73 vues 0 commentaires

Le meilleur ami : top de ceux qui ne gagnent pas… et les autres !

par le 23 juin 2021
 

Pour ce Bishie day 2021, j’ai décidé de m’intéresser aux troisièmes roues du carrosse, ces garçons amoureux de l’héroïne mais qui ne gagnent quasiment jamais alors qu’ils ont plus d’alchimie avec elle, qu’elle avec le héros. Troisièmes roues aussi appelées : les meilleurs amis. Moi qui les adore, je t’en parle ici !

Quand on dit ici “meilleur ami” on ne parle pas simplement des amis de l’héroïne ou du héros mais plus précisément de cet ami proche, souvent masculin, amoureux de l’héroïne.

Un détail important est également que l’héroïne se comporte de manière très naturelle avec lui, le considérant comme une personne de confiance mais pas un amoureux potentiel (du moins au début). Il s’agit d’un trope/cliché assez courant dans les shôjo romantiques. Bien entendu, s’il lui arrive de gagner, ce n’est pas souvent le cas.

Ici au Club Shôjo, on est nombreuses à avoir tendance à le préférer au héros. Et pour l’illustrer, quoi de mieux que de parler de ces personnages – parfois – délaissés avec des exemples dans un top 6 ? Classés du cas qui me frustre le plus au cas qui me frustre le moins.

Attention, cet article peut te dévoiler les résultats des intrigues amoureuses des shôjo dont il est question.

Shuichi Nakatsu de Parmi eux

Nakatsu Shuichi - Parmi eux

Shuichi, le bel endormi

Personnellement, la première déception de ce genre est dans Parmi eux, aussi nommé HanaKimi, avec le personnage de Nakatsu. En lisant le manga et regardant les drama, je n’ai pas pu m’empêcher de toujours le préférer à Sano. En raison, je dirais que si je compare on a d’un côté un garçon qui a été très froid avec Mizuki et ce jusqu’à ce qu’il apprenne par accident que c’était en réalité une fille ; alors que d’un autre côté, on a un garçon qui n’apprend qu’à la fin la féminité de Mizuki et qui, malgré ça, n’a pas pu s’empêcher de tomber amoureux d’elle assez vite.

On a même tout un arc où il se bat contre l’idée qu’il est amoureux d’elle ! Il en vient d’ailleurs à sortir avec une fille mais finalement il ne peut pas oublier Mizuki. Ce n’est qu’à partir de cet instant qu’il s’assume complètement et va même lui crier son amour !

Avec ces éléments est-ce qu’il ne ferait pas un meilleur couple avec elle que Sano qui s’intéresse à elle uniquement à partir du moment où il connait son genre ? À noter que Mizuki est d’abord une fan de Sano et le met sur un piédestal, totalement aveugle aux défauts de son idole.

Haru de Zombie Cherry

Haru Miyoshi de Zombie cherry

N’est-il pas mimi quand il est gêné ?

On peut dire la même chose de Haru dans Zombie Cherry, amoureux de Mei mais qui perd face à Kei, le garçon le plus populaire de son école.

Bien que le couple Mei/Kei reste assez mignon malgré tout, il était assez évident que Haru lui correspondait plus. Kei étant finalement montré comme trop parfait, à l’image que Mei se fait de lui. Un mec plus humain c’est quand même mieux !

Tôru Hiyama de Telle que tu es

Tôru Hiyama Telle que tu es

Le regard franc et direct de Hiyama… J’en frissonne d’adoration !

C’est pareil avec Hiyama de Telle que tu es. Si le couple Tsumugi/Tagami reste vraiment mignon et se développe correctement tout au long des 8 tomes, on sent que si elle avait fini avec Hiyama ça aurait été tout aussi, voire beaucoup plus, mignon. D’abord, ce dernier n’a aucun fétiche sur les grosses, comme en a Tagami, ce qui rajoute un élément de pureté dans ses sentiments. Ensuite Hiyama est tombé amoureux d’elle pour son attitude insouciante et joyeuse, ainsi que ses tristesses. Tandis que Tagami l’a choisie parce qu’elle souriait.

Encore une fois le manga est très drôle et le couple est très mignon. Cependant il est assez clair que Hiyama aurait été un meilleur choix.
Et c’est finalement le cas de nombre des “meilleurs amis” qui ont une façon plus touchante de tomber amoureux de l’héroïne que celui avec qui elle termine réellement. Tout en étant également plus humains, montrant leurs défauts sans que ça les rende antipathiques.

