreux sacrifices ! Qui plus est, c'est extrêmement instructif, car l'autrice nous donne pas mal d'informations sur le monde agricole et ses particularités.

Nico Robin

Intrigues au Pays du Matin Calme

Intrigues au Pays du Matin Calme

Avec Pékin - Années folles, Intrigues au pays du matin calme est sûrement l'un de mes Natsuki Sumeragi favoris. J'avais d'ailleurs rédigé une chronique lors de ma première lecture, en 2014.

J'adore l'ambiance qui se dégage, à la fois dans le ton de ce one-shot mais aussi dans le dessin de l'autrice. Celui-ci est très délicat et sobre à la fois. Se plonger dans cette histoire, c'est un peu comme voyager par procuration. En effet, on suit un fonctionnaire envoyé par le Roi pour diminuer la corruption. Celui-ci se déplaçant de contrées en contrées, nous le suivons.

Nico Robin

Un destin clément

un destin clement couverture

J'ai là aussi beaucoup aimé ce one-shot de Natsuki Sumeragi, plein de charme une nouvelle fois. C'est une toute autre ambiance que nous propose l'autrice à travers ce recueil d'histoires courtes, toutes plus ou moins liées les unes aux autres.

Les personnages sont d'ailleurs très poignants, ce qui m'a permis de davantage m'impliquer dans le récit.

Nico Robin

Ayashi no ceres - tomes 1, 2, 3 et 4.

manga Ayashi no ceresAyashi no ceres tome 2Ayashi no ceres tome 3Ayashi no ceres tome 4

Je redécouvre cette œuvre majeure de Yuu Watase. Pour le moment, je suis tout à fait conquise ! Il y a un côté très captivant à cette histoire et une saveur particulière, certainement dû au fait qu'elle soit parue dans les années 1990. Un peu à la manière d'un Tokyo Babylon ou d'un X, le récit se veut sombre, mêlant progrès scientifiques et éléments de fantastique.

Qui plus est, l'action est très présente ! Les pages défilent à vive allure et je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. Il faut d'ailleurs faire attention à ne pas perdre le fil, car ça arrive très vite.

Nico Robin

Analog drop - tome 1

Analog drop tome 1

Je n'étais pas très sûre en le commençant que ça pourrait me plaire, ayant la sensation que ça parlait d'une jeune fille qui séduisait des hommes en refusant de coucher avec eux et que ça allait donner l'impression que c'était le fait de refuser leurs avances qui n'étaient pas bien.
Mais finalement l'héroïne est non seulement plutôt attachante mais en plus on montre bien que c'est le fait de sortir avec plusieurs garçons en même temps en cachette qui est mal. On a d'ailleurs des scènes amusantes où elle enchaine les rendez-vous en une soirée en faisant attention à ce qu'aucun ne se croise.

Puis elle est assassinée par on ne sait qui et elle a le choix entre être punie ou mourir. Bien entendu, elle choisit la punition et commence la partie la plus intéressante : la rencontre avec l'ancien propriétaire de sa maison dans les années 80 puis son histoire d'amour avec lui alors que sa mission est de faire en sorte que la fille dont il est amoureux l'aime en retour. Car il s'agit bien là d'une histoire d'amour, notre héroïne tombant peu à peu sous le charme de ce délinquant au cœur d’artichaut.

Le détail intéressant, c'est qu'elle ne sort pas avec plusieurs garçons en même temps pour s'amuser mais pour une vraie raison tout à fait légitime : sécuriser son avenir. Elle compte à un moment en choisir un dans l'intention de se marier avec lui et avoir une vie bien meilleure que ce qu'elle a déjà eu jusqu'ici. Pour elle, c'est en réalité une question de survie !

J'ai tellement aimé ce premier tome que je me suis mise à rêver ce qu'il se passera dans le second tome, ce que je ne fais que quand je suis très impliquée dans l'histoire.

Naoko

Bonne pioche

Daruchan ou la vie ordinaire de Narumi Maruyama, employée intérimaire

Daruchan

Avec ses belles couleurs pastel, Daruchan est un joli manga, assez stylé (tout comme le magazine dans lequel il a été prépublié). Mais ce n'est pas qu'un bel objet. L'histoire, qui s'intéresse à la place de la femme dans la société japonaise, m'a pas mal touchée.

À travers cette héroïne peu banale, on s'interroge - en quelque sorte - sur ce qu'est la normalité et les comportements qui sont attendus en société. Après le propos ne donne pas non plus matière à se plonger dans des réflexions philosophiques, mais il a le mérite d'exister.

Nico Robin

Sous la bannière de la liberté

manga Sous la bannière de la liberté

Ce n'est pas mon one-shot de Natsuki Sumeragi préféré, mais il se lit agréablement quand même. Il s'agit en fait d'une relecture, puisque j'ai déjà parcouru ce volume lors de mon achat, quelques années auparavant.

L'histoire est un peu brouillonne, surtout au niveau des personnages. Ceux-ci sont assez nombreux dès le début et je me suis assez vite perdue tant parfois ils se ressemblent. Malgré tout, le trait de la mangaka reste fort plaisant et j'ai retrouvé tout ce que j'aime chez elle, à ce niveau-là.

Nico Robin

Ocean colored polaris

Couverture du one-shot Ocean colored polaris

C'est un petit one-shot très sympathique que voilà. Il adapte assez librement le conte de La Petite Sirène, conservant certains éléments pour mieux en tordre d'autres. Le trait délicat de l'autrice me ravit les yeux, tout comme cette sublime couverture - réversible qui plus est !

Même si l'histoire est courte, j'ai quand même été touchée par les personnages et leurs blessures. Enfin, ce qui est plaisant, c'est que l'on a droit à deux histoires bonus qui permettent vraiment de compléter le récit et d'avoir plus d'informations sur celui-ci.

Nico Robin

Peut mieux faire

Takane to Hana - épisodes 3 à 8

Affiche du drama Takane to Hana

J'ai enfin pris le temps de terminer cette adaptation de la succulente série Takane & Hana. Passée ma déception du premier épisode, cette suite s'est avéré plus plaisante à suivre. Je ressors quand même avec un avis mitigé car je ne pense pas garder un souvenir périssable de cette version. C'était sympathique mais sans plus.

Le jeu d'acteurs était un peu moins cringe qu'au début, mais ce qui m'a principalement gênée c'est l'absence de différence de taille entre les deux protagonistes. Hana est plutôt petite dans le manga, étant lycéenne. Tandis que Takane est un adulte de 26/27 ans et fait plus d'une tête de plus qu'elle. Franchement, c'est ça qui m'a sortie de l'histoire !

Nico Robin

Sois le (la) premier(ère) à commenter !
 
Répondre »

 

Répondre