Mais heureusement il arrive que ces “meilleurs amis” gagnent. Et là encore quoi de mieux que des exemples dans un top 3 ? Classés par préférence de couples.

Kyo Sôma de Fruits Basket

Kyo Soma du shojo fruits basket

Il peut faire un regard classe quand il veut Kyo !

Je pense à Kyo de Fruits basket, qui gagne alors qu’il est celui qui correspond le plus aux critères du “meilleur ami”. Déjà, il est le plus proche d’elle en tant qu’ami, celui avec qui elle est la plus naturelle, bien plus qu’avec Yuki qui l’intimide un peu plus.

Bien entendu, elle aurait totalement pu finir avec Yuki, ce dernier restant très touchant et humain, mais il était évident dès le départ qu’elle faisait un couple bien plus mignon avec Kyo, les deux se complétant complètement.

Asuma Mutsumi de Kiss him, not me !

Mutsumi-senpai aux petits soins

Mutsumi-senpai aux petits soins

Un autre exemple ce serait avec Mutsumi, de Kiss him not me ! Bien qu’il soit considéré comme beau il a, au moins au début, plutôt le statut du “meilleur ami amoureux de l’héroïne”. Bien qu’il y ait Igarashi qui ne l’aimait pas au début, tombe amoureux d’elle quand elle maigrit puis retombe amoureux d’elle lorsqu’elle redevient grosse, et qui a le bon goût d’être plus humain, Mutsumi a vraiment été dès le départ celui avec qui il était le moins probable qu’elle termine.

Et pourtant on sentait que leur couple serait le plus sain et le plus touchant. Après tout… C’est le seul qui n’a pas d’un seul coup changé ses sentiments lorsqu’elle a maigri. On peut reprocher énormément de choses à Kiss him not me ! mais sur ce coup il y a eu un très bon choix final !

Masaru Yamashita, dit Macharu, de Saruyama

Masaru de Saruyama

Qu’il est mignon Macharu !

Je peux également parler de Saruyama, un manga où l’héroïne, Haruna, se met rapidement en couple avec Macharu, un garçon de sa classe connu comme le “ouistiti” de l’école et décrit comme pas du tout le genre de garçon qui attire les filles. Et ce alors que Haruna est considérée comme vraiment jolie. Mais elle peut être vraiment elle-même avec lui, donc il était évident qu’ils étaient faits pour finir ensemble.

D’ailleurs, en rejetant un œil dessus pour cet article je me dis que ça pourrait être intéressant que j’en fasse une chronique. À voir.

Les avis des rédactrices

Mais assez parlé ! Avant d’en venir à la conclusion j’ai laissé la parole à deux de mes camarades du Club Shôjo pour qu’elles puissent s’exprimer également. Voici ci-dessous leurs avis.

Avis de Nico

Craquer pour le meilleur ami de l’héroïne (ou du héros d’ailleurs), c’est tellement cruel pour mon petit cœur ! C’est pour ça que je soutiens assez souvent le personnage principal, celui qui nous tombe dessus par hasard alors qu’on n’avait rien demandé. Mais bon, un second lead syndrom (ou tomber sous le charme du second couteau) ça ne se commande pas non plus ! Et quand ça arrive, c’est rude…

Par exemple, dans Parfait tic!, je ne me remets toujours pas de la fin. Je ne la digère pas. Même si, objectivement parlant, Daiya était un meilleur choix pour Fûko. Je me sens trop lésée pour Ichi. Il n’avait pas qu’à être aussi distant après tout !

Avis de Miknass

Je suis pour l’absence de schéma préétabli : les assemblages à la Telle que tu es, c’est non ! Comme l’écrit Naoko, : Mugi et Hiyama étaient en symbiose. Hiyama était vraiment celui qui aimait Mugi telle qu’elle était. À l’inverse, Tagami m’a agacée dès le début avec son fétichisme (et cette manière de malaxer sa copine. Non mais sérieux quoi).

Je pense aussi à No Longer Heroine, l’arnaque du siècle. Hatori et Hiromitsu allaient très bien ensemble. Mais parce qu’une loi étrange dit que l’héroïne doit finir avec le prétendu héros, la mangaka bouleverse son histoire pour que tout rentre “dans les clous”. Arnaque ! Au contraire, une belle histoire mériterait qu’on change les cartes, car au fond, la vraie règle, c’est qu’il n’y en a pas !


Et toi, as-tu déjà craqué pour ce type de personnage ? Quel est ton second lead syndrome le plus mémorable ? Dis-nous tout en commentaire !

Sois le (la) premier(ère) à commenter !
 
Répondre »

 

Répondre